Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Monde | Palmarès de la 5e édition du Trophée Archizinc : le zinc au coeur de la créativité architecturale (27-06-2012)

La 5e édition du Trophée Archizinc de VMZinc*, lancée en septembre dernier, a dévoilé, lundi 18 juin 2012, à Paris, les 10 réalisations primées. Récompensant des architectes internationaux qui valorisent les solutions de la marque à travers des ouvrages originaux, ce concours bisannuel a distingué 6 projets dans les catégories 'habitat individuel', 'lieux d’entreprises' et 'équipements publics' ainsi que 4 prix spéciaux classés hors catégories. Communiqué.

Zinc | Monde

L’internationalisation des applications en zinc : fer de lance du concours

Preuve manifeste de l’engouement des architectes, pour cette 5e édition, 118 dossiers provenant de 19 pays, ont été soumis à l’avis du Jury. La diversité des pays, des typologies de bâtiments et des styles architecturaux, confirme une fois de plus, la place du zinc dans l’architecture contemporaine.

En mars dernier, l’ensemble des projets a été soumis à l’appréciation d’un Jury composé de 11 professionnels internationaux (architectes, journalistes et ingénieur) et présidé par Nicola Leonardi, rédacteur en chef de The Plan (Italie).

Pour décerner les 10 prix, il s’est appuyé sur trois critères fondamentaux :

  • > La qualité architecturale, l’expression originale de chaque ouvrage et l’émotion suscitée ;
  • > L’intégration au site l’adaptation du projet au niveau de l’environnement, de l’urbanisme, de la topographie et du climat ;
  • > L’innovation, la mise en exergue du zinc, ses fonctionnalités et ses performances.

Symbole de leur créativité, chaque gagnant s’est vu remettre un Trophée Archizinc, véritable objet d’art en zinc. Leur oeuvre sera également publiée en octobre prochain, dans le hors-série de Focus On Zinc. Edité à 65.000 exemplaires et diffusé dans plus de 10 pays, cet ouvrage offre aux lauréats l’opportunité de faire connaître leur réalisation à travers le monde.

La cérémonie de remise des trophées s’est déroulée en présence des lauréats, de l’ensemble des membres du Jury, composé d’experts dans le domaine de l’architecture, ainsi que des représentants du groupe Umicore.

Instant de partage et d’union, la manifestation a confirmé une nouvelle fois son aptitude à réunir différentes cultures et expériences autour du matériau zinc. Elle a démontré également la force des liens tissés entre les maîtres d’oeuvres et la marque, entre les acteurs du bâtiment et le zinc.

Les lauréats

02(@VMZinc-Paul Kozlowski)_B.jpgHabitat individuel : Maison individuelle à Carquefou (France) / Fabien Chavignaud Architecte
C’est sur une lanière de terrain de 300m² de surface qu’a été implantée cette maison, conçue par un jeune architecte pour un couple d’amis. La maison fait un pont entre deux univers : l’ancien bourg agricole et un quartier pavillonnaire plus récent.

Les bâtiments agricoles implantés sur la commune présentaient des toitures et parfois même des façades en ardoise ou en métal. Ces matériaux sont réinterprétés sur l’enveloppe de la maison, qui est revêtue d’une peau de zinc anthracite, courant du faitage jusqu’au pied du mur d’entrée. Les critères de durabilité, d’aspect mat - la teinte sombre qui rappelle l’ardoise - et de malléabilité ont conduit au choix du zinc. Ce revêtement a été posé sous forme de bandes de deux largeurs différentes, disposées de façon aléatoire. Les joints debout introduisent ainsi une troisième dimension dans ce jeu de variations.

Lieux d’entreprises : extension d'un bureau d'architecte à Hoboken (USA) / Dean Marchetto - Marchetto Higgins Stieve Architects
Dean Marchetto a installé son agence d’architecture dans un lieu insolite : une ancienne église en brique édifiée au début du XXe siècle, au sein d’un quartier résidentiel de la petite ville d’Hoboken, dans le New Jersey.

03(@MarchettoHigginsStieveArchitects-B.Dimitrova)_B.jpgIl faut croire qu’au fil du temps, l’architecte a fini par trouver le lieu banal... 

La construction d’une extension de 125m² fut pour lui l’occasion de repousser les limites de l’inédit. 

