Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Visite | La Duchère Délire (02-03-2011)

Livré en janvier 2011 par l’agence PetitdidierPrioux au sein de la ZAC La Duchère, à Lyon, l’ensemble 'Archinova-Novalto' accueille 14 logements en location et 41 logements en accession à la propriété. «Figure de proue» du projet, trois plots composés d’un noyau porteur et, de fait, de plateaux libres, forment des logements atypiques, les 'maisons-plateaux'.

Logement collectif | Béton | Lyon | Petitdidier Prioux

«Nous avons construit les plus petites tours au monde», résume en riant Cédric Petitdidier, architecte et co-fondateur avec Vincent Prioux de l’agence PetitdidierPrioux, tandis que nous nous approchons de la ZAC La Duchère. Sous la houlette du groupe Alliade, l’agence vient d’y livrer 55 logements répartis dans différents volumes autour d’un jardin commun. Au nord, un bâtiment d’angle, 'l’équerre', comprend les logements en accession. Au sud, trois 'bâtiments-plots' accueillent les logements en location.

«A l’origine, les plots étaient destinés aux logements en accession. En créant un noyau porteur regroupant les circulations et la technique, chaque étage formait un plateau libre réservé à un appartement», précise l’architecte. D’où l’analogie avec la tour, une idée originale qui distingua l’équipe lors du concours organisé en 2005 par Alliade à destination de jeunes concepteurs, autour du thème 'comment habiteriez-vous demain ?'.

«L’idée consistait à laisser aux propriétaires le soin de moduler la partition de ces plateaux libres selon leurs besoins, sachant que chaque 'maison-plateau' bénéficie des quatre expositions, nord, sud, est, ouest». En cours d’études, une configuration plus 'classique' fut demandée pour les logements en accession et les deux programmes furent... inversés. «Nous avons donc abandonné l’idée de plans libres mais préservé la possibilité de moduler l’espace à l’avenir en montant de simples cloisons pour créer notamment des T3 et des T4», souligne Cédric Petitdidier.

02(@PetitdidierPrioux)_B.jpgCe changement de tir ne fut pas le premier pour Cédric Petitdidier et Vincent Prioux, habitués à revoir leur copie dès le concours. A l’époque, la proposition est centrée autour des maisons-plateaux. «Nous avons été déclarés finalistes avec trois autres candidats, avec la consigne de remanier le projet pour l’adapter au PLU. D’où le bâtiment-équerre, en angle de parcelle».

Deux mois plus tard, la Ville de Lyon annonçait les lauréats de trois îlots de la ZAC : Christian Devillers, Jacques Anzutti ainsi que Cédric Petitdidier et Vincent Prioux... sous réserve. «Nous dépassions le budget initial de 30% et avions un mois pour proposer des pistes d’économie». Ce que firent les architectes sans tarder.

«Chaque programme est un projet en soi», souligne Cédric Petitdidier.

A ce titre, les architectes se sont montrés attentifs à la cohérence urbaine. D’où un jardin collectif épousant la déclivité naturelle du terrain. Mettant en scène la topographie, des traverses de chemin de fer composent marches et bancs à différents endroits. Un appel à l’appropriation.

Sous les graminées, «un socle de référence». En clair, l’ensemble bâti repose sur des parkings semi-enterrés selon le dénivelé, enfouis à l’est, en éclairage naturel à l’ouest. Là encore, l’agence PetitdidierPrioux a accentué les courbes de niveaux en inclinant la façade à la manière d’un mur de soutènement.

Direction les 'maisons-plateaux' au sein des 'mini-tours'. En lieu et place de circulations classiques, une épaisseur «exploitable» cerne donc le noyau central. D’un côté, les architectes ont installé les cuisines ; de l’autre, il est facile d’imaginer un espace de jeu. Réparties autour de cette épaisseur, les pièces cloisonnées bénéficient d’ouvertures généreuses, les salons étant orientés plein sud.

