Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Chine | Centre financier pour la Shanghai Features Exchange (05-04-2011)

AREP et Silvio d’Ascia ont remporté en 2005 le concours international lancé par la Shanghai Features Exchange, filiale de la Bourse de Shanghai, pour le développement de ses activités financières. Concept très novateur à l’échelle chinoise et internationale, le 'campus financier' se développe sur 94.000m² dans un site de 10 hectares au sein du parc technologique de Zhangjang, à 21km du centre de Pudong, au sud-est de Shanghai. Construit en 2 phases, les quelques 3.000 utilisateurs ont pris possession des bâtiments à la fin de l’année 2010.

Bureaux | Shanghai | AREP

Créé autour d’un nouveau centre de calcul pour les produits financiers dérivés de la Bourse de Shanghai (DDDPC : Derivatives Development and Data Processing Centre), ce pôle technologique d’un nouveau genre, rapproche les fonctions essentielles de production financière, de recherche et de développement.

Face au gigantisme du programme, AREP et Silvio d’Ascia ont choisi d’organiser les différentes fonctions en 14 bâtiments disposés sur le site comme les composants d’une carte-mère informatique. Hiérarchisation des échelles, fluidité des cheminements, traitement architectural et paysager, tout est mis en oeuvre pour permettre à l’usager ou au visiteur de distinguer clairement les différentes zones d’activité selon qu’elles soient privées, voir secrètes - centre de calculs - ou au contraire plus publiques - espaces de travail, de loisirs ou d’exposition -.

Inspiré par l’esthétique du digital et l’univers de l’informatique, essence même de la fonction du Data Center, le nouveau pôle technologique regroupe, dans ses bâtiments, les activités de production, de recherche, de formation et de loisirs tels des composants sur une carte mère d’ordinateur, reliés entre eux par des cheminements piétonniers dont le dessin en plan rappelle les circuits électroniques qui connectent les différentes parties d’un micro-processeur.

02(@AREP-S.dASCIA.architecte)_B.jpgLe site est divisé en trois bandes constructives, de moins en moins denses et hautes au fur et à mesure que les édifices se détachent de la ville sur Weisan Road et se rapprochent de la rivière au Sud. Dans son ensemble, le DDDPC, pôle technologique d’un nouveau genre, rappelle l’idée des pôles de compétitivité européens.

Le concept des façades du DDDPC s’inspire des trigrammes de l’ancienne culture traditionnelle chinoise : un système de signes binaires utilisés pour interpréter les règles de l’univers. Ces compositions géométriques sont articulées à partir de la superposition des deux petits rectangles (Yin) et d’un seul grand rectangle oblongue (Yang), disposés sur trois lignes parallèles et superposées selon un rythme irrégulier. Ce dispositif qui a permis d’intégrer les nombreuses grilles de ventilation imposées par le programme fonctionnel confère aux façades un aspect très contemporain, proche de l’univers digital et de l’idée des pixels aléatoires.

Les toits et les façades des bâtiments revêtus d’une terre cuite brune, évocatrice des anciennes toitures chinoises, affirment le dialogue entre passé et futur et symbolisent la relation de ce nouveau centre d’activités avec l’histoire.

03(@AREP-S.dASCIA.architecte-T.Chapuis)_S.jpg Bureaux, façade en terre cuite avec les ouvertures 'random'

Fondé sur l’autonomie fonctionnelle des différentes activités du programme, le DDDPC forme un ensemble cohérent, du fait de l’organisation claire et lisible des circulations qui interconnectent les différentes typologies de bâtiments. Le programme d’environ 94.000m² (centre de calculs, bureaux pour le traitement des données informatiques, centre de conférences, une tour d’hôtel, centre d’expositions et d’accueil, centre de sports et loisirs, centre de formation et recherche) est réparti en 14 bâtiments auxquels se rajoutent 10.000m² de parkings et divers locaux techniques en sous-sol.

Le centre de calculs et ses autres bâtiments constituent un village spécialisé, au service de la finance, un pôle technologique d’un nouveau genre.

A l’Est du site se trouve le Data Processing Centre (DPC), centre névralgique du complexe où sont calculés et enregistrés tous les produits dérivés de la Bourse. C’est la 'boîte noire', l’activité essentielle du dispositif, inaccessible au public mais dont la fonction vitale est rendue visible par des panneaux métalliques gris anthracite en façade et la trame pixelisée des ouvertures non-ordonnées qui rappellent les calculs aléatoires des micro-processeurs.

04(@AREP-S.dASCIA.architecte-T.Chapuis)_S.jpgVue sud-ouest du centre informatique avec l'entrée en axe central

Au Nord, une série de bâtiments de bureaux identifie le front urbain du complexe et souligne l’alignement avec l’axe de circulation principal de la Weisan Road par ses façades en continuité avec la toiture de terre cuite marron foncé. Culminant à 24m de hauteur, les six blocs de cinq étages chacun qui composent les bureaux sont reliés par des halls transparents qui filtrent le regard depuis la ville vers la rivière à travers l’aménagement paysager du site.

