Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Diplôme | Forts parisiens, un territoire invisible (03/2012)

A l'occasion de leur diplôme soutenu en mars 2012 sous la direction de Reza Azard, Guillaume Nardot et Stéphane Sarianos ont analysé la figure du kibboutz, en transitant notamment «vers la fiction, à la manière des 'Villes Invisibles' d'Italo Calvino». Puis en appliquant cette incursion aux forts parisiens afin de créer un territoire invisible dans le contexte du Grand Paris.

Ecole Spéciale d'Architecture | Autres

Le kibboutz (au pluriel kibboutzim, 'assemblée' ou 'ensemble') est, en Israël, une ferme agricole ou un village collectiviste. Le premier kibboutz, 'Degania', est fondé en 1909.

Au travers d'une large analyse, nous avons cherché à comprendre la personnalité, le visage de ces groupes ou communautés en Israël appelés kibboutz afin de développer un projet architectural.

Comment deux peuples ont-ils pu cohabiter, deux nations ont-elles pu exister sur un même territoire? Les kibboutzim sont venus tisser un territoire invisible, par les liens que certains entretiennent et par le fonctionnement d'enclaves que d'autres conservent à l'intérieur d'un territoire existant.

Il existe aujourd’hui plus de 275 kibboutzim et ce nombre ne cesse de croître. Grâce à un travail d'analyse d’un grand nombre d’entre eux, nous avons pu comprendre leur fonctionnement qui s’articule autour d’une collectivité agricole. Malgré un schéma général, nous avons pu constater une grande diversité liée à des particularités propres à chacun d’entre eux.

02-DR-.jpgLe kibboutz Ein Gedi par exemple, créé en 1953 sur la côte ouest de la mer morte, possède un jardin botanique avec plus de 900 plantes venant du monde entier qui est reconnu par le National Geographic comme la '11ème merveille du monde'. C’est le seul jardin botanique habité au monde.

Nous avons ensuite transité vers la fiction à la manière des 'Villes Invisibles' d'Italo Calvino et exploré l'imaginaire à travers les descriptions de dix kibboutzim particulièrement intéressants. Nous avons cherché à retracer leur identité particulière pour les retranscrire en villes invisibles.

«Degania Alef fut la première, née comme expérience, d’où le fait qu’elle soit surnommée 'la mère'. Dix hommes et dix femmes arrivèrent sur cette terre connue à l’époque tel Umm Juni et fondèrent Degania Alef. On peut aujourd’hui encore visiter la première cour, voir le premier bâtiment érigé, et rentrer dans la toute première salle commune au centre de la ville. Voulant conserver la première ville et à travers elle la mémoire de ce temps, les habitants construisirent autour de nouveaux bâtiments, de nouvelles cours, et de nouvelles salles communes. Aujourd’hui encore, les habitants construisent à nouveau à l’extérieur de l’existant qui constitue l’histoire de la ville. Ainsi, dans cette ville concentrique qui ne cesse de s’agrandir, on peut remonter le temps à loisir et voir ici un char d’assaut abandonné pendant une guerre, là la maison d’une illustre personne restée en l’état, jusqu’à la source, au centre de la ville».

Après avoir pensé différentes typologies de relation pour nos villes imaginaires, nous nous sommes intéressés à la première couronne de forts de Paris construite entre 1840 et 1845.

Dix villes agricoles installées dans dix forts, choisis pour se correspondre au mieux. Un des objectifs étant d’établir des liaisons entre ces villes/forts (import-exports de marchandises) afin de les distribuer sur un Free Market au cœur de Paris. En venant associer ces villes, avec leurs particularités, dans ces forts ainsi dispersés autour de Paris, cela crée au travers de leurs interactions un territoire invisible, parallèle au premier.

Enfin, nous avons développé l'une de ces villes de manière plus poussée et sommes rentrés plus en détail dans son fonctionnement. Nous avons cherché à trouver une réponse pertinente et critique face au devenir des forts dans le contexte du Grand Paris.

Guillaume Nardot
Stéphane Sarianos

Réagir à ce projet

Réactions

06-04-2014

Projet très recherché et développé, on veut en voir plus !

31-03-2014

Très beau projet, poétique et engagé!

19-03-2014

Une démarche d'une grande poésie qui serait à même de donner un nouveau souffle aux projets du Grand paris et à ses forts...

12-03-2014

un regard neuf, un projet ambitieux. comme il est dit souvent, une confrontation intelligente entre trois entités architecturales différentes mais qui vont tellement bien ensemble au final

12-03-2014

Génial!!!

12-03-2014

Projet très inspirant !

12-03-2014

magnifique projet plein de creativite et d'ingeniosite dont le resultat sera j'en suis sure a la hauteur de son ambition!

12-03-2014

Magnifique

12-03-2014

Je trouve cela très intéressant.

12-03-2014

Beau projet très abouti.

12-03-2014

Un projet beau et interessant qui s'appui sur un travail de recherche solide et original. BRAVO

12-03-2014

tres bon sujet, projet intéressant et intriguant, j'adorerai en voir plus ou vous rencontrer pour en parler

12-03-2014

Le kibbutz n'est pas un concept isolé , il s'associe justement à d'autre tendances et modèles que ces 2 jeunes architectes décrivent à la perfection et en nous faisant voyager .

12-03-2014

Très bon travail

11-03-2014

Ce projet est exceptionnel voilà bien longtemps qu on aurait
du se pencher sur ces forts
L Idée est a mettre a l œuvre
Bravo a ces jeunes Architectes
Je leur souhaite le meilleur !

09-03-2014

La terre a besoin des architectes doués et sensibles comme vous.

07-03-2014

C'est très intéressant cette manière de mettre en relation 3 styles architecturales complètements différentes. J'aimerais connaitre l'analyse approfondie de cette recherche.

07-03-2014

une annalyse pronfonde et une réponse pertinante pour tisser un territoire invisible. un très beau diplome

06-03-2014

Très beau projet!

06-03-2014

Génial! Bravo

06-03-2014

Je vote pour ce projet pour le lien imaginaire créé entre deux identités architecturales différentes. Belle idée

06-03-2014

Concept très intéressant et très cohérent avec le projet du Grand Paris. Beaucoup de sensibilité et de poésie dans l'analyse

06-03-2014

Original, precis, influant, actuel, prometteur, urbain, conceptuel, efficace, pratique, utile. Excellent.

06-03-2014

Très beau projet! bravo!

06-03-2014

une belle idée, un beau projet

06-03-2014

Remarquable ! Chiche et si quelqu'un en décidait la réalisation....

06-03-2014

Parce que c'est mon pote

06-03-2014

projet très intéressant

06-03-2014

Très bon esprit d'analyse