Design Ikonik septembre 2013

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Cahier Spécial - Maisons 2012

Présentation | A Lesponne, enfouir l'autobiographie (25-01-2012)

Alors une néo-grange ? «La vallée de Lesponne (65) est protégée et contrôlée par les architectes des Bâtiments de France», prévient Jean-Manuel Puig. La maîtrise d’ouvrage, pour l’extension de sa maison, envisageait, par prudence, de verser dans le régionalisme. Réponse de l’agence toulousaine Puig Pujol Architectures (PPA) : un parti qui relève de la chaudronnerie.

Extension | Logement individuel | | Puig Pujol Architectures

«Mon client voulait réaliser une fausse vieille grange et me confier son aménagement contemporain. Cette démarche n’est, elle-même, pas contemporaine», soulève l’architecte.

Rencontre avec l’architecte des Bâtiments de France, avec, sous le bras, un cahier de références, celles de l’agence et d’autres, suisses, montrant qu’il est «possible d’intervenir avec caractère en montagne tout en préservant le site».

En face, tant par crainte de la médiocrité que par envie d’un projet de qualité, l’ABF offre toute sa confiance à l'agence PPA. «Nous avons donc élaboré une écriture puissante, contemporaine sans prendre le dessus sur la grange voisine. Nous voulions un projet mêlant humilité et force de caractère», assure ce dernier. En d’autres termes «une architecture franche dans un climat rude».

02(@PhilippeRuault).jpgAvec force discrétion, la maison intègre la pente. Au programme, il s’agissait d’offrir aux trois filles du client, bientôt mariées, un espace d’intimité au moment de leur visite en plus de créer un atelier de sculpture.

Référence logique pour l’amateur : Arman*. «Parmi les éléments conceptuels, nous avons travaillé l’accumulation, de pierre ou de bois», précise l’architecte. L’imaginaire intègre les spécificités locales et Jean-Manuel Puig de réinterpréter les constructions vernaculaires de la région.

«Les ories sont ces abris de pierre creusés dans la terre que les bergers réalisaient pour se protéger des orages», indique-t-il. L’architecture n’est, de fait, pas «démonstrative» et suggère une «forme de continuité».

03(@PhilippeRuault)_S.jpgEn négatif, la nouvelle construction se révèle davantage un retournement de situation. A l’intérieur en pierre s’oppose l’extérieur de bois et de métal. En somme, l’inverse de la grange voisine.

«Nous ne voulions pas donner au lieu un esprit de 'bâtiment'. Nous voulions davantage être dans le registre de l'infrastructure voire de la chaudronnerie», indique l’architecte.

Aussi, le détail n’est jamais «sur-dessiné». La façade se présente telle un «rack», un stockage pour le bois. «Nous avions à coeur d’être plus frustre, plus direct. Il n’est pas nécessaire d’expliquer l’architecture. De fait, nous ne sur-déterminons pas les projets», précise-t-il.

L’approche est donc «critique» et tente d’éviter l’écueil d'un objet démonstratif. «Il est plus difficile d’être juste à sa place que de sur-jouer», soutient Jean-Manuel Puig.

04(@PhilippeRuault).jpg «L’architecture parle beaucoup d’elle-même. Trop souvent à dire vrai. Aussi, j’aimerais avoir la capacité d’être plus anonyme. De fait, à l’agence, nous travaillons ensemble les projets pour qu’ils ne soient pas autobiographiques», poursuit-il.

Par conséquent, les projets de maisons confiés à l’agence PPA ne sont aucunement des exercices de styles. «Nous appréhendons ces programmes avec beaucoup de plaisir. Ils présupposent une forte réactivité et nous obligent à aller vite. Nous créons une relation intense et enrichissante avec le client. Ces maisons sont, pour ainsi dire, des récompenses qui nous offrent l’opportunité d’expérimentations. Nous pouvons aller plus loin, prendre quelques libertés et donc en tirer satisfaction», explique Jean-Manuel Puig.

Enfouissement et stratégie de disparition donc, à Lesponne et ailleurs.

Jean-Philippe Hugron

* Arman (1928-2005) est un artiste français, peintre, sculpteur et plasticien, renommé pour ses «accumulations». Il fut l’un des premiers à employer directement, comme matière picturale, les objets manufacturés, qui s’apparentaient pour lui à des extensions de l’humain, à croissance et multiplication continues. (Wikipedia)

Fiche technique

Architectes : Puig Pujol Architectures
Localisation : Lesponne (65)
Année de réalisation : 2010
Durée des études : 2007
Durée des travaux : 2008-2010
Programme : extension d'une grange dans les Pyrénées comprenant une chambre d'amis, un séjour atelier et un garage
Surface (SHON) : 70 m²
Cout : NC
Détail financier : NC

Réactions

christine | journaliste | paris | 11-02-2012 à 22:10:00

Je ne m'attendais p;as à trouver une référence à Arman dans un projet d'architecture. Une référence à son Bidonville pourquoi pas, mais là je suis assez épatée.je ne manquerai pas d'en faire état dans mes recherches autour d'Arman. http://www.franceinter.fr/blog-le-blog-de-christine-simeone

Réagir à l'article


Design Ikonik septembre 2013

Album-photos |Mazette ! Quelle extension !

Dans la vallée du Gard, un mazet n’attendait plus qu'une seconde jeunesse. Pour ce faire, une extension lui a été imaginée, un volume de béton, «monolithique et sculptural» selon ses concepteurs,...[Lire la suite]

Album-photos |A Santiago, Teodoro Fernández et l'urgence de la légèreté

Pour abriter les nouveaux locaux du Bureau National d’Urgence du Ministère de l’Intérieur chilien (ONEMI), Teodoro Fernández, architecte, a conçu à partir d’une situation existante un ensemble...[Lire la suite]



Design Ikonik septembre 2013

Présentation |Dans la pampa, l'architecture en plat de résistance

La Patagonie adoucit les Argentins, les rend plus aimables voire généreux, dit-on. Le climat rigoureux et la nature grandiose imposent à tout homme ou femme de l'art un peu d'humilité. De fait, les agences De...[Lire la suite]

Design Ikonik septembre 2013

Présentation |«Faire de l'architecture devient la part intime du projet», assure Joe Vérons

La technique n'est plus le sujet. En revanche, l'administration et la lutte face à la bureaucratie devient un enjeu majeur. Coûts et délais en découlent. Dans ce contexte, faire de l'architecture semble annexe voire...[Lire la suite]

Design Ikonik septembre 2013

Visite |Keramis et les cinq mousquetaires

Un bâtiment en peau de girafe. La proposition est étonnante d’autant plus qu’elle revêt le musée de la céramique de La Louvière. Sans doute faut-il y voir une allusion aux craquelures du...[Lire la suite]

Design Ikonik septembre 2013

Visite |CAB, hold-up sur le paysage

CAB, encore CAB. La CAB, dit-on d’ailleurs. Equerre en poche, un coup de projecteur inespéré pour l’agence niçoise. Au Courrier de visiter la réalisation primée à La Trinité ainsi...[Lire la suite]