Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Diplôme | Terminal portuaire de Nantes (06/2011)

Nantes s’interroge sur la possibilité d’accueillir des ferrys permettant de courtes escales françaises à une clientèle anglo-saxonne avide de croisière. Pour ce faire, ce diplôme propose la création d'un terminal portuaire face à la pointe ouest de l’île de Nantes autour des thématiques du mouvement, des limites et des contrastes.

ENSA Nantes | Transport et ouvrages d'art

Le site Lieu symbolique de l’histoire nantaise, la carrière Miséry a connu bien des usages et des passages, depuis les premières excavations au milieu du XVIème siècle, jusqu’à l’expérimentation urbaine et paysagère qui s’y déroule aujourd’hui. Cet espace immense à la lisière du centre-ville constitue souvent un mystère pour les visiteurs occasionnels, chargé de l’imaginaire intrigant lié à la friche. Première approche Spécificité de cette unité d’enseignement, il est proposé d’utiliser dans un premier temps l’art comme approche sensible du site à travers un travail de recherche et d’analyse ponctué d’une expression plastique sous forme libre. Cette première étape d’immersion dans le site, réalisée en groupe, fût l’occasion pour chacun d’entre nous d’appréhender le site par différents moyens, d’être interloqué par certaines choses plus que d’autres, de ressentir ce site d’une manière très personnelle et sensible. Dans un second temps la mise en commun de tous ces éléments fît ressortir quelques similitudes et une thématique autour du mouvement, des limites et des contrastes s’en dégagea. En effet se site situé au coeur d’un triangle Chantenay-Ile de Nantes-Trentemoult devient centre d’un lieu en perpétuel mouvement, ou la tension et les flux incessant des divers véhicules routiers, fluviaux et piétons côtoient et croisent ceux de la Loire et de ses marées. 1.jpgIntentions urbaines Situé entre la butte St Anne et le bas Chantenay, ce quartier populaire marqué par son histoire portuaire et industrielle présente des éléments remarquables comme la carrière de Misery, le promontoire de St Anne, le parc des Oblates, le square Marcel Schwob. Ce secteur est amené à se transformer sous la pression urbaine et le développement des espaces résidentiels et commerciaux dans le cadre d’un développement public maîtrisé. Plusieurs projets posent les bases d’une démarche globale engagée par la Ville pour trouver le meilleur équilibre entre usages actuels et futurs de ce quartier : réhabilitation de logements insalubres, des équipements publics, la reconquête des rives de Loire grâce à de nouveaux cheminements. Il est proposé de reconquérir les rives de Loire, par le positionnement d’une structure accueillant du public en lieu et place du bâtiment métallique bleu, et néanmoins classé, et du parking silo qui l’accompagne. S’appuyant sur l’éclectisme architectural des rives du quai St Louis et de l’estuaire Nantes-St Nazaire, le projet situé entre la Loire et la carrière de Misery s’articulera autour de trois principes : 1-redonner une vue dégagée sur la Loire et son environnement depuis les logements surplombant la carrière. 2-ouvrir la carrière sur la Loire comme un fond de scène visible depuis la pointe ouest de l’ile de Nantes et créer un dialogue entre le fleuve et la roche du Sillon de Bretagne 3-créer au travers du projet de terminal portuaire une «nouvelle place publique» ainsi qu’un belvédère sur la Loire et les structures symboles de Nantes 0.jpgIntentions architecturales Le projet architectural quant à lui, en plus de son caractère de marqueur d’entrée de ville depuis l’ouest, se veux être un équipement emblématique mais également appropriable au sens public, un équipement plus qu’un «simple terminal», un équipement acteur et représentatif du dynamisme de Nantes ainsi que du renouveau urbain du quartier du bas Chantenay. Structure ouverte ponctuellement lors de l’arrivée ou le départ d’un paquebot, le terminal se veut également appropriable par la population le temps d’une balade le long de la Loire, d’un concert..., conférant ainsi une activité multiple aussi bien diurne que nocturne à ce bâtiment. Projet pensé comme un tout au sein du quartier, ce terminal est aussi un arrêt de bus et station d’une éventuelle future ligne de tram. De part sa situation en pied de carrière, surplombé de nombreuses résidences, le projet sera traité dans ces cinq façades afin de redonner une vue sur la Loire aux résidents surplombant la carrière de Misery non contrainte par des équipements de toiture disgracieux et non intégrés. Le bâtiment lui même et sa couverture seront donc un lieu de circulation public et une continuité du parcours piéton existant depuis le centre de Nantes et longeant les quais de la fosse vers l’estuaire. Les différents niveaux de toiture offriront une vue dégagée, un belvédère sur Nantes et ses environs au travers du bassin de Loire crée par la rencontre des deux bras de Pirmil et de la Madelaine. La carrière de Misery quant elle deviendra une friche publique. Le projet architectural s’articulera autour de deux thèmes prolongeant les trois précédents concernant l’intention urbaine : 1-continuité du profil du front de Loire dessiné par des bâtiments très éclectiques de plus ou moins grandes hauteurs. 2-créer une charnière au travers du projet entre les cheminements piétons et cyclables existants entre Nantes et Chantenay

Fabien Chavignaud

Réagir à ce projet

Réactions

28-09-2011

Moderne et clair - efficace Ses formes rappellent le pont transbordeur qui sera 1 km en amont.

27-08-2011

Bon projet et dynamisme formel interressant.

17-08-2011

Efficace, qu'un "simple" terminal!

Interview |Ingénieur puis architecte : «Si c'était à refaire, je le referais»

Faisant partie de la première promotion d’élèves de l’INSA engagés dans le double cursus 'ingénieur puis architecte', Renaud Delaby a intégré la filière architecture de...[Lire la suite]


Interview |Architecture : année zéro

Franchir le pas, s’inscrire en école d’architecture, avec ou sans bagage ? Qu’importe. David Tajchman, enseignant à l’Ecole Spéciale d’Architecture, prône un nouveau départ hors des...[Lire la suite]

Chronique |En Finlande, Eco-Viikki, un quartier durable, une communauté urbaine

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l’ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet 2011/2012 consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d’études d’architectures, que ces...[Lire la suite]

Conférence |L'architecte face à «la triade castratrice» selon Ignacio Vicens

Parmi les clients d’Ignacio Vicens, le Pape. Parmi les projets de Vicens + Ramos, son agence madrilène, des villas, des logements, des équipements mais aussi des églises. Face aux étudiants de la faculté...[Lire la suite]

Eglise Santa Monica

Interview |Erasmus Mundus, une «expérience ++» pour Héloïse Le Carrer

Héloïse Le Carrer, étudiante à l'ENSA Bretagne, a vu la Chine. Plusieurs fois même. Entre autres, le programme d'échange Erasmus Mundus lui permit de passer une année à l'université de...[Lire la suite]