Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | Collectif Etc. promeut à vélo la ville citoyenne (05-04-2012)

D’une part, un tour de France à vélo. D’autre part, des projets réalisés par de jeunes architectes avec la participation de citoyens conquis. Cela donne 'Détour de France', périple conçu et mis en oeuvre par l’association d’intérêt général Collectif Etc., créée en septembre 2009. Objectif ultime ? Encourager les vocations en matière de fabrique citoyenne de la ville.  

Vie étudiante | INSA Strasbourg | France | Collectif Etc.

«Promouvoir une fabrique de la ville par les citoyens», tel est l’objectif de Collectif Etc., fondé en 2009 par une graphiste et onze architectes alors qu’ils étaient encore étudiants à l’INSA de Strasbourg. Lesquels se sont lancés, depuis octobre 2011 et diplôme en poche, dans ce qu’ils appellent un 'Détour de France', périple d’un an à vélo sur les routes de l’Hexagone à la rencontre des acteurs qui participent à l’aménagement de la ville en dehors des projets institutionnels.

En fait, deux enjeux guident les jeunes diplômés : «recenser les pratiques existantes en matière de fabrique citoyenne de la ville et concevoir et réaliser des projets à chaque étape du tour de France en bicyclette», précise Florent Chiappero, porte-parole de l’association.

L’aventure est donc jalonnée d’arrêts plus ou moins longs dans différentes villes - dont Saint-Etienne, Grenoble, Marseille, Paris, etc. - où les membres de Collectif Etc. réalisent, en association avec les acteurs locaux, des projets «activant l’espace public» avec la participation des populations. «Les différents projets feront l’objet d’une publication ainsi que d’une exposition itinérante dans les différents CAUE», précise Florent Chiappero.

Six mois après le top départ, Collectif Etc. a déjà monté trois projets à Strasbourg, un à Saint-Etienne et deux à Marseille, lesquels prennent la forme d’installations artistiques ou d’interventions «questionnant le territoire». A Marseille, ce fut notamment un atelier de fabrication de chaises organisé durant une journée dans les cités du nord de la ville.

02(@CollectifEtc).jpgSinon, l’étape de Montpellier a réuni, durant une semaine début janvier, patients, infirmiers, médecins de l’Hôpital La Colombière et architectes pour transformer l’aire de stationnement de l’équipement en espace public via une structure en bois réunissant assises et tables hautes. «Le bois est un matériau facilement utilisable par tous», explique Florent Chiappero.

En tout cas, chaque intervention s’inscrit dans une logique «d’économie de projet». Autrement dit, le recours aux matériaux recyclés est une priorité.

Outre ces projets, «nous récoltons des interviews afin de réunir les expériences des différents collectifs d’architectes et d’artistes travaillant sur le thème de la fabrique de la ville». Ce recensement des pratiques existantes sera mis en commun, à l’issue de 'Détour de France', dans le cadre d’une plateforme internet. Bref, il s’agit de conférer de la visibilité à des initiatives éparses pour inspirer des vocations. 'Bruit du frigo', Coloco ou encore Exyzt font partie des collectifs contactés par Collectif Etc.

03(@CollectifEtc)_B.jpgSi l’enjeu de l’association est familier dans la mesure où les initiatives de ce type se multiplient - la plupart inspirées du travail de Patrick Bouchain, «un mentor» dixit Florent Chiappero - la manière de celle-ci est plus atypique. Des inconditionnels du deux-roues, les membres de Collectif Etc. ? «Pas du tout. C’est un bon moyen d’appréhender le territoire, de le découvrir à un rythme agréable». Entre économie de projet et mode de transport doux, Collectif Etc. construit une action cohérente.

L’idée a germé quand les douze fondateurs étaient encore étudiants. Après une brève expérience en agence, de lancer le 'Détour de France'. «Nous nous sommes retrouvés à Strasbourg en octobre et nous y reviendrons en août 2011». A l’origine, «un questionnement du métier d’architecte» et la conviction que tous les usagers peuvent participer à l’aménagement urbain. Bref, «nous militons pour une maîtrise d’usage». Ainsi, conçus comme un moment de sociabilité, les chantiers menés par Collectif Etc. ne sont plus assimilables à une nuisance.

Quid du financement ? «Nous nous appuyons en partie sur des réseaux de solidarité». Sinon, une bourse du Ministère de l’Environnement, accordée dans le cadre d’un travail de recherche en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille sur le thème 'Participation et paysage' et des financements européens FSE complètent les budgets propres à chaque projet.

Impliqués à plein temps, les douze fondateurs de Collectif Etc. se sont donnés un an pour tester la viabilité de leur projet. En effet, «après une telle expérience, il nous paraît impensable de retourner travailler en agence». Loin des parcours conventionnels, ceux-ci ont choisi le mode du compagnonnage. «Pas de président, tous la même casquette».

Un enjeu : la ville, ensemble.

Emmanuelle Borne

04(@CollectifEtc)_B.jpg

Réagir à l'article


Actualité |'Ingénieur puis architecte', deux diplômes, une école

Récemment reconnu par l’Union européenne, le double cursus 'ingénieur puis architecte' de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Strasbourg permet d’obtenir, en sept ans, le diplôme...[Lire la suite]


Interview |Concours 'Nouveaux Habitats Nomades' : coup de pouce aux jeunes talents

Organisé par le photographe-réalisateur Arnaud Contreras et l’architecte-musicien Serge Calka, le dernier-né des concours destinés aux étudiants en architecture et design, dont la remise des projets est...[Lire la suite]

Interview |Concours 'Nouveaux Habitats Nomades' : coup de pouce aux jeunes talents

Organisé par le photographe-réalisateur Arnaud Contreras et l’architecte-musicien Serge Calka, le dernier-né des concours destinés aux étudiants en architecture et design, dont la remise des projets est...[Lire la suite]

Enquête |En 'stage d'été', face à ses lacunes, la technicité de l'étudiant source d'impertinence ?

Stages 'ouvrier', de 'première pratique' ou de 'formation', les stages précédant l’expérience professionnelle pour l’obtention de l’HMONP, généralement conduits entre juin et septembre,...[Lire la suite]

Conférence |L'architecte face à «la triade castratrice» selon Ignacio Vicens

Parmi les clients d’Ignacio Vicens, le Pape. Parmi les projets de Vicens + Ramos, son agence madrilène, des villas, des logements, des équipements mais aussi des églises. Face aux étudiants de la faculté...[Lire la suite]

Eglise Santa Monica