Un espace en forme d’abside a été ajouté à la façade arrière de l’église pour recevoir le bureau de l’architecte. 

Si le concept paraît logique, il se matérialise dans une forme hors du commun : une sphère coupée en deux par une faille dans laquelle s'insère une fenêtre verticale cachée pour ne pas rompre visuellement la continuité de la couverture de zinc.

Equipements Publics : bibliothèque historique du couvent Des Augustins à Erfurt (Allemagne) / Ulrich Junk, Cabinet Junk & Reich Architecten
Le bâtiment de la nouvelle bibliothèque du couvent des Augustins d'Erfurt, dessiné par l’agence Junk & Reich, de Weimar, marque le renouveau du couvent. Les architectes ont affronté une problématique récurrente de ce type de projet : inscrire un bâtiment contemporain dans un site historique, sans écraser l’existant ou au contraire s’effacer totalement. La tâche était d’autant plus difficile que le contexte était très prégnant.

La volumétrie du nouveau bâtiment s’inspire des grands réfectoires religieux : de hauts murs coiffés d’une toiture à double pente. Coté jardin, les architectes ont doublé la construction d’un parallélépipède vitré, une vitrine monumentale sur le parc. La bibliothèque reconstruite se distingue d’une construction courante par le soin apporté à sa réalisation. 

La pierre et le zinc, deux matériaux nobles dans l’esprit des concepteurs, ont été employés dans une mise en oeuvre contemporaine. Le zinc a été dessiné pour former une continuité avec la pierre agrafée en façade. Il a été appliqué sous forme de cassettes, reprenant le calepinage de la façade et vient en sur-toiture, au-dessus d’une couverture métallique.

04(@Junk&Reich Architecten)_B.jpgLes mentionnés

  • > Habitat individuel : Maison Ansley Glass à Atlanta (USA) / Brian Bell - BLDGS ;
  • > Equipements publics : Musée des Grottes à Datong (Chine) / Cheng Dapeng - Beijing New Era Architectural Design Ltd ;
  • > Equipements publics : la Casa Dels Xuklis à Llars Mundet (Espagne) / David Mackay & F. Gual Trajiné - MBM Arquitectes.

05(@Cheng Dapeng)_B.jpgLes prix spéciaux

Prix Construction Durable : Collège Luis Ortiz à Saint Dizier (France) / Cabinet Jean-Philippe Thomas Architectes
En septembre 2011, les élèves du collège Luis Ortiz ont poussé les portes d’un établissement flambant neuf, qui prenait le relais d’un collège vétuste, fermé au terme d’un demi-siècle d’activité. Signe des temps, c’est un édifice en bois qui remplace celui en métal, souvenir d’une époque dite des modèles, où le recours à des constructions standardisées, faisant appel à la préfabrication métallique, devait permettre de doter rapidement la France de bâtiments scolaires dont elle était dépourvue.

Le soin apporté à la construction de l’enveloppe a permis de réduire les consommations énergétiques. Les parois sont constituées de fenêtres à triple vitrage, de murs en panneaux de bois massifs doublés de 22cm d’isolant et protégés par un bardage en mélèze. La performance des matériaux autorisait d’ouvrir largement le bâtiment à la luminosité, notamment dans les couloirs, pensés comme des lieux de vie encourageant la sociabilité. La lumière ne sert pas seulement aux rencontres : elle produit aussi 130.000kWh/an, via une centrale photovoltaïque installée en toiture, au coté de la couverture zinc.

06(@VMZinc-Paul Kozlowski)_S.jpgPrix Audace : centre des arts et palais des congrès à Albany (Australie) / Steve Woodland - Cabinet Cox Howlett & Bailey Woodland
Des grandes voiles blanches au bord de l’eau... Cette image suffit à décrire l’Opéra de Sydney, icône des années 70, qui symbolise à lui seul un pays continent. La force de la proposition fut telle qu’on ne peut s’étonner qu’elle soit devenue un archétype que les architectes locaux s’attachent à réinterpréter dans différents contextes, comme à Albany, petite ville côtière du Sud Ouest de l’Australie.

