Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Espagne | Ibiza, Nouvel à fleur de peau ? (30-11-2011)

Juan Suárez, journaliste au quotidien El Diario de Ibiza, revient, lors d’un entretien publié le 27 aout 2011, sur les projets de l’architecte français Jean Nouvel à Ibiza dans l’archipel des Baléares, dont un ensemble résidentiel en cours de construction. L’occasion d’évoquer un prochain projet, l’hôtel Catalonia, Plaza Europa à Barcelone.

Logement collectif | Espagne | Jean Nouvel

J’AI PENSE CET IMMEUBLE COMME UN PORT EMPLI DE BARQUES
Juan Suárez | El Diario de Ibiza

IBIZA - Lors d’une récente visite afin de superviser les travaux des deux édifices qu’il construit dans le quartier du Paseo Marítimo, l’architecte français, qui construit sur trois continents simultanément, revient sur l’avancement du chantier qu’il mène sur l’île, sur quelques-uns de ses projets dans le monde, sur la manière dont la crise affecte la construction et enfin sur l’usage des nouvelles technologies appliquées à son travail.

Jean Nouvel, né en 1945 à Fumel (France), est lauréat, entre autres, du Prix Pritzker d’Architecture. A ses oeuvres emblématiques comme la Tour Agbar à Barcelone et le projet d’agrandissement du musée Reina Sofia, s’ajoutent les deux édifices qu’il construit à Ibiza en même temps que le Louvre d’Abu Dhabi, l’extension des Galeries du Musée d’Art moderne de New York, le Musée National du Qatar et l’hôtel Catalonia place de l’Europe à Barcelone.

A ce curriculum architectural, s’ajoutent le musée du quai Branly à Paris et la Fondation Cartier. A plus de soixante ans, l’architecte considère qu’il est à la maturité de sa carrière et ne rêve de faire aucun programme en particulier. Assis sur la jetée du port Marina Ibiza, Jean Nouvel parle en exclusivité pour le Diario de Ibiza.

Juan Suárez : Quelle est votre relation avec votre associé l’architecte José Ribas ?

Jean Nouvel : Nous avons une grande complicité avec José Ribas G & José Ribas E., père et fils, qui forment l’entreprise Ribas & Ribas. C’est une relation importante au niveau professionnel et profonde au niveau personnel. En Espagne, je me sens comme en famille.

Quand et comment a débuté cette relation professionnelle ?

C’était il y a sept ans avec un projet à Barcelone qui, pour différentes raisons, n’a pas été construit mais qui est à l’origine de notre relation.

Vous avez maintenu une relation plus ancienne avec l’architecte Josep Lluís Sert notamment autour de l’architecture méditerranéenne. Avec Ribas père aussi. Comment ?

Cela remonte à longtemps. C’était une relation d’équipe, entre trois amis qui échangeaient leurs connaissances, leurs opinions sur le paysage commun et l’architecture qui les entoure.

02(@AJN)_S.jpgQuel est votre prochain projet en Espagne ?

Nous avons imaginé l’hôtel Catalonia, Plaza Europa à Barcelone. Il est en cours de construction. Il aura 358 chambres, un restaurant panoramique, une salle de fitness, un spa, une piscine, un solarium et un parking. Il s’agit de deux tours reliées entre elles.

Et en France ?

Plusieurs sont en cours, la mairie de Montpellier et le Théâtre de Perpignan.

Vous construisez actuellement sur trois continents, quels sont vos autres projets de par le monde ?

Nous engageons la dernière phase du Louvre d’Abu Dhabi, qui sera achevé probablement en 2012. Nous construisons aussi le Musée National du Qatar et un projet dans lequel le MOMA, Musée d’art moderne de New York, va agrandir ses galeries. Je suis actuellement en train de terminer un projet à Londres situé à l’arrière de la cathédrale Saint Paul. Voici, dans les grandes lignes, les oeuvres les plus remarquables.

03(@AJN)_B.jpgLa situation de crise économique oblige les architectes à rechercher des clients et des oeuvres dans des pays en dehors des circuits habituels...

Nous sommes en train de préparer deux projets importants à Lima au Pérou, un pays où je ne pensais pas, un jour, construire. Mais notre époque en a décidé autrement.

