tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Cahier Spécial - En direct de Batimat - Jeudi 10 novembre

Actualité | 5.5 designers, de mouvements en évidences (10-11-2011)

Parmi les lauréats des Trophées du design, les reliefs inattendus des plafonds suspendus d’Oberflex, composés de dalles de bois, attirent l’oeil. Ainsi que la variété des combinaisons possibles. Y voir la patte de 5.5 designers (Claire Renard, Anthony Lebossé, Jean-Sébastien Blanc et Vincent Baranger), créateurs parisiens issus de l’ENSAAMA.

Batimat | Design | France | 5.5 designers

«Nous imaginons avant tout un univers sans chercher à 'sur dessiner' les objets». Anthony Lebossé et Vincent Baranger, deux des quatre associés de l’agence 5.5 designers, née en 2004 et spécialisée en design industriel, sont présents à Batimat sur le stand d’Oberflex (Pavillon 7.2 H50), fabricant de panneaux stratifiés en bois. «Un client qui nous fait confiance».

«Avec eux, c’est une véritable aventure humaine», fait écho Claudine François, directrice artistique et prescription d’Oberflex. Une aventure portant ses fruits. En témoigne la médaille d’or décerné lundi 7 novembre à 'Tectonique 5.5', une collection de plafonds suspendus composés de dalles de bois issue de la collaboration entre le fabricant et les designers.

La rencontre a eu lieu en 2006, Oberflex souhaitant alors développer une collection de panneaux acoustiques perforés (la collection Obersound, qui fut présentée à Batimat en 2007) pour les besoins des architectes. «Un challenge», soulignent Anthony Lebossé et Vincent Baranger.

«Dessiner des trous, il n’y a pas plus restrictif pour des gens qui ont l’habitude de dessiner des objets», sourient-ils. Mais l’enthousiasme des équipes Oberflex étant communicatif et la demande impliquant «un véritable travail de conception lié à l’outil technique», les jeunes créateurs n’ont pas hésité longtemps.

«Pour la perforation des plaques, Oberflex avait développé un robot dont le système de têtes était au point ; en revanche, les fraises de perçage furent conçues en fonction des motifs que nous avons imaginés».

En concevant différents types de 'trous', l’objectif des designers était de transformer le panneau perforé, «d’habitude perçu comme une contrainte par les architectes, en un véritable outil d’expression».

Mission accomplie. «Aujourd’hui, il y a des architectes qui utilisent les panneaux Obersound non plus pour leur fonction acoustique mais en décoration».

En 2010, Oberflex décide de faire à nouveau appel à 5.5 designers pour repenser l’offre de plafonds acoustiques en bois. «Nous voulions donner du mouvement et du volume à des produits ternes», précise Claudine François. «Objectif : sortir du 60x60 ou du 120x120», ajoutent les designers.

02(@5.5designers)_B.jpgRésultat : la collection 'Tectonique 5.5' est, comme son nom l’indique, composée de différentes familles de reliefs, lesquels sont inspirés des différents phénomènes géologiques : 'Continent' pour des plafonds aux surfaces planes mais graphiques, 'Faille' pour des compositions faites de déplacements verticaux de plaques indépendantes, 'Eruption' pour des  reliefs accidentés et 'Glissement' pour des déplacements générant différents types de pentes.

«Les jeux de volumes sont obtenus grâce au système de fixation, qui assure également la correction acoustique». Un système fait d’attaches, qui, par leur positionnement sur les panneaux, créent différents angles et permettent de poser les dalles de manière inclinée ou décalée.

Breveté, l’ingénieux procédé permet notamment une mise en oeuvre et un démontage très simples.

«Par ailleurs, les dalles sont plus légères de 60% au regard de dalles standard», souligne Claudine François. De fait, «elles sont vides», expliquent les concepteurs. Ce qui permet d’imaginer d’autres développements : «perforer la face arrière pour améliorer la performance acoustique, remplir de laine de roche pour isoler, introduire des sources de lumière», etc.

En l’état actuel, la collection, qui sera commercialisée mi 2012, offre déjà une multitude de combinaisons possibles. Chacune des quatre familles compte six motifs différents et, en jouant sur les essences de bois et la taille des dalles, les architectes peuvent s’en donner à coeur joie.

Pour 5.5 designers, diversité rime donc avec concept fédérateur. «L’idée de la tectonique des plaques est ce qui nous a permis de concevoir différents types de reliefs et de les rendre intelligibles».

03(@5.5designers).jpgParmi les «idées simples» des jeunes créateurs : les clés USB créées pour le fabriquant LaCie, empruntant leurs aspects... aux clés de serrure. «Pourquoi ne pas jouer sur l’archétype ?». Idem pour la nouvelle tasse Nespresso, ressemblant goutte pour goutte aux capsules de la marque.

«Nous pensons plus à une histoire qu’au seul dessin ; Nous avons une idée puis c’est l’univers de la marque ou de l’industriel que nous exploitons».

Emmanuelle Borne

Réagir à l'article


tos2016

elzinc novembre

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Pour ne plus avoir d'a priori, schneider+schumacher

L'architecture allemande est particulièrement méconnue depuis «l'autre côté du Rhin». Elle se résume bien souvent à l'austère image d'une rigueur ascétique, à un art...[Lire la suite]