Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Diplôme | PORTE DES LILAS : une nouvelle transition urbaine et culturelle (09/2012)

Ce projet de diplôme se veut une réponse globale à la problématique de reconnexion de Paris à sa banlieue et donc de l’évolution du grand Paris : une réponse urbaine, paysagère, et architecturale.

ENSA Strasbourg | Bâtiments Publics

Ce projet de fin d’étude traite de la relation Paris / Banlieue, et plus particulièrement du rapport conflictuel qu’elle entretient avec le boulevard périphérique.

Pour le site, mon choix s’est orienté naturellement vers le périphérique, artère principale du réseau francilien, située aussi bien au centre de la métropole qu’au cœur des débats sur l’évolution du Grand Paris. Mon attention s’est portée sur un point particulier du boulevard périphérique de Paris : la Porte des Lilas, dans le Nord-Est parisien, qui depuis le Grand Projet de Renouvellement Urbain lancé en 2000, est marquée par une dalle recouvrant le périphérique. Si le GPRU a été une réussite du point de vue de la mixité des programmes établis côté banlieue, il est une réelle déception au niveau de la couverture du périphérique. Les points positifs de ce GPRU ont servi de base à mon projet, et pour le reste, j’ai mis en place un processus urbain en plusieurs étapes, consistant à : supprimer l’effet giratoire présent au milieu de la dalle recouvrant le périphérique, recréer des connexions urbaines entre Paris et la banlieue, raviver la continuité verte dans l’axe Nord-Sud, et enfin rationaliser les transports publics.

L’axe central de ce PFE vise à injecter de la mixité programmatique à tous les niveaux : urbain, paysager et architectural. Le plan urbain peut se résumer en 3 grandes entités : une bande résidentielle le long du boulevard Serrurier, un pôle culturel et une zone économique. Le paysage se caractérise par différents éléments : une nouvelle ceinture verte aux multiples atmosphères (ex : forêt de bambous, barbecues publics, jardins partagés...), comprenant notamment des Jaracandas, variété d’arbres ressemblant forts aux Lilas, plantés de part et d’autre de la couverture périphérique, symbolisant la Porte des Lilas.

Le projet architectural est un pôle culturel de très grande échelle, dont le rayonnement local est aussi métropolitain par sa position stratégique.

Maquette-1.jpg Le bâtiment est défini par trois grandes entités :

- Le monde du spectacle : 3 salles de cinéma, un espace de cinéma en plein air, 2 salles de représentations dont la particularité résulte dans une dalle technique commune permettant de combiner les 2 salles pour n’en faire qu’une, et un espace de création comportant des studios d’enregistrement et des salles de répétition.

- La médiathèque : en relation avec l’ensemble des éléments du bâtiment, elle peut également fonctionner en autonomie.

- Le parcours artistique : élément fédérateur du projet, il permet de déambuler dans l’ensemble du bâtiment en effectuant une boucle. Au départ, le boulevard périphérique est mis en valeur grâce à un sol vitré et à son arrivée, par un énorme cadrage.

Maquette-2.jpg La réponse urbaine et architecturale du projet de fin d’étude se veut évidemment unique, prenant en compte les critères spécifiques du site, mais elle se veut également une ouverture potentiellement réinterprétable en d’autres points de franchissement du boulevard périphérique.

Thibaut Muller

Réagir à ce projet

Réactions

18-11-2012

Un site délicat, une problématique d'actualité, un projet ambitieux !

14-11-2012

Belle structure

11-11-2012

J'aimerais vous rencontrer
francoisfrance0@gmail.com

01-11-2012

bravo thibaut!

13-10-2012

c'est vraiment magnifique , merveilleux , comment font ces étudiants pour avoir des idées pareilles ? mais je sais que tout ça est un vrai métier . BRAVO

13-10-2012

Très complet, ce projet est une merveille architecturale et mérite que le milieu s'y intéresse de plus près.

12-10-2012

Ce projet est une nouvelle vision concernant la jonxion entre Paris et sa banlieu. Le projet est vraiment bien developpé et les maquettes sont détaillées. On peut voir que les premières maquettes "de reflexion" ont vraiment servi à definir le projet finale! Félicitation à l'auteur de se projet!