La technologie change la manière de construire et éloigne les artistes de l’architecture pure...

L’architecture répond à l’évolution du temps mais nous ne devons pas toujours user des nouvelles technologies même s’il nous apparait convenable d’en introduire quelques-unes ; certaines sont très intéressantes pour l’architecture elle-même. Mais, personnellement, à 60 ans, en tant qu’architecte, je prends la liberté de choisir de les utiliser ou non.

Quel projet rêvez-vous de faire ?

Je suis ouvert à n’importe quelle proposition. J’accepterai ou non mais je ne rêve d’aucun projet en particulier.

04(@AJN)_S.jpgEtes-vous satisfait des travaux des deux édifices que vous construisez à Ibiza ?

D’aucuns demandent aux architectes de montrer l’évolution d’un projet. Ce n’est pas le cas des peintres qui ne montrent leur tableau qu’une fois terminé. L’immeuble principal que nous réalisons à Ibiza est actuellement dans une phase de construction visuellement difficile à comprendre. Le plus important est que le chantier se déroule selon un bon rythme.

Les problèmes que vous avez eus avec le constructeur ont-ils affecté la qualité du projet ?

Nous sommes ici pour contrôler la qualité de la construction en dépit des problèmes que nous avons rencontrés au début du chantier lesquels sont désormais résolus. Nous remettrons un édifice parfaitement terminé avec la qualité prévue initialement.

Quelle est la partie la plus compliquée et la plus emblématique du chantier du Paseo Juan Carlos I ?

Le plus problématique sera la plantation de fleurs multicolores sur la façade en forme de boa. Elles seront l’élément le plus emblématique qui donnera sa personnalité à l’édifice.

Quand pensez-vous inaugurer le projet ?

La grande majorité des fleurs et des plantes seront colorées en avril prochain, je dirai ainsi que nous pourrons inaugurer l’ensemble fin 2012.

05(@AJN)_B.jpgVous avez déclaré au Diario de Ibiza que le port nécessitait d’être réaménagé...

En temps voulu, de nouvelles stratégies pour réorganiser le port seront proposées aux autorités compétentes. Je vois qu’il y a eu des changements dans les nouvelles installations maritimes.

Avez-vous d’autres projets à Ibiza ?

Pas pour le moment. Ces deux édifices ont nécessité un important investissement en terme de travail.

Continuez-vous de penser que ce lieu est adéquat pour la construction de ces deux édifices?

J’ai pensé cet immeuble comme un port empli de barques. C’est un ensemble approprié pour Ibiza, son climat, sa vie ludique, ses grandes terrasses avec une magnifique vue panoramique. Ce projet ne ferait pas sens dans une ville éminemment plus urbaine.

Juan Suárez | El Diario de Ibiza | Espagne
27-08-2011
Adapté par : Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'AZC

L’équipe AZC vous souhaite à tous, Une Bonne Année 2019 ![Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de RozO

Ce salon urbain réalisé par RozO pour Icade marque un renouveau de ces parcs d'activité en développant une autre relation au lieu de travail. RozO redessine l'ensemble des espaces extérieurs du site afin que ces...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de PANARCHITECTURE

Ce sont des projets tant attendus qui sortent enfin de terre : trois maisons individuelles neuves dans le sud de la France et un Hôtel à Paris rue du Faubourg Saint Honoré.  Ce sont quelques journées en gilets jaunes...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Dominique Coulon et associés

En 2018, l'agence a remportée sept concours et a été nominée au EU Mies Award ainsi qu'à l'Équerre d'argent pour le théâtre à Freyming-Merlebach (57). Les logements pour personnes...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Groupe-6

Expositions, Saclay, santé !    L'exposition Interactions à la Galerie d'architecture s'est prolongée à Grenoble où elle durera encore quelques semaines ! Cette année 2018 a aussi mis à...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de GUINEE*POTIN ARCHITECTES

Des concours s’échelonnant toutes les mois, 8 de perdus à l'exception de deux : l’école publique de St Pabu dans le Finistère, et notre premier projet francilien, avec Palast et Echelle Office, pour 90...[Lire la suite]