Design Ikonik septembre 2013

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Cahier Spécial - Maisons 2013

Présentation | Maison 2G par Avenier&Cornejo architectes : sous le total look, la lumière fuse (23-01-2013)

Avec son toit à double pente et son enveloppe en bois, la maison 2G, livrée fin 2011 à Orsay (91) par les architectes parisiens Christelle Avenier et Miguel Cornejo, fait figure d’archétype. Ne pas se fier aux apparences : derrière le cèdre, les espaces intérieurs, sculptés, n’ont rien de typique. «Le lien entre les vues et l’optimisation des circulations crée une volumétrie complexe», soulignent les architectes.

Logement individuel | Essonne | Avenier&Cornejo Architectes

Le bois, le bois, le bois. Outre son enveloppe en cèdre rouge, la maison 2G comprend, pour masquer ses ouvertures, des claires-voies... en bois.

Un archétype revisité donc ou le traditionnel pavillon tombé dans une marmite de red cedar.

«Nous avons privilégié la compacité pour limiter les déperditions d’énergie mais également pour jouer la carte d’un volume simple abritant des espaces plus complexes», explique Miguel Cornejo, co-fondateur de l’agence née en 2008.

Mais le total look ? «Le bardage en cèdre était une évidence pour faire la transition entre la zone pavillonnaire et le parc situé face à la maison».

Une fois les fenêtres closes, le bâtiment prend l’aspect d’un jouet sculpté d’un seul tenant dans une masse de bois. L’opacité ? «De nombreux étudiants passent devant la maison qui est située à proximité de l’Université d’Orsay. Or, nos clients tenaient à préserver leur intimité. Les claires-voies permettent d’occulter les ouvertures tout en préservant la transparence».

02(@Avenier&Cornejo)_B.jpgFaire rimer luminosité avec intimité était une demande explicite. «Les clients sont des amis d’amis qui nous ont accordé une grande liberté dès lors que nous leur offrions beaucoup de lumière, qualité qui faisait défaut à leur maison précédente».

Malgré son gabarit en apparence simplissime, la maison 2G devient plus subtile une fois franchi le seuil d’entrée. A l’intérieur, les architectes ont en effet multiplié les décrochés et les niches dans chacune des pièces de la maison.

«Nous avons travaillé sur la notion de parcours autour d’un escalier central. En fait, c’est le lien entre les vues, la lumière et l’optimisation des circulations qui crée une volumétrie complexe», précise Christelle Avenier.

Outre des ouvertures classiques, Christelle Avenier et Miguel Cornejo ont creusé, à l’étage, une terrasse ainsi qu’un patio dans la salle de bain. Le tout au bénéfice des chambres à coucher.

«Nous avons travaillé de façon à ce que la lumière pénètre partout», répètent les architectes. Cap au sud alors ? «Non, le sud est occupé par le mur mitoyen avec le bâtiment voisin». Au rez-de-chaussée, la cuisine, installée à l’est pour bénéficier de la lumière du matin, est ouverte sur le séjour, orienté à l’ouest.

Le parti pris mérite explication puisque les architectes bénéficiaient d’une surface au sol suffisante pour s’offrir l’exposition idéale.

«Nous voulions certes le plus de lumière possible mais nous tenions aussi à dégager le terrain. Soit nous installions le projet en limite de mitoyenneté, soit nous implantions la maison au milieu du site mais alors il ne restait plus grand'chose pour composer un jardin et la terrasse aurait été exposée à la vue des voisins», explique Christelle Avenier.

03(@CristobalPalma)_B.jpgIntimité, luminosité... et jardin : à Orsay, les amis d’amis sont bien pourvus !

Sans compter les qualités écologiques d’une maison certifiée RT 2005. Bien qu’aucune demande particulière ne fût formulée à cet égard, Christelle Avenier et Miguel Cornejo n’ont pas fait leurs choix au hasard. Notamment, le cèdre non traité - «pour une patine cendrée intégrée au paysage» - cache une structure mono-mur.

Première réalisation de l’agence Avenier&Cornejo Architectes, la maison 2G n’était pas un premier projet solo puisqu’à l’époque du chantier, les architectes planchaient sur des logements sociaux BBC pour la RIVP.

Ceci expliquant cela. «La maison nous a donné le goût du détail, de l’optimisation des surfaces... Autant de principes que nous avons appliqués dans le projet de logements collectifs. Inversement, le projet RIVP, où nous avons eu l’occasion de travailler avec des BET structure et fluides, nous a inspiré quant à l’aspect écologique et au gros oeuvre. D’ailleurs, le sol étant très humide à Orsay, nous avons dû installer la structure mono-mur sur des pieux».

Sous le total look, lumière et savoir-faire.

Emmanuelle Borne

04(@StephaneChalmeau).jpgFiche technique

Maître d’ouvrage : privé
Architectes : Avenier&Cornejo Architectes
Economiste : Bougon
BET Thermique : Brun

Mission : Complète
Surface: 216m²
Coût : 400.000 Euros HT
Certification RT 2005

Réagir à l'article


Design Ikonik septembre 2013

Album-photos |L'année 2018 de Brunet Saunier Architecture

2018…. Avec l’analyse de 90 projets hospitaliers de BRUNET SAUNIER ARCHITECTURE mis en scène lors de l’Exposition « Phylum H » à la Galerie d’architecture qui proposait un regard transversal,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia est la nouvelle dénomination de l’agence 5+1AA depuis 2017.  Les Atelier(s) Alfonso Femia développent des projets participant à la transformation des villes méditerranéennes et...[Lire la suite]

Une villa possède une relation unique, poétique avec son parc ; un dialogue fait de références visuelles et de perceptions, de relations collectives et «intimes». Notre proposition veut créer un moment de réflexion afin de permettre à la Villa Bo


Design Ikonik septembre 2013

Album-photos |L'année 2018 d'aasb

2018 ? D'un côté, 11 logements sociaux et un local d’activités Rue de Meaux. De l'autre, un campus numérique et une résidence étudiante.[Lire la suite]

Design Ikonik septembre 2013

Album-photos |L'année 2018 de Métra+Associés

La livraison du collège et de la crèche rue des Pyrénées et des maraîchers dans le 20ème arrondissement de Paris  achève le grand projet mixte de remodelage urbain regroupant un centre-bus de la...[Lire la suite]

Design Ikonik septembre 2013

Album-photos |MARCIANO Architecture

2018, retour aux sources … après l’avoir fréquenté comme restaurant universitaire, j’ai eu la chance de repenser la transformation de l’Hexagone en bibliothèque et lieu de vie. Le voilà...[Lire la suite]

Design Ikonik septembre 2013

Album-photos |L'année 2018 de FABRE de MARIEN architectes

En 2018, l’agence s’est diversifiée encore et encore. Peu importe la taille des projets, seule compte l’histoire à raconter. Dans cette continuité, 2019 sera l’année du basculement de l’agence...[Lire la suite]