12-10-2012

Beau projet me fait penser au Musee Bleu au carrefour de Diagonal a Barcelone

12-10-2012

Un projet architectural plein d'ambition. Un espace recréant un lien perdu entre la banlieue et le centre parisien. Ce lieu de vie amène un peu de nature dans la ville ce dont on manque cruellement. Il reprend en plus les grandes valeurs parisiennes : l'architecture et la culture. De plus l'auteur du projet a effectué un travail d'orfèvre sur ses maquettes ainsi que sur ses plans. Félicitation.

12-10-2012

Pourquoi personne n'y a pensé avant??
La ville de Paris devrait s'en inspirer pour ces futurs projets.

12-10-2012

j'aime beaucoup ce projet, un aspect très massif renforcé par le béton. une simplicité presque inattendue. félicitations!!

11-10-2012

Très beau projet : un bâtiment d'une grande esthétique, très contemporain ; la problématique est riche, répond à un enjeu actuel, bravo !

11-10-2012

Ce projet est intéressant par l'objectif de lien entre Paris et sa banlieue en effaçant cette frontière qu'est le périphérique. De plus, ce lien se faisant par une structure architecturale s'intégrant parfaitement au paysage font de ce projet une réussite. Enfin, quoi de mieux qu'une finalité culturelle pour faire le lien entre Paris, ville culturelle par excellence, et sa proche banlieue. Une réussite !

11-10-2012

Je trouve ce projet très bien pensé.

11-10-2012

Ce projet montre bien l'enjeu majeur du site, qui est la liaison entre Paris et sa proche banlieue. Ce projet démontre avec force et élégance la possibilité d'un renouveau urbain porte des Lilas. Le programme architectural proposé est en parfaite adéquation avec les enjeux du site : le lien social et culturel.
Le concept de déambulation artistique est intéressant, cela enrichie les programmes annexes et ainsi permet de les connecter entre eux : belle idée bien maîtrisée ! Les différents cadrages sur le paysages et le périphérique permet d'encrer le visiteur dans le site environnant sans en oublié les richesses. Le petit clin d'oeil à la Tour Eiffel sur le toit de l'édifice termine en beauté ce projet d'une grande subtilité.

11-10-2012

Belle performance!

11-10-2012

La culture tends à etre à réponse à la misère social ou du moins à réintégrer sous une certaine forme des personnes marginalisées de la société, c'est pourquoi je pense qu'un projet comme celui-ci peut être une réponse à certaines problématiques de la société actuelle.

11-10-2012

c'est exactement ce dont paris a besoin. beau design, moderne. une bonne manière d'utiliser un espace qui serait probablement peut utilisable. la symbolique du lien avec la banlieue est également appréciable. excellent.

Enquête |En 'stage d'été', face à ses lacunes, la technicité de l'étudiant source d'impertinence ?

Stages 'ouvrier', de 'première pratique' ou de 'formation', les stages précédant l’expérience professionnelle pour l’obtention de l’HMONP, généralement conduits entre juin et septembre,...[Lire la suite]


Actualité |Délaissés urbains et 'speed-boats' en zone inondée : les Prix Etudiants du Courrier

Le 24 novembre dernier, le premier jury* des Prix Etudiants du Courrier de l’Architecte s’est réuni. Pour le Prix de la Rédaction, parmi douze finalistes, il a distingué l’étonnant projet N.E.M.O. Une...[Lire la suite]

Présentation |Grindbakken : l'intervention esthético-scientifique de Rotor

Les études d’architecture ne mènent pas à un seul et unique métier. En témoigne l’activité du collectif belge Rotor, qui s’étend de l’architecture à la recherche en...[Lire la suite]

Exposition |Architectes connus, diplômes méconnus : une source d'inspiration

Sept diplômes, au moins autant de noms familiers : Antoine Stinco, Yves Lion, David Mangin et Alain Gautron, Jean-Philippe Vassal, Edouard François, Michel Bourdeau. Tous ces architectes - ou presque - ont accepté de se...[Lire la suite]

Enquête |Les HMONP, des têtes (plus ou moins) bien faites selon les points de vue

L’une des principales conséquences de la réforme LMD est la transformation du TPFE (Travail Personnel de Fin d’Etudes) en PFE (Projet de Fin d’Etudes), désormais conçu en six mois, contre une voire deux...[Lire la suite]