Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | A Versailles, Bernard Desmoulin au Grand Commun (06-07-2011)

Bernard Desmoulin aime à associer histoire et contemporanéité. Pour preuve, encore, l’aménagement du Grand Commun à Versailles, dont la première phase s’est achevée en avril 2011. Malmené par l’histoire, l’édifice abrite désormais espaces de recherches, réserves et un pôle énergétique. L’intervention, toute en délicatesse, se révèle spectaculaire.

Rénovation | Bureaux | Versailles | Bernard Desmoulin

Le Grand Commun de Versailles, par Bernard Desmoulin

Réutiliser le Grand Commun, édifié par Jules Hardouin-Mansart, pour accueillir les services de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles est l’un des enjeux majeurs du projet du Grand Versailles. Le but assigné à cette opération ambitieuse consiste à créer un outil de travail performant, agréable et chaleureux.

Conscient d’avoir oeuvré dans une architecture remarquable qui retrouvera, avec la traduction contemporaine de sa fonction d’origine, sa cohérence et son éclat, il s’est agi de composer avec les problématiques d’un grand chantier, ses impératifs, contraintes et objectifs.

Par son rapport fonctionnel au Château, l’installation du nouveau programme dans ce lieu prestigieux suscite un décalage entre une qualité patrimoniale exceptionnelle et un usage courant quasi-ordinaire. Cette question attendait une réponse pertinente dans la fabrication d’une nouvelle histoire.

C’était l’occasion d’associer à la mise en valeur patrimoniale l’écriture d’une modernité intérieure sobre et pérenne qui s’inscrit dans le respect et la cohérence d’une logique architecturale forte. La fonctionnalité des lieux, comme leur poésie, sont des arguments de séduction et de compréhension qui faciliteront, sur le plan humain, cette grande opération de déménagement et d’aménagement.

02(@MichelDenance)_S.jpgLes personnels de l’EPV sont très attachés au Château, notre réponse se devait donc de garantir la sérénité des utilisateurs en leur apportant les conditions de travail et de confort aujourd’hui exigibles.

Les prescriptions édictées par l’architecte en chef des Monuments Historiques ont défini le cadre de notre intervention en précisant les enfilades et les perspectives intérieures à respecter.

Elles ont identifié les zones de grande qualité, celles de qualité secondaire ainsi que les zones neutres. Elles ont localisé également les particularités architectoniques et constructives. Le bâtiment étant classé Monument Historique en totalité, notre propos a été forcément celui du respect de cette charte.

Plus que les surfaces disponibles, les trames des ouvertures sur rues et sur cour, les circulations (verticales et horizontales) ainsi que les respirations indispensables ont déterminé les véritables axes d’aménagement. L’épaisseur du bâtiment, les écarts de hauteurs disponibles entre niveaux et le souci de conservation d’une logique distributive ont fixé le cadre de nos possibilités.

La morphologie rigide du Grand Commun offre une variété de volumes inamovibles structurés par la présence de nombreux refends. Les aménagements proposés ont affirmé cette logique structurelle présente jusque dans ses plafonds. Cloisonnements et circulations sont les véritables enjeux d’un projet qui conservera la lisibilité et la clarté fonctionnelle de l’ancien plan.

03(@MichelDenance)_S.jpgCes espaces qui nous ont imposé une rigueur formelle s’accordent parfaitement au souci d’économie et de pérennité exigé. Une hiérarchie des prestations intérieures a orienté les choix des matériaux en fonction de leur destination

Au regard de l’exceptionnel contexte du château, l’architecture du Grand Commun est perçue comme austère. Cette austérité, sans doute liée à sa fonction initiale, participe pleinement à la poésie et au charme du lieu. Poursuivant notre démarche, notre propos est de préserver ces qualités et de les révéler à travers les aménagements contemporains.

Bernard Desmoulin

04(@MichelDenance).jpg

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de PCA-STREAM

Parmi ces projets cette année : les livraisons du nouveau siège social de Gide Loyrette Nouel rue de Laborde, de l’immeuble de bureaux à énergie positive Be Issy à Issy-les-Moulineaux, du paquebot Art...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Engasser & associés

Encore une année à 100 à l’heure pour l’agence Engasser & associés !  2018 aura été intense, rythmée par une douzaine de concours, de belles réussites, un certain nombre de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Bruno Gaudin Architectes

Parmi les belles actualités de l'agence Bruno Gaudin Architectes, deux équipements culturels singuliers qui s'inscrivent dans une démarche de valorisation du patrimoine ont été récemment livrés. Un...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Martin Duplantier Architectes

Des idées, des envies. De ville, de pièce. Une association, un renouveau. Un livre, une histoire. Des mots, des formes. Dessus, dessous. Loser, winner. [Lire la suite]

Album-photos |MARCIANO Architecture

2018, retour aux sources … après l’avoir fréquenté comme restaurant universitaire, j’ai eu la chance de repenser la transformation de l’Hexagone en bibliothèque et lieu de vie. Le voilà...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de CFSA

Il n'y a aucune excuse pour faire quelque chose qui ne soit pas d'une beauté frappante - William Morris[Lire la suite]