S’il n’est pas, à l’instar du bâtiment du danois Jørn Utzon, juché spectaculairement à l’extrémité d’un promontoire s’avançant sur l’eau, le nouveau centre d’animation de la ville s’inscrit élégamment dans un site privilégié, en bordure de l’océan. Il déploie face au Pacifique ses grandes ailes en zinc gris et noir.

07(@Cox Howlett&Bailey Woodland)_B.jpgPrix des Internautes : centre culturel à Agrón (Espagne) / Diego García Muñoz Vaquero, Prieto + Vaquero Arquitectos y MCCL Arquitectos
Agrón, village espagnol à proximité de Saint-Jacques de Compostelle, en Galice, est baigné par les pluies atlantiques, la verdure ayant pris possession des collines. Le site choisi pour la construction de l’équipement est une parcelle triangulaire densément plantée de chênes. Les architectes ont délibérément décidé d’insérer l’édifice au milieu du terrain plutôt que sur ses franges, le rendant ainsi invisible depuis la route.

Il faut s’enfoncer dans les bois pour atteindre un espace polyvalent en zinc, qui sert de salle de conférences, de réunions et de yoga. La verticalité des joints introduit un subtil contrepoint aux troncs des arbres. La teinte grise du zinc naturel s’accorde à ce monde sylvestre tout en affirmant clairement sa différence.

08(@Prieto+Vaquero Arquitectos y MCCL Arquitectos)_S.jpgGrand Prix du Jury : fondation pour la poésie à Chicago (USA) / John Ronan Architects
La fondation pour la poésie occupe l’angle de Dearborn street et Superior street. Elle s’insère sobrement dans la trame urbaine, sur le mode dual de la présence-absence. Sa façade sur rue est constituée d’un voile métallique en zinc noir ondulé et perforé, filtre visuel au travers duquel on devine un jardin puis, à l’arrière, les pans de verre de la façade du bâtiment proprement dit. Cet élément singulier signale au public qu’il longe un édifice culturel. C’est aussi l’enceinte d’un univers qui doit transporter loin de l’atmosphère urbaine environnante.

Plus clôture que mur, cette paroi de zinc est la première composante d’une suite de filtres brouillant les limites entre la ville, les espaces extérieurs et les salles de la fondation. L’ensemble doit suggérer sans dévoiler, laisser au visiteur la surprise de découvrir la grande variété des cours paysagées de la fondation.

09(@Steve Hall-Hedrich Blessing).jpg

* Marque internationale des produits en zinc laminé fabriqués et commercialisés par l’unité Bâtiment du groupe Umicore

Réagir à l'article


tos2016

Album-photos |La Trinité : CAB est d'Equerre

«Ce bâtiment est tel un fond de scène. Nous l’évoquons comme une infrastructure et nous nous sommes servis de l’architecture pour faire de l’urbanisme», affirme Marc Botineau, associé de CAB....[Lire la suite]

Visite |Keramis et les cinq mousquetaires

Un bâtiment en peau de girafe. La proposition est étonnante d’autant plus qu’elle revêt le musée de la céramique de La Louvière. Sans doute faut-il y voir une allusion aux craquelures du...[Lire la suite]


Visite |Baukunst, d'une splendide ambiguïté

L’histoire est un brin absurde. Sous une pluie drue, elle est encore plus difficilement intelligible. Adrien Verschuere, architecte et associé fondateur de Baukunst, s’efforce pourtant d’être clair. Il serait question...[Lire la suite]

Présentation |Fernando Menis, volcan, soupe et kilomètre zéro

Depuis Tenerife, Fernando Menis imagine une architecture tellurique, quasi volcanique. La plupart de ses édifices sont d’imposantes structures minérales, plus ou moins torturées, autant que peuvent l’être...[Lire la suite]

Album-photos |Le centre d'innovation de Santiago ? Elemental, mon cher Watson

«La plus grande menace pour un centre d’innovations est l’obsolescence fonctionnelle et stylistique», affirme Alejandro Aravena. Aussi, le fondateur de l’agence chilienne Elemental a conçu un parti atemporel...[Lire la suite]

Brève |Espace collectif à Casablanca : Workshop 'CasaLyon'

En réponse à une demande formulée par l’orphelinat de Sidi Bernoussi, à Casablanca, pour l’aménagement de ses espaces extérieurs, le collectif de jeunes architectes PourquoiPas ?! et plusieurs...[Lire la suite]