Autre astuce issue de l’attention portée à «la géométrie des plans» : «nous avons décalé les bâtiments-plots selon une diagonale par rapport à la rue de façon à ouvrir la vue. N’étant pas dans un milieu urbain dense, pourquoi ne pas profiter de l’espace ?» Argument imparable, angle effectif. Quoique orientés au sud, les salons offrent une vue sur les monts du Lyonnais à l’ouest.

03(@StephanLucas)_S.jpgPartout, détails varient. «Nous avons injecté de la diversité en volume comme en plan», confirme Cédric Petitdidier. Aux 'maisons-plateaux' font écho la volumétrie fragmentée de l’équerre et des façades animées. Entre autres, des «jardins d’hiver» protégés par des ventelles alternant lames de verre et de résine effet bois prolongent les salons «un étage sur deux». Béton brut, enduit coloré, bardage aluminium, résille perforée, verre et vert... Les architectes ont par ailleurs varié les matériaux «de façon à créer une palette».

La générosité de l’ensemble contraste avec la rigueur, voire la monotonie, des bâtiments signés Devillers et Anzutti mais, à vouloir «tout donner», les architectes ne mettent-ils l’harmonie en péril ? «Nous voulions rompre avec tout systématisme, donner l’impression de 5x10 logements plutôt que 50».

«Gagner de l’espace est essentiel à l’heure où les normes sont de plus en plus consommatrices et les logements de plus en plus petits, sachant que la difficulté des programmes de logements est d’innover à chaque nouveau projet», souligne Cédric Petitdidier*. A cet égard, mission accomplie : les T3 donnent de fait l’impression d’être beaucoup plus vastes. A telle enseigne que, convaincu du succès de l’opération, le maître d’ouvrage en a fixé les loyers à 1.200 euros charges comprises.

Emmanuelle Borne

Lire également notre article '30 logements, signés Petitdidier Prioux, qui préfigurent l'avenir de Villefranche (69) ?'

04(@StephanLucas).jpgFiche technique

Lieu : Lyon 9ème arrondissement, Grand Projet de Ville La Duchère, Zone ANRU
Maitrise d’oeuvre : PetitdidierPrioux, architectes mandataires. Cédric Petitdidier et Vincent Prioux, Abac ingénierie TCE, Cubic Economiste
Maitrise d’ouvrage : Groupe Alliade (SLCI, accession et SIAL, location)
Programme : 55 logements dont 41 en accession et 14 en locatif
Surface : 4.440m² SHON + parking
Calendrier : concours 2005 ; 1ère tranche (accession) livrée en juillet 2009 ; 2ème tranche (location) livrée en novembre 2010
Coût : 5,5M€ HT

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Metek

En 2018 Metek s’engage pour parler d’architecture autrement en accompagnant« Crimée enchantée, histoire (s) d’une architecture », (film de Sophie Comtet Kouyaté), et « Villa...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Groupe-6

Expositions, Saclay, santé !    L'exposition Interactions à la Galerie d'architecture s'est prolongée à Grenoble où elle durera encore quelques semaines ! Cette année 2018 a aussi mis à...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'Atelier du Pont

En 2018, Atelier du Pont a gagné des concours et suivi de nombreux chantiers, à Paris, à Tours mais aussi à Londres ou à Minorque. L’agence a voyagé. A Mayotte pour un concours et aux Pays-Bas, avec...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Antonio Virga

C’était une année très dense et riche durant laquelle nous avons reçu le prix AMO pour le CHAI – centre d’hébergement et d’accueil international– comme meilleur catalyseur urbain ; les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Tolila+Gilliland

En 2018, deux chantiers terminent et deux démarrent.  Six concours et trois permis de construire ont fait une année pleine ! Notre travail commun avec TVK sur l’ilot O8 à Batignolles s’est terminé avec une...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Gilbert Weil

AuroreLe permis de démolir était en cours.Mais “La tour prends garde de te laisser abattre“ a été entendu.[Lire la suite]