Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Diplôme | Archipel de Seine (06/2011)

Les rives et les îles de la Seine, territoires privilégiés dans la perspective du Grand Paris, était pour nous l'occasion de réfléchir aux relations que tissent aujourd'hui l'urbanisme, l'architecture et le paysage dans la métropole.Un espace public tridimensionnel en site inondable, permettant l'imbrication des différentes fonctions de la ville

ENSA Paris-Val de Seine | Sport

Le sujet de PFE proposé par nos enseignants (Philippe Gazeau et Stéphane Maupin) était pour nous l’occasion de travailler sur un territoire actuellement au cœur du débat sur le Grand Paris et la revalorisation de la métropole parisienne : les rives et les îles de la Seine, et plus particulièrement l’île de Puteaux. Cette île est un territoire privilégié mais isolé physiquement. Elle est située entre deux contextes urbains diamétralement opposés : les immeubles et tours de bureaux de la Défense et de Puteaux sur la rive Ouest, et la ville de Neuilly avec son tissu urbain «traditionnel» et le Bois de Boulogne sur la rive est. Actuellement occupée à 80% par des équipements sportifs (terrains de tennis, de football ainsi qu’une piscine), l’île est très peu dense. Cela s’explique aisément puisque l’ensemble du site est classé inconstructible car en zone inondable. 1ere-image-.jpgLe fleuve L’île est actuellement très sensible aux inondations alors même que son niveau a été rehaussé en 2004. Les données du barrage de Suresnes, en amont du site, nous ont permis de connaître précisément les variations des crues annuelles du fleuve, et donc la possibilité de prévoir celles ci. La reconquête des zones inondables en milieu urbain est un sujet d’actualité développé dans toutes les grandes métropoles soumises à cette problématique. L’idée d’un projet autant paysagé qu’urbain se devait d’intégrer la gestion et le mouvement du fleuve. Plutôt que de se protéger de celui-ci, nous avons imaginé une nouvelle topographie pour l’île (alternant des zones non inondables et d’autres, sensible à la monte des eaux) afin que son paysage soit en perpétuelle mutation, un paysage aux limites éphémères, à l’image du mythe véhiculé par «L’ÎLE». Vivre sur cet espace urbain particulier impliquera donc de vivre l’été face à un grand jardin et l’hiver, sur un archipel de la Seine. La nouvelle topographie accepte les crues, et les limites de l’île changent tout au long de l’année, redonnant la notion des saisons par la transformation du paysage urbain au cours du temps. 2eme-image.jpgImbrications urbaines La question de la densité et de la mixité programmatique devait être intégrée dès l’origine du projet en vu de la requalification de l’île. En effet le prix du foncier et le manque de logements sociaux (particulièrement à Neuilly et plus récemment à Puteaux) était un des éléments clefs mis en avant dans le sujet donné par nos enseignants. Il nous était demandé de projeter sur l’ensemble de l’île, 1 000 000 m2 composés principalement de logements, de petits équipements de quartier (Crèche, commerces de proximité...) tout en réintégrant les équipements sportifs déjà présents. Cette richesse programmatique, et notamment l’association d’échelle et de fonctions aussi différentes qu’un logement et un terrain de Football, nous ont conduit à travailler sur de nouvelles relations spatiales à mettre en place pour connecter ces différentes entités programmatiques présentes au sein de la ville. A une plus grande échelle, le projet qui nous était demandé de développer nous a rapidement amené à soulever des questions d’organisation urbaine, de développement du paysage pour enfin arriver à concevoir des espaces relevant de l’architecture. Ces trois grands processus qui font les villes sont aujourd’hui abordés dans des phases différenciées et trop souvent déconnectées dans le développement de notre territoire. Nous avions ici la possibilité de penser le paysage, l’urbanisme et l’architecture au sein d’un même processus cohérent et imbriquant réellement ces différentes échelles (à l’instar des recherches mégastucturalistes des années 70). Le territoire de l’île, à la fois très urbain et déconnecté du reste de la ville se prête parfaitement à l’expérimentation d’une nouvelle forme urbaine, in situ, associant le paysage et l’architecture et réinventant les relations qu’ils entretienne entre eux. Programme Chaque ensemble est composé de deux ou trois îlots dont les dimensions sont données par la plus grande échelle programmatique à intégrer, les terrains de football. L’articulation des logements, des équipements et des services s’organise ensuite autour des programmes sportifs avec la volonté d’imbriquer ces différentes fonctions de la ville pour inventer de nouvelles connections entre elles. L’ensemble de notre projet (surfaces des terrains de sport comprises) avoisine les 140 000 m2 divisés entre : - 450 logements dont 100 pour étudiants - 2 terrains de Football - 4 terrains de tennis, 2 terrains de basket, et une salle multisport. - 6 000 m2 pour des commerces de proximités - 1 piscine - 1 école primaire et une crèche - 1 parking de 800 places - 2 ponts permettant la connexion avec les rives des 2 berges Dans cet ensemble urbain atypique, le sport est en permanence mis en scène par la position qu’il occupe. L’accès à l’ensemble des logements se fait par des circulations extérieures, offrant des vues sur la ville et permettant de donner aux logements une typologie nouvelle entre appartement et maison de ville. Chaque niveau de logement est accessible depuis au moins deux circulations verticales, offrant le choix au résident de changer de parcours pour se rendre chez lui. Pour palier au manque de jardins accessibles pendant les périodes de crues, un grand jardin suspendu et de nombreux espaces verts annexes ponctuent les parcours au sein de l’espace urbain tridimensionnel. Dans l’idée d’expérimentation et de prospective, nous avons choisi un média peu utilisé dans la présentation et surtout l’explication des projets étudiants, et illustrant au mieux cet urbanisme tridimensionnel en mouvement : la vidéo. Pour visualiser la vidéo du projet : http://www.youtube.com/watch?v=DjywmaiHlm4

