Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Diplôme | Prospect: Redéfinition pour une redensification (07/2011)

Le constat est simple. La ville occidentale est limitée en hauteur. Il est pourtant possible de reconquérir un espace aujourd’hui sacrifié par l’idéologie tout en respectant l’existant par la mise en oeuvre de formes simples, d’un tissus aéré et de percées verticales à 45°.

ENSA La Villette | Urbanisme et aménagement du territoire

Programme et site C’est à Paris que le projet va s’installer, là ou la pression foncière et la densité sont les plus importantes. En effet Paris est un des meilleurs sujets d’expérimentation de redensification étant donné le niveau d’évolution de la ville suivant les règles qui l’ont dominé depuis le 19ème siècle. De plus ce projet se fait dans un souci de prise en compte de l’existant sur le fond, et principalement sur la forme. C’est donc sur un échantillon de Paris le long du boulevard Malesherbes dans le 8ème arrondissement que seront expérimentées de nouvelles règles de prospect. Etude sur un modèle numérique Ici nous étudions sur un modèle numérique, différentes applications du principe de prospect redéfini. Seuls des contraintes formelles sont évaluées. Laissant de côté les impératifs constructifs. Des formes urbaines sont créées pour l’occasion, étant donné que la greffe dépend d’un existant. Cette représentation basique d’une ville composée d’îlots simples nous fournis une base intéressante. Les caractéristiques de recherche voulue pour ce modèle théorique sont, un ensoleillement suffisant, des formes présentant des qualités urbaines, un coefficient surfacique valable. Trois modèles sont créés afin d’étudier l’impact de différentes orientations du prospect. Les principes de prospect énoncés sont conservées seul les orientations des percées changent. Un premier choix d’orientation unique vers le sud est proposé. Les premières impressions laissent penser que ce modèle doit être amélioré. Dans un deuxième temps un modèle à orientation sud-est et sud-ouest est analysé. Le constat est fait que ce principe semble correspondre aux attentes d’un projet équilibré. Dans un souci d’honnêteté et par rapport aux exigences de la recherche, un modèle alliant les composantes des deux premiers est testé. Pour mieux appréhender ces formes défiant les règles de la vue perspective, des maquettes sont créées et confortent les premières impressions. Les impressions ne suffisant pas. C’est après l’application de calculs d’ensoleillement, de surface et de fragmentation des espaces que le deuxième modèle est sélectionné. Il présente les caractéristiques voulues. 1-Principe-de-prospect-modifie.jpg Etude sur une échelle urbaine Suite à la première phase d’expérimentation, vient une application sur un tissu existant. Un échantillon composé d’une dizaine d’ilots Parisiens situés de part et d’autre du boulevard Malesherbes est étudié et redessiné suivant les nouvelles règles de prospect, avec quelques adaptations, en fonction des contraintes du site. Les plans des surfaces récupérées sont dessinés, pour une extension de 75m au dessus du prospect préexistant. L’accent est mis sur la préservation des monuments, ainsi la sainte chapelle subit un impact minimum grâce au principe de prospect redéfini, et à une interdiction de construire une greffe au dessus de ces lieux. Une contrainte supplémentaire est ajoutée, celle de l’éclairement des cours. Elles ont le même traitement que les voies. Grâce à la maquette et aux insertions paysagères, on peut observer que l’impact visuel sur la ville est indéniable, ajoutant un nouveau degré d’esthétique à cette ville qui dérive depuis plus de 100 ans, sans pour autant lui enlever ses qualités accumulées sur cette période. Le principe de conception imprime une certaine dynamique aux formes créées, ce qui s’ajoute aux valeurs architecturales d’une telle greffe, étant donné l’impact paysager. Pour ce qui est de l’effet sur l’ensoleillement dans l’existant, la maquette montre que le projet va dans le sens de ce qui était prévu. Quand au bilan de surface, on atteint un coefficient moyen de 53% correspondant aux résultats donnés lors de la phase précédente. 2-Presentation-du-site.jpgConception architecturale Dernière étape de cette étude, le projet lui-même. Ici des principes constructifs ainsi que des contraintes de fonctionnement sont ajoutés. Un îlot est sélectionné pour l’application de l’ensemble des contraintes. Afin d’offrir un bâtiment le plus viable possible, l’ensemble de l’existant est retravaillé. Les façades restent mais la toiture ainsi que l’intérieur de l’îlot sont totalement refondés. Un immeuble périphérique reprend le gabarit des existants. Il est relié par trois extensions. L’ensemble de ces nouveaux espaces serait dédié au logement, aussi les profondeurs de bâti s’adaptent aux contraintes du logement. Le schéma de circulation prend en compte la future extension, et permet un passage vers les étages de tout point de l’îlot extérieur et intérieur compris. Un parking de 800 places sur deux étages dont l’accès se fait depuis le boulevard Malesherbes, permettrait un usage privé comme public. Quatre cours rythment le bâtiment avec un aménagement de bassins. La construction de l’extension est soumise à plusieurs principes supplémentaires. Avant tout le dessin de futurs plans de niveau est adapté au nouveau dessin de l’îlot et aux volontés de simplification des espaces. Un plan de cadastre est édité pour 4 niveaux espacés de 10 mètres chacun, laissant espérer une construction de trois étages par couche. Le projet s’installerait ainsi sur une hauteur de 45m au dessus de l’altitude de prospect soit 63 mètres au total. Une structure spécifique est créée pour pouvoir accueillir les formes urbaines déduites. La structure est conçue de manière à avoir un impact minimum sur le paysage. Composée autour d’une circulation reprenant le schéma de l’immeuble pleine-terre. Le nombre de poteaux est réduis au maximum, laissant de longues poutres dessinées apparaitre. Les retombées se font ainsi le long des circulations, les laissant libres. D’éventuelles évacuations et gaines sont permises par le dessin de la structure. Des enduis réfléchissants sont appliqués sur ces structures, afin de faire filer la lumière et réduire l’impact sur le reste du projet.

