Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Colombie | La tête dans le guidon ; à Medellín, l'equipo de Mazzanti (27-02-2013)

De sombres records, Medellín en compte. La deuxième ville de Colombie en promet d’autres, sportifs, cyclistes. Pour ce faire, elle ambitionne la réalisation d’un vélodrome dont elle a confié la conception à Giancarlo Mazzanti et à Fake Industries Architectural Agonism. Dans l’édition du 27 décembre 2012 de El Colombiano, Santiago Hernández Henao, journaliste, revient sur le projet.

Sport | Bâtiments Publics | Colombie

Contexte
Medellín, 24 février 2013. Deux morts. Au moins. Camilo et Sebastián, 11 ans chacun, torturés et assassinés par un groupe, un «combo». «Une sous-culture criminelle», note Gustavo Duncan, professeur à l’université des Andes, dans un article du quotidien colombien El Tiempo
«Les guerres du narcotrafic convertissent les jeunes en force militaire pour garantir le contrôle du territoire. Le premier d’entre tous a été Pablo Escobar», poursuit-il.
A Medellín, les faits sont accablants. En matière de droits de l’homme, «le panorama est obscur», soulignait déjà le même quotidien quelques mois plus tôt alors que 8.837 citoyens ont été dans l’obligation d’abandonner leurs logements face aux affrontements entre «groupes illégaux».
D’aucuns pourraient s’arrêter au sombre portrait d’un pays en proie à la violence. D’autres préféreront l’espoir permis par quelques pouvoirs publics bienveillants. Les projets existent et l’architecture se fait outil de promotion.
Giancarlo Mazzanti, en première ligne, symbolise cette ambition sociale. L’architecte, dont les réalisations ont été présentées à New York, à Chicago, à Paris, affirme le rôle politique de la profession.
«Les formes seules ne peuvent rien changer. Les hommes ont besoin d'être engagés avec les autres. J'insiste toujours sur le fait que l'architecture doit être ouverte et incomplète, une attitude qui suggère de possibles changements qu'il nous est d’ailleurs difficile à prévoir tant la société est constamment en train d'apprendre et de changer», dit-il.
JPhH

02(@DR).jpgUN VELODROME COMPETITIF ET OUVERT
Santiago Hernández Henao | El Colombiano

MEDELLIN - Un vélodrome ouvert à tous et apte aux records mondiaux. Cette proposition séduit. Elle est en projet à Medellín.

Hier (le 26 décembre ndt), la Mairie de Medellín et l’Inder, l’institut des sports et loisirs de la ville, ont présenté le projet lauréat pour la construction du nouveau vélodrome, lequel se situera dans la zone de l’Aeroparque* Jean-Paul II. L’agence Mazzanti Arquitectos en est l’auteur**.

«Medellín et Antioquia ont été le berceau du cyclisme et des grands champions. C’est un coup d’accélérateur que nous donnons aujourd’hui afin de tenir notre promesse de vélodrome. Nous le faisons avec un luxe de détails car la ville mérite un temple pouvant abriter les records du monde», a expliqué le maire, Aníbal Gaviria, qui a révélé la proposition lauréate choisie le 19 décembre 2012.

03(@DR)_B.JPGL’idée développée par l’agence bogotaise divise le vélodrome en quatre éléments. La piste sera dans le secteur bas, quatre mètres sous le sol ; le niveau public, la zone des spectateurs, se situera au niveau de la rue ; ouverte en temps normal, la façade pliante peut être fermée les jours de compétition. Enfin, les onze roues ou modules structurels sont autant d’anneaux suspendus par des câbles tendus.

«L’édifice sera très imposant ; il deviendra une référence pour la ville. L’idée est que chacun puisse s’approprier les lieux, qu’il s’agisse là d’un parc, que l’on puisse y vivre les dynamiques urbaines. Nous allons concevoir un vélodrome pour briser des records, une icône dont la ville profitera», note Carlos Medellin, architecte de l’agence lauréate.