Pierre MARTIN-SAINT-ETIENNE
Charles Hesters

Réagir à ce projet

Réactions

04-04-2012

Projet auquel on a envie de croire ! Réalisation intelligente et audacieuse. Bravo

03-04-2012

Et quand sera-t-il réalisé ?! J'achète sur plan ! Remarquable valorisation du site et travail d'architecte sensible et intelligent.

02-04-2012

Beau travail d'expression d'une architecture pragmatique et généreuse permettant dans l'interaction, l'actualisation d'un espace.Porteur de préoccupations réalisables, fonctionnelles, esthétiques, urbaines et sociales, ce projet est une réponse avenante, complète dans sa complexité, à une demande ancrée dans la contemporanéité et l'actualité. Belles finition, performance et maîtrise technique. Félicitations !

02-04-2012

Beau projet qui montre une responsabilité architecturale consciencieuse. Bravo

13-03-2012

projet très intéressant

01-03-2012

Entre BIG et l'OMA : du déjà (et trop) vu.

28-02-2012

lorsque que je vois un tel travail, je me sens transporté, pris dans le vent je m'envole en criant. Ce n'est pas dans ma nature de faire des éloges mais une telle puissance réveille mon appétit et me donne faim, me rappelle le creux et le décalage qui sépare le brillant travail d'architecte en herbe de la réalité d'un monde architectural bien pauvre et frileux face à l’innovation et à l'audace.
Messieurs, merci et chapeau bas

18-02-2012

cool

13-02-2012

Habile le projet, habile! Big up pour la musique! Les logements offrent de rare qualité dans un projet de cette ampleur...généreux , généreux...ensuite le couplet sur l'inondation...bon, j'aurais bien mis une paille géante pour siphonner le bordel...la Seine, vous me direz...la Seine est un accessoire de cruauté dans ce monde plein de douceur lavandière. Bravo encore...maintenant faut conquérir le monde!

10-02-2012

good job !

10-02-2012

Projet ambitieux mais habile qui réussi à gérer l'échelle titanesque du site Par une macroarchitecture à échelle humaine

10-02-2012

projet très aboutit et représentation pousée.Bravo!

09-02-2012

souvenir...

09-02-2012

TRAVAIL GRAPHIQUE EXCEPTIONNEL ET SUJET D'ACTUALITE AUTOUR DE L'INONDATION. LA VIDEO EST IMPRESSIONNANTE

09-02-2012

juste bravo !

09-02-2012

Superbe

09-02-2012

hehe