Thomas Zedin

Réagir à ce projet

Réactions

11-08-2013

ce projet est une nécessité ouvert sur l'éspace, la lumiére, ouverture sur l'éxtérieur bravo a ce jeune architecte

04-12-2011

trés bon projet et possibilitée de construction logement sociaux acceptable et vivable !!!

29-11-2011

Projet très intéressant

28-11-2011

Projet très innovant qui allie modernisme, environnement et apporte une solution originale au problème de logement des grandes villes. J'ai hâte de voir le résultat!

27-11-2011

Enfin de l action au profit des eco citoyens . Une très solide base de travail fondée sur une réflexion abordant l ensemble des questions et aspects. L étude sur l éclairement est très positive

27-11-2011

LA NORME EST RESPECTEE IL S AGIT D UN PROJET TRES INNOVANT LES FORMES SONT SIMPLES TOUT LE MONDE DEVRAIT Y TROUVER SON COMPTE
D RICHARD

23-11-2011

Excellent projet novateur.

22-11-2011

un projet qui arrive concilier le manque de surface constructible et le respect de l'environement

22-11-2011

Très bon projet qui allie qualités urbaines, ensoleillement et un coefficient surfacique intéressant.

17-11-2011

a l'époque ou le manque de logement est critique, il serait bon de lui faire confiance

16-11-2011

projet très innovant

16-11-2011

Projet novateur. Pour une fois l'Homme y trouve une place...on y respire.S'inscrit dans les programmes actuels. Merci

14-11-2011

Imagination et innovation vers une direction pas encore empruntée dans l'architecture ; ce projet possède le mérite de proposer une vision différente, alliée à une réflexion sur l'espace et les contraintes des grandes agglomérations. A suivre.

13-11-2011

excellent projet, 800 places de parking, la lumière, la verdure, l'espace, qu'il fera bon vivre dans ces logements !

13-11-2011

Projet très audacieux. La verdure prend toute sa place dans se projet très ouvert tout en augmentant le nombre d'habitation et de place de parking. Tout est pensé dans ce projet?

13-11-2011

j'aime beaucoup l'utilisation de la végétation dans ce genre de structure, bon projet .

11-11-2011

trés bonne innovation !!!

10-11-2011

Projet reliant urbanisme et écologie se rejoignent dans un espace sanctifié à tous les étages. Seydou

10-11-2011

Enfin un architecte nous parle de l'ancien complété par du neuf, et non de l’ancien effondré au profit du neuf! Puis,la lumière, essentielle au bien vivre, est elle aussi prise en compte.
La structure est belle élancée, et verte... En pleine ville que demander de mieux? L'utopie à portée de plan. Ouf cela existe . merci à celui qui a eu cette idée.

10-11-2011

cette étude sur l'éclairement est tout a fait dans la lignée écologique et permet de faire baisser le coût de la construction en zone urbaine.
par ailleurs , ce projet comprend de nombreuses astuces sur les circulations , la position des gaines , etc ,qui je le pense amènent un surcroit de sécurité.

10-11-2011

Toute innovation est bonne à prendre dans ce domaine pour autant qu'on aie le courage d'aller enquêter sur place auprès des habitants et savoir s'ils sont heureux!

09-11-2011

projet très intéressant car compte tenu du prix des terrains en agglomération il faut bien trouver des solutions et ce tout en gardant un cadre de vie agréable.cette étude parait très complète et vérifiée.il ne reste plus qu'à la mettre en oeuvre.

09-11-2011

très bonne innovation pour l'urbanisme écologique

09-11-2011

L'agglomération explose !
Ce projet redonne de la dimension sans étouffer la ville. L'humain a plus sa place dans la verdure en hauteur que sur le bitume au sol.
Bel exemple d'élévation !

09-11-2011

Projet très intéressant,bonne innovation pour l'urbanisme écologique.