tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Une tour à la hache, question d'exercice (23-11-2011)

A Rennes, Jean-Pierre Lott a livré, en mai 2011, le Centre de Secours de Beauregard II. «Les pompiers sont dans l’exploit physique, il s’agissait donc de faire un bâtiment à leur image, svelte et dynamique», dit-il. Assumant un travail plastique de percements, «nous voulions créer des déséquilibres. En fin de compte, tout ça ne tient pas à grand chose...».

Autres | Rennes | Jean-Pierre Lott

Parti architectural, paysager et fonctionnel du projet

Le site

La parcelle du projet se situe rue de Doyen Leroy à Rennes. L’objet du permis de construire est l’extension du Centre de secours existant.

L’opération consiste notamment en une remise pour 5 véhicules, un gymnase, 40 chambres et des lieux de vie (restaurants / bibliothèque).

A proximité immédiate de la bretelle d’accès à la voie rapide, au nord ouest du terrain, le projet se recule à la limite des 100m imposée au POS. Néanmoins, la tour d’exercice, totalement extérieure et sans aucun local fermé, se situe dans cette bande. Cette situation est rendue nécessaire par la présence des réseaux d’eau potable qui traversent la parcelle et sur lesquels il est impossible de construire.

La principale ambition de notre projet, au-delà du fonctionnement propre du bâtiment, est de donner une homogénéité et une unité de bâti avec le centre existant.

02(@SChalmeau).jpgLe départ du feu se situe dans le bâtiment existant ; l’hébergement de 40 chambres se situe dans notre bâtiment. Le projet propose de lier l’unité d’hébergement avec les vestiaires et la remise du bâtiment existant.

Pour cela, nous avons positionné l’unité d’hébergement en pont, au-dessus de la voie d’accès (gabarit de passage de 5 mètres libres), parallèlement au bâtiment existant. Cette stratégie permet d’utiliser l’escalier de secours de l’étage comme liaison entre les deux bâtiments, créant ainsi l’unité. Ce positionnement permet également de ne pas avoir de chambres en vis-à-vis de la bretelle d’accès, ce qui est favorable pour l’acoustique.

L’architecture

Le projet est réalisé en béton architectural coulé en place. La force de sa présence est marquée par le grand gabarit de la remise et du gymnase et l’hébergement en pont sur la voie d’accès.

Le bâtiment, par sa position sur le site, vient refermer le bâti et donner unité et cohérence à l’ensemble. Les voiles inclinées de la façade de l’hébergement, en couronnement du projet, rappellent, de façon stylisée, la grande échelle, symbole des pompiers. Cette façade donne au bâtiment toute sa présence et sa modernité et une image du bâtiment à la hauteur de l’institution qu’il représente.

03(@SChalmeau).jpgLe fonctionnement 

Le bâtiment s’organise sur deux niveaux : le rez-de-chaussée est réservé à la remise, au gymnase et aux lieux de vie et l’étage à l’hébergement. Les espaces extérieurs s’organisent entre le bâtiment et la limite de propriété.

On trouve au rez-de-chaussée :

Le hall
Au coeur du plan, le hall donne accès simplement à l’ensemble des fonctions du projet. Un escalier relie le hall à l’hébergement.

La remise
Faisant face à la remise existante, elle est accessible par les engins depuis l’aire de manoeuvre existante. Elle possède une relation simple avec le hall. Ces locaux associés sont installés conformément aux attentes du programme : le magasin tuyaux proche de la tour de manoeuvre et de séchage, l’ensemble des magasins accessibles depuis la remise.

Les locaux de détente et de restauration
Ils s’organisent autour du hall. La cafétéria et la salle de restaurant trouvent un prolongement extérieur par une terrasse.

Le sport
Sa hauteur sous plafond étant importante, nous avons installé au-dessus des vestiaires une zone de gradins qui pourrait permettre l’organisation de tournois ou de rencontres.

L’aire extérieure est directement accessible en continuité avec le gymnase.

04(@SChalmeau)_B.jpgA l’étage, on trouve les 40 chambres d’hébergement comme vu précédemment. L’étage se caractérise par sa disposition parallèle au bâtiment existant, permettant de créer la liaison souhaitée et de ne pas avoir un vis-à-vis des chambres avec la rocade.

Les matériaux 

Ils sont choisis pour leur pérennité, dans le cadre de la démarche Haute Qualité Environnementale.

Les façades sont en béton architectural. Les menuiseries sont en aluminium laqué à rupture de pont thermique.

Respect des règles d’urbanisme

Le projet respecte l’ensemble des règles d’urbanisme lié à la parcelle.

05(@SChalmeau)_B.jpgFiche technique

Projet : Centre de Secours de Beauregard II
Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général d’Ille et Vilaine
Maîtrise d’oeuvre : Jean Pierre Lott - architecte mandataire
Nom de la réalisation : SDIS de Beauregard
Programme : Restauration ; Détente ; Hébergement ; Remise Magasins ; Manoeuvres Sports ; Aménagement Extérieurs
Adresse : Beauregard | 35000 Rennes
Surface : 2.994m²
Calendrier des travaux :
* Durée du chantier : 19 mois
* Concours : 2007
* Chantier : 2009-2011
* Livraison : mai 2011
Coût total : 4M€ HT

Réagir à l'article


tos2016
elzinc

Notice |Casa MO par Gonzalo Mardones Viviani

Gonzalo Mardones Viviani aime à citer son maitre Alberto Cruz Covarrubias pour qui, un architecture sans idée relèverait simplement de la construction. «Il est à mon sens l’architecte le plus profond de la...[Lire la suite]

elzinc

Album-photos |La Trinité : CAB est d'Equerre

«Ce bâtiment est tel un fond de scène. Nous l’évoquons comme une infrastructure et nous nous sommes servis de l’architecture pour faire de l’urbanisme», affirme Marc Botineau, associé de CAB....[Lire la suite]

elzinc

Actualité |Niemeyer, d'outre-tombe

Cinq ans après sa mort, l'architecte brésilien promet encore des chantiers et des réalisations. Le dessin aurait été imaginé peu avant sa mort en 2012. Son commanditaire promet sa concrétisation d'ici...[Lire la suite]

elzinc

Visite |Baukunst, d'une splendide ambiguïté

L’histoire est un brin absurde. Sous une pluie drue, elle est encore plus difficilement intelligible. Adrien Verschuere, architecte et associé fondateur de Baukunst, s’efforce pourtant d’être clair. Il serait question...[Lire la suite]

elzinc

Album-photos |Pris en flag' à Miami !

Leurs bureaux sont à Paris et l'une de leurs dernières réalisations, à Miami. BarbaritoBancel Architectes a en effet récemment livré le «flagship» Dior de la métropole floridienne qui...[Lire la suite]

elzinc novembre

Album-photos |Le centre d'innovation de Santiago ? Elemental, mon cher Watson

«La plus grande menace pour un centre d’innovations est l’obsolescence fonctionnelle et stylistique», affirme Alejandro Aravena. Aussi, le fondateur de l’agence chilienne Elemental a conçu un parti atemporel...[Lire la suite]