Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | Collectif Etc. promeut à vélo la ville citoyenne (05-04-2012)

D’une part, un tour de France à vélo. D’autre part, des projets réalisés par de jeunes architectes avec la participation de citoyens conquis. Cela donne 'Détour de France', périple conçu et mis en oeuvre par l’association d’intérêt général Collectif Etc., créée en septembre 2009. Objectif ultime ? Encourager les vocations en matière de fabrique citoyenne de la ville.  

Vie étudiante | INSA Strasbourg | France | Collectif Etc.

«Promouvoir une fabrique de la ville par les citoyens», tel est l’objectif de Collectif Etc., fondé en 2009 par une graphiste et onze architectes alors qu’ils étaient encore étudiants à l’INSA de Strasbourg. Lesquels se sont lancés, depuis octobre 2011 et diplôme en poche, dans ce qu’ils appellent un 'Détour de France', périple d’un an à vélo sur les routes de l’Hexagone à la rencontre des acteurs qui participent à l’aménagement de la ville en dehors des projets institutionnels.

En fait, deux enjeux guident les jeunes diplômés : «recenser les pratiques existantes en matière de fabrique citoyenne de la ville et concevoir et réaliser des projets à chaque étape du tour de France en bicyclette», précise Florent Chiappero, porte-parole de l’association.

L’aventure est donc jalonnée d’arrêts plus ou moins longs dans différentes villes - dont Saint-Etienne, Grenoble, Marseille, Paris, etc. - où les membres de Collectif Etc. réalisent, en association avec les acteurs locaux, des projets «activant l’espace public» avec la participation des populations. «Les différents projets feront l’objet d’une publication ainsi que d’une exposition itinérante dans les différents CAUE», précise Florent Chiappero.

Six mois après le top départ, Collectif Etc. a déjà monté trois projets à Strasbourg, un à Saint-Etienne et deux à Marseille, lesquels prennent la forme d’installations artistiques ou d’interventions «questionnant le territoire». A Marseille, ce fut notamment un atelier de fabrication de chaises organisé durant une journée dans les cités du nord de la ville.

02(@CollectifEtc).jpgSinon, l’étape de Montpellier a réuni, durant une semaine début janvier, patients, infirmiers, médecins de l’Hôpital La Colombière et architectes pour transformer l’aire de stationnement de l’équipement en espace public via une structure en bois réunissant assises et tables hautes. «Le bois est un matériau facilement utilisable par tous», explique Florent Chiappero.

En tout cas, chaque intervention s’inscrit dans une logique «d’économie de projet». Autrement dit, le recours aux matériaux recyclés est une priorité.

Outre ces projets, «nous récoltons des interviews afin de réunir les expériences des différents collectifs d’architectes et d’artistes travaillant sur le thème de la fabrique de la ville». Ce recensement des pratiques existantes sera mis en commun, à l’issue de 'Détour de France', dans le cadre d’une plateforme internet. Bref, il s’agit de conférer de la visibilité à des initiatives éparses pour inspirer des vocations. 'Bruit du frigo', Coloco ou encore Exyzt font partie des collectifs contactés par Collectif Etc.

03(@CollectifEtc)_B.jpgSi l’enjeu de l’association est familier dans la mesure où les initiatives de ce type se multiplient - la plupart inspirées du travail de Patrick Bouchain, «un mentor» dixit Florent Chiappero - la manière de celle-ci est plus atypique. Des inconditionnels du deux-roues, les membres de Collectif Etc. ? «Pas du tout. C’est un bon moyen d’appréhender le territoire, de le découvrir à un rythme agréable». Entre économie de projet et mode de transport doux, Collectif Etc. construit une action cohérente.

L’idée a germé quand les douze fondateurs étaient encore étudiants. Après une brève expérience en agence, de lancer le 'Détour de France'. «Nous nous sommes retrouvés à Strasbourg en octobre et nous y reviendrons en août 2011». A l’origine, «un questionnement du métier d’architecte» et la conviction que tous les usagers peuvent participer à l’aménagement urbain. Bref, «nous militons pour une maîtrise d’usage». Ainsi, conçus comme un moment de sociabilité, les chantiers menés par Collectif Etc. ne sont plus assimilables à une nuisance.

Quid du financement ? «Nous nous appuyons en partie sur des réseaux de solidarité». Sinon, une bourse du Ministère de l’Environnement, accordée dans le cadre d’un travail de recherche en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille sur le thème 'Participation et paysage' et des financements européens FSE complètent les budgets propres à chaque projet.

Impliqués à plein temps, les douze fondateurs de Collectif Etc. se sont donnés un an pour tester la viabilité de leur projet. En effet, «après une telle expérience, il nous paraît impensable de retourner travailler en agence». Loin des parcours conventionnels, ceux-ci ont choisi le mode du compagnonnage. «Pas de président, tous la même casquette».

Un enjeu : la ville, ensemble.

Emmanuelle Borne

04(@CollectifEtc)_B.jpg

Réagir à l'article


Actualité |Prix 2012 : Ebrécher pour révéler, mesurer pour 'dénormer'

Le 15 novembre 2012 s'est réuni le deuxième jury des Prix Etudiants du Courrier de l’Architecte. Le Prix de la Rédaction a été attribué, parmi dix finalistes, au diplôme 'La base sous marine de...[Lire la suite]


Entretien |Panyaden School (Thaïlande), une histoire de terre et de bambou

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et...[Lire la suite]

Enquête |HMONP : De la MSP à la VAE ?

Focalisant une partie des débats entre 2003 et 2006, la durée de Mise en Situation Professionnelle (MSP) dans le cadre d’une HMNOP initiale est fixée à six mois minimum. Une période suffisante à la fois...[Lire la suite]

Actualité |Délaissés urbains et 'speed-boats' en zone inondée : les Prix Etudiants du Courrier

Le 24 novembre dernier, le premier jury* des Prix Etudiants du Courrier de l’Architecte s’est réuni. Pour le Prix de la Rédaction, parmi douze finalistes, il a distingué l’étonnant projet N.E.M.O. Une...[Lire la suite]

Chronique |Run Run Shaw Media Center : parcours au sein d'une architecture spectacle

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta l'emmène en de multiples pays afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et contemporaines. Après...[Lire la suite]