tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Fernando Menis

Présentation | Fernando Menis, volcan, soupe et kilomètre zéro (2016-02-17) S

Depuis Tenerife, Fernando Menis imagine une architecture tellurique, quasi volcanique. La plupart de ses édifices sont d’imposantes structures minérales, plus ou moins torturées, autant que peuvent l’être... [Lire la suite]

Album-photos | Fernando Menis, un auditorium de raison et d'émotion (2016-02-17) S

Fernando Menis, architecte canarien, vient de livrer en Pologne, à Torun, le nouvel auditorium CKK Jordanki. Le parti adopté reste fidèle aux obsessions de l’homme de l’art mais s’adapte parfaitement au contexte... [Lire la suite]

Projet | Fernando Menis, un panégyrique (2011-05-18) I

Clara Muñoz, journaliste au quotidien espagnol 'La Opinion de Tenerife', revient dans l’édition du 28 août 2010 sur le succès de Fernando Menis. L’architecte, originaire de Santa Cruz de Tenerife aux Canaries,... [Lire la suite]

Album-photos | Fernando Menis : topographie et matérialité (2011-05-18) I

Du sol surgit l’aspérité brutale, rugueuse, puissante du béton. Fernando Menis, architecte espagnol officiant principalement aux Canaries, développe un parti architectural travaillant de nouvelles topographies.... [Lire la suite]

tos2016
tos2016
elzinc novembre

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Marina Tabassum, une architecte à Dacca

Lauréate du Prix Aga Khan 2016 pour la mosquée Bait-ur-Rouf située à Dacca, Marina Tabassum dessine les contours d'une pratique originale de l'architecture au Bangladesh, loin des majors de la construction et autres grands...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]