Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Résultat | Concours Campus Archizinc par VMZinc® : la reconnaissance pour des architectes en devenir ! (10-11-2011)

Lancé en septembre 2010 et ouvert aux étudiants inscrits dans des écoles d’architecture engagées auprès de VMZinc®, le concours Campus Archizinc a dévoilé ses résultats. D’envergure européenne, cette première édition avait pour thème : 'Construire avec l’eau'... Communiqué.

France

Le défi à relever était de démontrer l’eco-efficience du zinc en redonnant vie à un site parisien existant de 8.000m². Ce territoire peu valorisé, ceinturé et enclavé est inscrit au périmètre du grand projet de renouvellement urbain de Paris Nord-Est.

Les candidats avaient pour consigne de mettre en valeur le caractère réflexif de l’eau à travers une infrastructure originale, conceptuelle et respectueuse de l’environnement. Pour les accompagner dans leur réflexion, VMZinc® a mis à la disposition des étudiants un tableau intelligent de mesures des performances environnementales.

Au total, une quarantaine de dossiers, représentant 56 étudiants, ont été examinés en profondeur par un jury d’experts issus d'univers complémentaires réuni autour de l’architecte Françoise-Hélène Jourda.

Cinq écoles d’architecture ont pris part au concours Campus Archizinc :

  • > Ecole Spéciale d’Architecture (ESA), Paris - France ;
  • > Ecole d’Architecture de Paris La Villette (EAPLV) - France ;
  • > Escuela Técnica Superior de Arquitectura Bioclimática de Madrid (ETSAM) - Espagne ;
  • > Escuela Técnica Superior de Arquitectura del Vallés (ETSAV), Barcelone - Espagne ;
  • > Provinciaal Hogeschool Limburg (PHL), Hasselt - Belgique.

Les délibérations des jurés ont permis de saluer chez les candidats quelques caractéristiques déterminantes : la cohérence des propos et des idées, la prise en compte des problématiques écologique, sociale et économique ainsi qu’une grande maturité au niveau architectural.

Des critères d’évaluation exigeants

L’évaluation des différents projets s’est basée sur des critères précis :

  • > La qualité architecturale avec l’articulation et l’intégration urbaine, le rapport au site, le traitement des espaces publics et la présentation ;
  • > Les niveaux d’innovation architecturale ou technique, particulièrement dans l’utilisation du zinc laminé ;
  • > La qualité environnementale avec l’insertion et l’intégration au site, la gestion des eaux de pluie, le bio-climatisme, la performance thermique du bâtiment et l’analyse de la pertinence des produits de construction ;
  • > La qualité de l’expression et de la présentation des éléments constitutifs du dossier de candidature.

Les lauréats

1er Prix (dotation : 3.000€) : Louis Henry et Boris Lefèvre - Ecole Spéciale d'Architecture (ESA), Paris, France - Enseignant : Carl Fredrik Svensdedt - Projet : 'Sortie de Secours', station balnéaire et aquarium

Ce projet est une réponse adaptée à l’environnement urbain en devenir. Ses auteurs privilégient le silence avec des jardins et des ouvertures qui se cachent dans un ensemble d’espaces excavés. Profitant de la déclivité du terrain, les candidats ont placé le programme en contrebas d’une butte réalisée à l’aide des terres creusées et implantées le long du périphérique. Ouverte sur le canal, cette implantation discrète et à faible emprise au sol permet de libérer un grand parc protégé du bruit par la butte.

Les étudiants réutilisent judicieusement ces terres déblayées pour 'butter' les volumes et protéger leurs enveloppes, créant une impression de bâtiment troglodyte, tout en maintenant une continuité visuelle avec le canal. Résultat : une construction compacte qui offre peu de surface en contact avec l’extérieur, à l’exception des volumes recouverts de zinc qui émergent de la pente.

Le jury a souligné la qualité des espaces, les sources de lumière naturelle et la variété des volumes. Il a jugé le projet engagé, maîtrisé, volontaire et approfondi, prouvant toute la maturité de ses auteurs qui ont fait un choix programmatique pertinent en adéquation avec le thème.

02(@Louis Henry-Boris Lefevre)_S.jpg2e Prix ex-aequo (dotation : 1.000€) : Fernando Diez Villanueva, Raúl Pereda Ahedo, Javier Baucells Antonanzas et Vicente Zetola Vargas - Escuela Técnica Superior de Arquitectura Bioclimática (ETSAM), Madrid, Espagne - Enseignant : M. Neila - Projet : Centre sportif et de loisirs

Pour ce complexe sportif et de loisirs, les auteurs jouent sur une écriture architecturale qui allie rationalisme écologique et réalités programmatiques. La conception et l’organisation générale de ce projet sont régies par l’ensoleillement et les vents dominants. Il est composé de plusieurs bâtiments imaginés selon le même modèle, disposés parallèlement entre eux et perpendiculairement au canal. Ils sont desservis par des passerelles et des coursives extérieures, permettant une circulation transversale, couvertes de brise-soleil en zinc laminé perforé. Les toitures composées de zinc sont fonctionnelles et ludiques : elles récupèrent les eaux de pluie pour des usages sanitaires.

L’appréciation du jury porte sur la simplicité de l’infrastructure, l’absence d’ostentation des auteurs et leur capacité à définir un programme réaliste, discret dans son implantation et économe dans son discours.

03(@F.DiezVillanueva-R.PeredaAhedo-J.BaucellsAntonanzas-V.ZetolaVargas)_S.jpg2e Prix ex-aequo (dotation : 1.000€) : Irène Cuerda - Escuela Técnica Superior de Arquitectura Bioclimática (ETSAM), Madrid, Espagne - Enseignant : M. Neila - Projet : 'Culture Arts Centre', centre culturel, ateliers et résidences d'artistes

Cette proposition au caractère durable est un exemple type de bio-climatisme. Les bâtiments, organisés en quinconce, valorisent de larges terrains qui, en accueillant noues et jardins, garantissent la gestion des eaux de pluie et la ventilation naturelle du site. En été, la disposition en petits pavillons facilite la maîtrise énergétique. En hiver, des serres permettent la récupération de la chaleur et assurent le confort thermique des espaces intérieurs.

Le jury a apprécié la simplicité assumée du vocabulaire architectural, ici au service d’un bilan environnemental très performant ! Un parti pris à la fois doux et radical particulièrement prisé du jury.

04(@Irene Cuerda)_B.jpgMention 'Coup de coeur' : Olivier Caudal et Laurent Taelman - Ecole Spéciale d'Architecture (ESA), Paris, France - Enseignant : Carl Fredrik Svensdedt - Projet : 'Bamboost', bambouseraie et serre de cultures hydroponiques

Les candidats ont élaboré un projet original utilisant le bambou comme matériau de base et de travail. Il leur a permis de concevoir une bambouseraie et une serre de cultures hydroponiques. L’espace ainsi créé accueille également un complexe avec un restaurant, un marché, un atelier de création et une salle d’exposition.

Le jury a été touché par l’utilisation raisonnée du bambou, un matériau renouvelable et économique. Les candidats ont démontré une capacité à inventer un lieu unique. La structure, légère et épurée se transforme en une plateforme de création dans le cadre de la mutation des friches fluviales.

05(@Olivier Caudal-Laurent Taelman)_S.jpg

Réagir à l'article