Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Chronique | Herzog et de Meuron : gazon maudit (20-06-2012)

OFF THE GRASS ! Hurle un vigile. OFF THE GRASS ! Répète-t-il à l’envi. Vingt-cinq fois en douze minutes. Pousse-toi de mon gazon ! L’approche du nouveau pavillon de la Serpentine Gallery, conçu cette année par - ô surprise, un Pritzker Prize - Herzog et de Meuron, est irrationnelle voire complètement aberrante. Le cheminement est illogique, l’accès contre nature. «Stupid !», entend-on. Alors, des architectes ?

Londres | Herzog & de Meuron

A cela, comme dirait l’autre, s’il s’en souvient encore, il faut ajouter l’odeur. Ce pavillon pue. A l’accueil admirable s’ajoute le désagrément olfactif. La raison en est simple, l’originalité du revêtement : du liège. Herzog et de Meuron à fleur de peau, encore et toujours.

L’idée originale était pourtant séduisante. Creuser le sol jusqu’à trouver de l’eau (à croire qu’à Londres, il n’y a pas plus de pétrole que d’idées) puis la faire s’écouler sur un toit plan, circulaire. Soit.

Autre point évoqué, l’archéologie. Hyde Park n’est pas Pompéi mais la Serpentine Gallery et ses deux faire-valoir ont cru bon de faire ressurgir les traces des installations passées en plus de signaler la présence des réseaux souterrains. Une architecture du sous-sol ou comment justifier la forme.

02(@JPHH)_S.JPG Sauf que, sur place, l’intérêt est somme toute limité. Le sol du sous-sol est accidenté et la foule venue voir le nouvel H&dM s’empresse et s’agglutine dans un espace sombre à demi enterré.

Le duo suisse n’en est pas à sa première tentative. A Barcelone déjà, le Forum propose un espace démesuré, libre et inutile en deçà d’une dalle. Glauquissime. Et pourtant question lumière et soleil, Barcelone...

Idem à Madrid. La fondation Caixa présente, en rez-de-chaussée, un entre-deux sombre pour ne pas dire sinistre.

Bis repetita placent. H&dM les pros du réchauffé ?

Le choix a dû se jouer entre un triangle, une accumulation de boîtes ou une malheureuse infra-dalle. Pour Londres, choix numéro 3... et l’Angleterre n’est pas l’Espagne. La journée avait beau (enfin) être printanière, l’atmosphère était cafardeuse. Bref, une crapaudière en liège.

Mais les visiteurs y restent et les enfants s’y bousculent, parcourant les bourrelets, zigzagant entre les tabourets aux allures de bouchon de champagne. Mais qu’ils se méfient les bambins. OFF THE GRASS !

03(@JPHH)_S.JPG Combien sont ceux à vouloir se glisser sous terre, à rouler sur les pentes de liège ? Surprise, un autre vigile, en bas, les attend. DON’T SLIDE, éructe-t-il. In fine, l’humanité enterrée est immobile, tétanisée. En surface, mouvante, elle est contrariée.

L’exercice de style est donc manqué. Enfin, à quoi bon inviter les mêmes ? N’est-il pas du rôle d’une institution d’amener d’autres personnalités sur le devant de la scène ? Herzog et de Meuron avait-il besoin de ce surplus médiatique ? Un choix conventionnel, attendu, ennuyant.

Et en plus, ça pue !

Jean-Philippe Hugron

04(@JPHH).JPG

Réactions

Isa | 21-06-2012 à 08:56:00

Une oeuvre à la hauteur du Pritzker donc!

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'Avenier&Cornejo

2018, année de l’engagement… pour l’environnement…la société… et l’Architecture a son rôle à jouer. Alors nous avons communiqué… exposition à New York sur...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de MDR

L’année 2018 est déjà écoulée et MDR ne l’a pas vue passer tant les projets furent encore prenants : variés et complexes compte tenu d’une conjoncture tendue par la rareté du...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Gaëtan le Penhuel & Associés

Dans le nouveau quartier de la Confluence à la pointe de la presqu’île lyonnaise, l'atelier d'architecture Gaëtan le Penhuel & Associés a livré en 2018 un projet au programme mixte réparti en deux...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Martin Duplantier Architectes

Des idées, des envies. De ville, de pièce. Une association, un renouveau. Un livre, une histoire. Des mots, des formes. Dessus, dessous. Loser, winner. [Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de FABRE de MARIEN architectes

En 2018, l’agence s’est diversifiée encore et encore. Peu importe la taille des projets, seule compte l’histoire à raconter. Dans cette continuité, 2019 sera l’année du basculement de l’agence...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Loci anima

       Loci anima a livré cette année la tour de logements ADN à Issy les Moulineaux et ses 69 maisons avec terrasses non superposées qui termine l’ensemble de l’opération du quartier...[Lire la suite]