Selon Jorge Pérez Jaramillo, directeur du département administratif de planification de Medellín, l’ambition, au-delà du grand équipement, est d’avoir un dessein qui n’isolerait pas le vélodrome des autres projets comme ceux de la piste de super cross et de BMX. «L’idée est que le vélodrome ne coupe pas en deux le parc. Il est comme surgissant et sa couverture génère un espace qui se convertira en lieu pour tous, propre au spectacle, un lieu pour la ville. C’est ce qu’a voulu en dernier lieu souligner le jury», soutient Jorge Pérez Jaramillo.

Comme les colisées

Les vagues du toit du stade des Jeux sud-américains. Ou la bibliothèque du parc España, telle une pierre posée sur la montagne. Ces deux édifices, avec la nouvelle bibliothèque León de Greiff du quartier de La Ladera sont les projets qui ont été conçus par l’agence de l’architecte barranquillero*** Giancarlo Mazzanti qui a gagné face aux propositions des agences Dizzar SAS (Bogota) et Plan B (Medellín).

04(@DR)_B.JPG«C’est notre grand projet à Medellín. Nous avons pris plaisir à le faire ; nous avons été ému et cela s’est vu au final avec une proposition qui nous plait», explique Alberto Aranda, architecte de l’agence lauréate, dont le siège est à Bogota. 

Dans son book, en plus des projets à Medellín, comptent la crèche El Porvenir (Bogota), le Centre de Conventions Puerta de Oro, le Parque Cultural del Caribe, entre autres.

Pour l’architecte Luis Fernando Arbeláez, «le plus important est que ces projets ne soient pas de simples objets mais qu’ils soient en relation avec le reste de la ville, qu’il fassent partie d’un contexte, qu’ils soient faciles d’accès et ce par tous les moyens de transport - en particulier le vélo - et enfin qu’ils soient les jalons d’une transformations». Ainsi, le vélodrome sera pour les champions mais aussi pour tout un chacun.

Santiago Hernández Henao | El Colombiano | Colombie
27-12-2012
Adapté par : Jean-Philippe Hugron

* L'Aeroparque est à Medellín ce qu’Aquaboulevard est à Paris
** L'auteur de l'article ne cite que Mazzanti Arquitectos mais le projet est également signé Fake Industries Architectural Agonism (Cristina Goberna, Urtzi Grau), Ignacio González Galán, Farzin Lotfi-Jam et Bryce Suite
*** Barranquillero, de Barranquilla, ville au nord du pays sur la côte caribéenne.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de PietriArchitectes

En 2018, l’agence PietriArchitectes a livré 3 projets de logements qui illustrent sa  volonté d’une démarche architecturale contextuelle. Dans le Sud de la France pour La Crique, entre lac et montagne pour Les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'AIA Life Designers

En 2018, AIA Life Designers a livré la réhabilitation du Grand Hôtel-Dieu, lieu historique emblématique de la ville de Lyon qui accueille désormais un programme mixte très riche. L’agence a...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Métra+Associés

La livraison du collège et de la crèche rue des Pyrénées et des maraîchers dans le 20ème arrondissement de Paris  achève le grand projet mixte de remodelage urbain regroupant un centre-bus de la...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de NOMADE architectes

Riche actualité pour l’agence NOMADE architectes cette année ! 2018 est ponctuée par les livraisons de programmes variés dont 36 logements collectifs à Caen (14), l’Hôtel de Ville à...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Margot-Duclot

Le mois de décembre 2018 prolonge une année très occupée par des chantiers et des concours avec le suivi de 5 opérations simultanées : la dernière ligne droite pour la Caserne de Reuilly à Paris...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Ibos et Vitart

Rénovation et extension du site du Quai d'Orsay – Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International – Paris, France – concours 2016, études en cours   «Le projet...[Lire la suite]