Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Cahier Spécial - Finale Batimat - Mercredi 16 novembre

Présentation | Paris Nord-Est, entre équivalence et retournement (16-11-2011)

«Le génie de ce lieu est dans le transport et le mouvement», écrit François Leclerq à propos de Paris Nord-Est, territoire déshérité de toute attention des années durant, qu’il a présenté à Batimat le 10 novembre 2011. Aujourd’hui au coeur d’une politique d’aménagement sans précédent, le site, qui s’étend d’Aubervilliers à Porte de la Chapelle, promet  le retournement de la ville sur le canal et l’émergence de six lieux d’équivalence.

Batimat | Urbanisme et aménagement du territoire | Paris | François Leclercq

Le génie du lieu

Sur le vaste territoire du Nord-Est de Paris, les infrastructures sont multiples et omniprésentes. Ces legs de l’histoire ont une origine géographique. Le site s’inscrit dans la vallée qui court de Montmartre au plateau de Romainville où se sont glissées les voies ferrées, tracées vers l'Est et le Nord.

Ce territoire n’est pas traversé par les réseaux ; il est totalement initié par eux dans un télescopage dense et contrasté où l’urbanisme a suivi et initié autant de villes linéaires entremêlées.

Cette situation engendre une double identité dans laquelle déplacement et séjour doivent cohabiter. Le dynamisme des réseaux a inventé, au fil du temps, une ville particulière, souvent décriée. Une tendance serait de décomposer cette ville en quartiers précis oubliant ainsi cette histoire faite de prédominance des infrastructures où les liens existent davantage que les lieux.

02(@FLeclerq)_S.jpgLes 3 parcours : le périphérique, le boulevard des Maréchaux, la promenade Chapelle-Villette

Cependant, la stratégie urbaine utilisée ici doit obligatoirement s’appuyer sur les quatre éléments qui dominent aujourd’hui le site : les canaux, le périphérique, les boulevards des Maréchaux et les faisceaux ferrés.

Ainsi, l’enjeu d’une transformation de ce territoire réside dans la possibilité de les reconsidérer comme supports positifs de la ville et non plus comme des empêcheurs d’urbaniser simplement. Le génie de ce lieu est dans le transport et le mouvement.

Le projet de retournement de la ville sur les canaux de l’Ourcq et Saint-Denis est en cours ; il s’agit d’en faire autant le long des autres réseaux lorsqu’ils l’autorisent. Chaque réseau doit trouver son autonomie pour affirmer sa présence ou au contraire se rapprocher des autres et initier une urbanisation. Le statut de chacun d’entre eux sera intensifié en créant des villes linéaires identifiables, le long du périphérique, des boulevards des Maréchaux et autour du réseau ferré Chapelle Evangile. Ils pourront alors se confronter, se rejoindre et se séparer tout au long du secteur de Paris Nord-Est.

Ainsi, le périphérique s’affirme tel un parkway dessiné par la forêt linéaire, tandis que le boulevard des Maréchaux est requalifié comme l’allée des bâtiments extraordinaires, le troisième élément linéaire étant la promenade Chapelle-Villette.

03(@FLeclerq)_S.jpgLes 6 lieux d’équivalence

Dans une direction transversale au site, il est essentiel d’améliorer les liens entre Paris et la banlieue en créant des centralités entre les villes. Six lieux installent, en traversant le périphérique, un principe d’équivalence entre Paris et les communes riveraines.

1. La Porte de la Chapelle
Il s’agit ici de reconfigurer une des principales entrées de Paris et de résoudre un important problème de franchissement.

2. Le stade des Fillettes et la Gare des Mines
De part et d’autre du périphérique, ces deux parcelles sont reconfigurées autour d’un nouvel axe : la prolongation de la rue des Fillettes dans son tracé originel. Une couverture partielle du périphérique améliore les liaisons entre les deux rives.

3. La porte d’Aubervilliers
L’aménagement existant est étendu au Sud pour constituer un véritable Cours : un long quadrilatère accompagné par le bâti et traversé par le tramway.

4. Le lien Eole Aubervilliers
La continuité Eole Aubervilliers constitue la limite ouest de la ZAC Claude Bernard. Il s’agit de relier deux projets importants situés de part et d’autre du périphérique : la gare Eole au Sud du boulevard des Maréchaux et la ZAC d’Aubervilliers en limite communale. Ce pont habité est le point d’orgue de cet axe. Il permet un franchissement atypique, dédié au commerce et adossé au pôle de loisirs, entre deux pôles d’attraction majeurs.

5. Le parc-canal
La ZAC Claude Bernard se situe de part et d’autre du canal Saint-Denis. A l’image du processus engagé par les villes de Saint-Denis et d’Aubervilliers, il s’agit ici d’opérer un retournement de la ville sur le canal.

6. La porte de la Villette
Le projet d’aménagement de la porte consiste en une transformation totale du carrefour existant (le rond-point sous le périphérique) et l’affirmation de continuités urbaines fortes (avenue de Flandre-RN2).

François Leclercq

Photo : Clément Guillaume

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'Ibos et Vitart

Rénovation et extension du site du Quai d'Orsay – Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International – Paris, France – concours 2016, études en cours   «Le projet...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Ellenamehl

2018 : une année de chantiers tous azimuts ! 2019 devrait être du même ordre… Réemploi du bâti, seconde vie, site patrimoniaux complexes ou bâtiments neufs dans des quartiers en devenir, l'agence ne...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Philéas

Cette année, Philéas a soufflé ses 25 bougies et se développe joyeusement : une équipe maintenant de 25 collaborateurs, renforcée par un pôle image et un pôle communication, des projets autour de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Martin Duplantier Architectes

Des idées, des envies. De ville, de pièce. Une association, un renouveau. Un livre, une histoire. Des mots, des formes. Dessus, dessous. Loser, winner. [Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de GPAA (Gaëlle Péneau architecte et associés)

Cette année a été marquée par un grand nombre de concours réalisés, et deux gagnés à ce jour : la nouvelle école de Design Nantes Atlantique avec l’agence Mimram et Jouin_Manku...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Mikan

Une année commencée avec quelques concours perdus, terminée par un concours gagné le 20 décembre. Entre les deux quelques projets chez nous au Japon, aux Philippines, une exposition en Australie et un jardin avec...[Lire la suite]