Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Concours | Eco-Skin, Plugin the 70's (25-10-2010)

L'agence Barué - Boutet Associés + Olivier Brouard proposent d'envelopper la Tour Montparnasse d'une peau contemporaine et écologique. L'idée est née d'un constat simple au chiffre éloquent : 70% des tours construites pendant les années 1970 seront encore présentes dans cent ans. Un projet opportun alors que les opérations de rénovation-restructuration se multiplient.

Evolo | Tours et gratte-ciel | 75014 | Agence Barué-Boutet Associés

70% des tours construites pendant les années 1970 seront encore présentes dans cent ans. Leur consommation énergétique devient de plus en plus problématique aujourd'hui, à l'heure du développement durable et responsable. Plutôt que de démolir ces tours pour en reconstruire d'autres moins énergivores, nous proposons Eco-Skin.

Comme sujet d'expérimentation, nous choisissons l'emblématique Tour Montparnasse à Paris, construite en 1971, haute de 210 mètres et comportant 56 étages. Le projet consiste à l'envelopper d'une peau transparente, dynamique, protectrice et économique. Plus contemporaine, elle préserve l'image du bâtiment initial par sa transparence.

Cette peau est constituée de modules préfabriqués et adaptés à la trame de façade de la tour. Ils sont composés d'une structure inoxydable et d'une membrane en ETFE (Ethylène Tétrafloroéthylène), très légère et plus transparente que le verre. Cette dernière est divisée en six surfaces triangulaires qui réagissent aux pressions et dépressions exercées par le vent sur les façades.

A l'arrière, à la jonction de ces six surfaces déformables, deux pistons traduisent ces efforts en énergie électrique.

Cette énergie électrique est transformée puis stockée grâce à des compresseurs d'air placés en toiture ou dans les étages techniques afin de restituer l'énergie aux moments où la tour en a le plus besoin ou de la vendre au réseau électrique national.

Les modules enveloppent la tour du 7ème étage jusqu'à 20 mètres au-dessus de son sommet, là où les vents ont une réelle incidence, ce qui représente 40.000m² de surface sensible pour l'exemple de la Tour Montparnasse. L'association de cette nouvelle enveloppe verticale avec l'ancienne façade crée un système de double peau.

Les ponts thermiques existants servent alors à transmettre la chaleur ou la fraîcheur contenue dans cette double peau vers l'intérieur du bâtiment. A cet effet, les parties Nord-Est et Sud-Ouest de l'enveloppe comportent des clapets, ouverts en été pour créer un système de cross-ventilation nocturne utilisant les vents dominants et clos en hiver afin de créer un effet de serre qui isole thermiquement la tour. Dans ces mêmes parties de la tour, nous ajoutons des terrasses végétalisées (skygarden) accessibles qui participent à l'humidification de l'air entrant.

02(BarueBoutetBrouard).jpgDes cellules photosensibles sont incrustées dans les membranes sur les parties les plus ensoleillées. Visuellement, la nouvelle enveloppe de la tour scintille selon la direction du vent et du soleil. Elle offre un nouveau visage en perpétuel mouvement.

La combinaison des modules dynamiques installés en façade, de la double peau, des terrasses végétalisées et des cellules photovoltaïques, produit et économise suffisamment d'énergie pour réduire de 60% des besoins de la tour.

Agence Barué - Boutet Associés + Olivier Brouard

Cet article est paru en première publication sur CyberArchi le 10 mars 2010.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Margot-Duclot

Le mois de décembre 2018 prolonge une année très occupée par des chantiers et des concours avec le suivi de 5 opérations simultanées : la dernière ligne droite pour la Caserne de Reuilly à Paris...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Marjan Hessamfar et Joe Vérons Architectes Associés

Une année 2018 intense et stimulante pour l’agence avec 3 projets livrés : le Gymnase Alice Milliat à Bordeaux, l’extension des locaux de la CC2R à Valence d’Agen et le Centre technique environnemental de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'Antonini Darmon

Des concours aux chantiers et vice-versa : une année en grand écart, émaillée de quelques récompenses (c’est bête mais ça fait toujours plaisir…) Ces récompenses, nous les avons...[Lire la suite]