Au centre du site, se trouve le centre de sports et de loisirs, revêtu de panneaux métalliques dorés. Il abrite une salle de sport de 3.500m² et de nombreuses autres salles d’activités sportives à disposition des employés du site. A l’inverse de la 'Black Box' que constitue le centre de calculs (inaccessible au public), le centre de sport attire le regard telle une 'Golden Box' ouverte à tous.

05(@AREP-S.dASCIA.architecte-T.Chapuis).jpgEntrée depuis le parc du Centre sportif, façade sud

Au sud, 3 bâtiments de deux à trois niveaux, échelle plus petite que les blocs des bureaux, servent de centres de recherche et de formation. Ils peuvent aussi être utilisés comme centre d’accueil et de travail pour des invités de marque avec des suites à l’étage. Leur architecture, aux ouvertures généreuses, rappelle les griffes latérales des composants, ancrant les bâtiments dans le sol telles des puces informatiques.

A l’ouest du site, à côté de l’entrée principale, se trouve la tour d’hôtel. Haute d’environ 45m, elle marque l’entrée du complexe financier. La tour se compose de deux lames structurelles revêtues de terre cuite brune, qui encadrent les circulations verticales derrière une façade vitrée. Sur 10 niveaux, l’hôtel offre une capacité de 70 chambres. Au sud-est de la tour, le centre de formation et de conférences contient un auditorium de 400 places et 3 salles de formation d’environ 100 places chacune. Revêtu de la même terre cuite brune, l’hôtel affirme ainsi son unité avec le centre de conférences.

06(@AREP-S.dASCIA.architecte-T.Chapuis)_S.jpgVue sud-est du centre de formation et de conférence, avec les salles de réunion puis la tour d'hôte.

En face de l’entrée principale, le centre d’expositions de 4.500m² de surface est utilisé pour l’accueil des VIP ou pour les expositions. Vers l’entrée principale, le bâtiment est couvert de terre cuite brune et d’un écran géant visible dès l’entrée du site. A l’arrière du bâtiment, des éléments métalliques en façade rappellent les pattes des puces informatiques.

L’obligation de respecter une densité de construction de 30% et la proximité avec des éléments naturels forts ont orienté le projet vers une coexistence affirmée entre l’architecture et l’environnement dans une logique de moderne campus à haute technologie. L’immersion de ces activités au caractère très technologique au coeur d’un écrin de verdure souligne l’importance de leur connexion harmonieuse à l’environnement.

Fiche technique

Lieu : Shanghai, Chine
Maitrise d’ouvrage : S.F.E. ( Shanghai Future Exchanges)
Maitrise d’oeuvre : AREP (Jean-Marie Duthilleul - Etienne Tricaud) - Silvio d’Ascia Architecte avec le BET S.M.A.D (Shanghai Modern Architecture Design)
Equipe Architectures : C. Puissant, E. Rosa, M. Roggwiller, J. Edwards Ibarra, C. de Sainte Marie, S. de Paola, E. Tessier, E. Seif, Wang Zheng, Chu Xiangfeng, Tang Jun
Direction Technique des Travaux : SMAD
Direction Artistique des Travaux : Tang Jun (AREP China) - Silvio d’Ascia, Architecte
Rendu 3D : N. Donnot, V. Donnot
Paysagiste : A. de Sambucy
Système d’éclairage : Denis Perrin
Phases : Concours : septembre 2005 / Etudes : 2006 - 2007 / Chantier : 2008 - 2010
Budget : 120 millions d’euros
94.000m² dont :
* Centre de calcul : 10.000m²
* Centre de formation : 4.500m²
* Bureaux : 59.000m²
* Centre de conférences et hôtels : 12.500m²
* Centre d’expositions : 4.500m²
* Centre sportifs et de loisirs : 3.500m²
Autre surface : Parkings souterrains : 10.000m²

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Pierre-Alain Dupraz

Après une riche année 2017, notamment avec les 1ers prix obtenus pour deux concours majeurs sur Genève que sont l’aménagement de la rade et la réalisation de la Cité de la musique, ce dernier en...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Dominique Coulon et associés

En 2018, l'agence a remportée sept concours et a été nominée au EU Mies Award ainsi qu'à l'Équerre d'argent pour le théâtre à Freyming-Merlebach (57). Les logements pour personnes...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Gilbert Weil

AuroreLe permis de démolir était en cours.Mais “La tour prends garde de te laisser abattre“ a été entendu.[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Michel Rémon & Associés

3 bâtiments en chantier // livraison de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon // une large ouverture à l’international : concours en Autriche, Allemagne, Russie et en Belgique enfin avec le concours gagné pour...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de B/NT

A Paris, à Vienne, à Toulouse...et même à Versailles. [Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Stéphane Maupin

En 2018 Richard Scoffier synthétise l’année et toutes les années précédentes dans un bel article de presse papier. Il s’intéresse à tous ces beaux projets que l’agence invente,...[Lire la suite]