Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Australie | Bordeaux entre boom et bulle (31-08-2011)

Adam Sage, journaliste, revient dans l’édition du 11 juin 2011 de The Australian sur le développement du Bordelais et de ses vignes. Pour preuve, la starchitecture y trouve une place de choix et l’inauguration récente du chai Cheval Blanc, conçu par Christian de Portzamparc, est l’occasion de revenir sur un boom aux allures de bulle.

Architecture industrielle | Australie | Christian de Portzamparc

Contexte
Inauguré en juin 2011 à Saint-Emilion, le nouveau chai du domaine Cheval Blanc, conçu par Christian de Portzamparc, joue de l’intérieur et de l’extérieur. Présenté comme «un lieu de transmutation et d’échanges humains», il est également un «chai sous la colline» : l’édifice coiffe le monticule d’une vague de béton. L’événement architectural attire les projecteurs sur le Bordelais qui voit paraître ici et là quelques remarquables édifices griffés à la gloire de la «haute culture».
JPH

UNE BULLE SPECULATIVE MENACE LE DEVELOPPEMENT DU BORDELAIS
Adam Sage | The Australian

SAINT-EMILION - Pierre Lurton regarde depuis le sommet de son somptueux chai nouvellement inauguré à Bordeaux les vertes rangées de vignes ayant fait sa fortune.

A Saint-Emilion, au coeur d’une campagne légèrement vallonnée, l'architecture moderne du bâtiment, qui abritera caves et cuves des vignes du Cheval Blanc, est pour les uns une oeuvre de génie, pour d’autres, une horreur. Pourtant, personne ne peut en contester l’importance.

02(@AJN)_B.jpgElle est l’un des symboles du développement du Bordelais. Elle est aussi l’un des nombreux projets qui transforment de célèbres vignobles en leur donnant des allures plus glamour ; une évolution sans précédent dans une histoire millénaire.

«Quand je suis arrivé ici il y a vingt ans, nous vendions notre vin pour (l'équivalent de) 40 euros la bouteille», explique Pierre Lurton, directeur général du Château Cheval Blanc. «Quand le prix a atteint les 200 euros pour une bouteille, cela me semblait cher mais quand il a atteint les 300 euros, j'ai pensé que cela ne pouvait pas être vrai».

Le millésime 2009 a grimpé jusqu'à 600 euros la bouteille ; quant à celui de 2010, il est susceptible d'atteindre un prix identique. Les bouteilles les plus célèbres voient leur demande croître en Chine.

03(@PCaumes)_B.jpgCertains critiques disent que les amateurs tourneront le dos au vin rouge si la hausse se poursuit. Jusqu’à présent, aucun signe ne présage une telle évolution. En effet, les grands châteaux sont devenus des machines à générer de l’argent. Cheval Blanc, par exemple, a réalisé un bénéfice de 14 millions d’euros sur ses ventes de l'année dernière estimées à 22 millions d’euros selon le Nouvel Observateur. Château Lafite Rothschild a fait un bénéfice de 70,2 millions d’euros sur des ventes évaluées à 80,8 millions d’euros.

La dynastie Lurton, producteur de vin à Bordeaux depuis quatre générations, n'a jamais connu cela, ni vu un tel paysage. Les champs, inchangés depuis des siècles, attirent désormais grues, pelleteuse et hommes coiffés de casques jaunes afin de donner à ces cépages une image en adéquation avec leur statut global.

Jean Nouvel, Mario Botta et Fabien Pedelaborde sont parmi les star-architectes appelés à transformer les modestes constructions mises en place par les producteurs qui étaient alors plus préoccupés par les raisins que par la pierre. Nulle part ailleurs, le changement n’est tel qu’à Cheval Blanc où Bernard Arnault et Albert Frère, les propriétaires milliardaires, ont fait appel à Christian de Portzamparc, un architecte primé, pour concevoir leur chai.

Les critiques disent que les murs courbes et blancs ainsi que la toiture végétalisée coexistent difficilement avec la chapelle du XIXe siècle mais Pierre Lurton est enthousiaste. «C’est élégant et sobre comme le vin lui-même. Il n’y a pas que la technique qui importe, il y a aussi la chorégraphie du geste».

Le nouvel édifice offre une nouvelle sécurité. Les bouteilles seront gravées et une puce sera placée dans les caisses afin que les acheteurs puissent savoir qu’il s’agit bel et bien d’un Cheval Blanc et non d’une contrefaçon asiatique.

04(@ESaillet)_B.jpgPourtant, il est à craindre que le succès monte à la tête des vignerons. Robert Parker, le critique le plus influent au monde, avertit Bordeaux d'une bulle spéculative. «Les prix paraissent trop élevés», dit-il.

Pierre Lurton ne partage pas cet avis. Il dit que son «château» était d’abord vendu en France et en Europe ; désormais, il l’est de par le monde. «Nous ne produisons que 80.000 bouteilles par an et, à l'échelle planétaire, ce n'est rien».

Il marque un point. Le Château Latour 2009, par exemple, se vendait 600 euros la bouteille et s’échange désormais pour 2.000 euros, une valeur susceptible d'augmenter encore avant qu'il ne soit bu dans cinq ans ou plus.

Adam Sage | The Australian | Australie
11-06-2011
Adapté par : Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de CFSA

Il n'y a aucune excuse pour faire quelque chose qui ne soit pas d'une beauté frappante - William Morris[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Fresh Architectures

2018 a été une très belle année pour FRESH Architectures. A ce titre, ALLURE s’est affirmé comme le projet phare, mené de concert par nos équipes et par celles de notre partenaire : ITAR...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'Antonini Darmon

Des concours aux chantiers et vice-versa : une année en grand écart, émaillée de quelques récompenses (c’est bête mais ça fait toujours plaisir…) Ces récompenses, nous les avons...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de MDNH architectes

L'agence a livré en 2018 la première tranche d’un îlot de 79 logements à Bonnières sur Seine (78), un ensemble urbain qui redynamise le centre bourg et qui s’articule avec la nouvelle urbanité de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Silvio d'Ascia Architecture

L’agence Silvio d’Ascia Architecture a livré en 2018 le projet « O’rigin », un immeuble de bureaux qui revendique une simplicité intemporelle à travers une architecture de pierre. L’agence...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Loci anima

       Loci anima a livré cette année la tour de logements ADN à Issy les Moulineaux et ses 69 maisons avec terrasses non superposées qui termine l’ensemble de l’opération du quartier...[Lire la suite]