Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Autre | Dream’Evian (05/2011)

Situé dans la région de Dubaï, le projet propose un hôtel destiné à promouvoir la marque «Evian». Bain de fleurs, caissons sensoriels, brume et neige virtuelle créent un paysage alpin en plein désert. Il pleut sur l’Emirat.

EPFL | Tours et gratte-ciel

Le projet se compose de deux types d'éléments distincts : des éléments horizontaux qui prennent la forme de plateaux et des éléments verticaux qui prennent la forme de colonnes ou piles creuses. Les plateaux sont en relation avec la ville et son climat, ce sont des espaces ouverts. Ils prennent un sens particulier sous cette latitude ou ils jouent un rôle de brise-soleil, garantissant ainsi l'ombrage total des façades. visual-room.jpgLes colonnes, introverties et fermées, contiennent une atmosphère contrôlée et une ambiance évoquant EVIAN. Les espaces situés sur les plateaux, entre les colonnes, rappellent les rues des villes du sud, serrées et parfois couvertes. Les piles, réalisées en béton brut, expriment une logique constructive propre à ce type d'architecture, leur massivité offrant une inertie thermique importante. Les plateaux sont métalliques. Ils contiennent certains éléments techniques et leur faible inertie empêche toute accumulation de chaleur. L’intérieur des piles se caractérise au contraire par des espaces fluides, construits avec des matériaux lisses et continus, sans joints. Les chambres expriment ainsi la fluidité, la pureté, la fraicheur évocatrice de « EVIAN ». Typologiquement, les chambres sont toujours organisées selon une même logique : une épaisseur périphérique contient tout les éléments de services tels que salle de bain, armoires, écran plat, stéréo. Un plafond lumineux diffuse une lumière homogène. De la même manière, le lobby, le business center et le spa sont organisés autour de ces piles qui contiennent des espaces à l'atmosphère particulière, contrôlée et introvertie. boxes.jpgDans ces parties publiques de l'hôtel on retrouve des espaces dans lesquels on peut expérimenter EVIAN. Ces caissons sensoriels offrent des atmosphères en contraste total avec DUBAI, reprenant de manière attractive certains clichés propre à l’imaginaire alpestre souvent utilisé dans l’évocation de la marque « EVIAN ». L'espace de distribution principal devient ainsi un fragment alpin où tout le monde peut expérimenter l'escalade, le système distributif lui-même devient une attraction, au même titre que le silo à voiture. Le bain de fleurs du spa devient un jardin artificiel dans le lobby. L'enveloppe de ce dernier diffuse de manière artificielle des essences de fleurs alpines. La pluie, si rare à DUBAI, devient un thème du spa qui se retrouve dans le bar à eau du lobby. On peut également expérimenter le phénomène de brume ou encore se retrouver dans une tempête de neige virtuelle. Les façades sont ouvertes de bas en haut par des fentes qui accentuent encore leur verticalité, fissurant les piles.

Renaud Rudaz
Jérôme Rudaz

Réagir à ce projet