PM de Wallonie 2013

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Cahier Spécial - Pierre

Présentation | 'Voronoi's Corrals' : les enclos taillés au cordeau de decaArchitecture (27-03-2013)

Sur l’île de Milos, en Grèce, les associés de l’agence athénienne decaArchitecture (Alexandros Vaitsos, Carlos Loperena et Elena Zabeli) ont livré, en 2012, dans le cadre d’un même projet, deux étonnantes maisons en pierre. Alors que l’une émerge du paysage grâce à une coque composée de briques en roche calcaire, l’autre disparaît dans le sol en prolongeant un long mur en pierres sèches. Deux «enclos» de choix.

Logement individuel | Pierre | | decaArchitecture

Sur la côte sud de l’île de Milos, decaArchitecture récidive et signe deux nouvelles maisons qui font corps avec le paysage des Cyclades. En effet, les architectes de deca sont fervents «de stratégies d’intégration du bâti dans le paysage, notamment en zone rurale», souligne Alexandre Vaitsos, l’un des trois associés d’une agence athénienne habituée à bâtir des résidences secondaires dans les îles grecques.

De s’inspirer, à chaque fois, de ce que leur offre le terrain d’implantation du projet. Or, à Milos, ce site protégé par le réseau Natura est marqué, comme sur nombre d’îles, par la multiplication d’enclos de pierres.

«Il a d’autres caractéristiques : depuis la côte, on aperçoit un relief composé de différentes strates géologiques. Par ailleurs, l’endroit est partagé entre des terres fertiles et une forêt sauvage faite de buissons et d’une flore parmi les plus riches d’Europe», précise Alexandros Vaitsos.

Les associés de deca procèdent, quel que soit le projet, à une véritable investigation du contexte «en cartographiant le vent, la géologie, l’histoire, etc.». A Milos, ils ont donc défriché le terrain où, «selon les vents, les vues, le son des vagues, la géologie et la flore», ils ont distingué des «micro-environnements» parmi lesquels des zones où la nature garde ses droits et des espaces qu’ils ont choisi de «domestiquer».

Précisément, ils ont créé, sur un terrain de 60.000m², quatre enclos, d’où le nom du projet : Voronoi’s Corrals. «Nous avons défini une grille non cartésienne basée sur le concept du mathématicien Georgy Voronoi, une grille qui définit la structure de nos interventions», précise Alexandros Vaitsos.

02(@deca)_S.jpg'The Orchad corral', l’enclos-verger de 20.000 mètres carrés, est le plus vaste. Là, l’équipe de deca a choisi de préserver la nature agricole de l’endroit et d’y planter 550 oliviers «qui vont produire deux tonnes d’huile d’olive par an».

Afin de protéger le site de l’appétit des chèvres sauvages, les architectes ont érigé un mur de pierres de plus de 700 mètres de long. «Au fur et à mesure que le sol penche vers la mer, le mur s’élève progressivement en hauteur et devient la façade de la maison d’hôtes, qui a plutôt l’air d’un phénomène géologique que d’une maison à proprement parler», souligne Alexandros Vaitsos. Bref, un mur habité.

Le deuxième enclos, 'The Immersion Corral', accueille, sur un plateau face à la mer, la maison principale. «A chaque enclos son environnement ; sur cette partie du site prédominait un paysage au relief mouvementé composé de roche calcaire».

03(@StaleEriksen)_S.jpgPour composer la coquille de cette maison «dont la forme fait penser à un crabe», deca a soigneusement empilé des briques de quatre centimètres d’épaisseur issues de la roche calcaire de la région (en grec, maltizoplata), une pierre dont la matérialité varie au fil du temps. «La couleur sera de moins en moins homogène. Par ailleurs, les angles s’éroderont au fil du temps». Deca préfère à l’immaculée habitation d’aujourd’hui, pourtant saisissante, la promesse d’un volume s’intégrant progressivement dans le paysage.

«Les qualités thermiques de cette pierre calcaire sont très élevées», observe Alexandros Vaitsos. Lequel tient à préciser que l’ensemble des équipements techniques utilisés pour le drainage et la ventilation d’ordinaire posés sur le toit est ici intégré à la coquille. De fait, le crabe est impeccable.

«Chaque pince a droit à sa vue sur le paysage». A l’une la salle à manger, à l’autre la cuisine, aux deux dernières les chambres à coucher. Et au milieu le salon, dont une baie vitrée donne accès à la piscine. En écho aux angles du plan, «ceux du toit sont guidés par les lignes du paysage».

04(@StaleEriksen)_S.jpgAu total, compter 200 mètres carrés... pour 60.000 mètres carrés de terrain. «Dans cet endroit protégé, il n’était pas possible de dépasser cette surface», explique Alexandros Vaitsos. «En fait, la maison fait très exactement 250 mètres carrés en comptant les murs».

Quant aux deux autres enclos, deca compte aider la nature à s’épanouir dans l’un - le 'Presevation corral' - et développer les techniques de protection de la flore dans l’autre, l''Isolation corral'.

«Dans les Cyclades, il faut que soit mise en place une stratégie de construction prenant en compte les spécificités locales de chaque île et valorisant leurs caractéristiques respectives. Nous ne pouvons pas continuer à construire des maisons imitant les typologies traditionnelles», soulignait Alexandros Vaitsos en 2011.

En 2013, rien n’a changé, si ce n’est que deca apporte le même soin à la terre qu’à la pierre.

Emmanuelle Borne

05(@StaleEriksen).jpgFiche technique

Architects : decaArchitecture
Location : Milos Island, Cyclades, Greece
Design Team : Carlos Loperena, Alexandros Vaitsos, Eva Tsouni, Minna Colakis, Stefanos Nassopoulos, Jo Burtenshaw, Alison Katrii, Roza Giannopoulou
Construction : Carlos Loperena, Dimitra Palaiologou
Mechanical Engineer : George Kavoulakos
Structural Engineer : Christos Kaklamanis
Planting Consultant : Kalliopi Grammatikopoulou
Year : 2012

Réagir à l'article


PM de Wallonie 2013
Pierre de Bourgogne 2013

Visite |Baukunst, d'une splendide ambiguïté

L’histoire est un brin absurde. Sous une pluie drue, elle est encore plus difficilement intelligible. Adrien Verschuere, architecte et associé fondateur de Baukunst, s’efforce pourtant d’être clair. Il serait question...[Lire la suite]

Pierre de Bourgogne 2013

Album-photos |Villefranche-sur-Mer : CAB à bonne école

«Ce projet est un hold-up sur le paysage», affirme Bita Azimi, associée de l’agence niçoise CAB. A quelques pas de la Citadelle Saint-Elme de Villefranche-sur-Mer (06), la nouvelle école maternelle livrée...[Lire la suite]


PM de Wallonie 2013

Présentation |«Faire de l'architecture devient la part intime du projet», assure Joe Vérons

La technique n'est plus le sujet. En revanche, l'administration et la lutte face à la bureaucratie devient un enjeu majeur. Coûts et délais en découlent. Dans ce contexte, faire de l'architecture semble annexe voire...[Lire la suite]

Pierre de Bourgogne 2013

Visite |Keramis et les cinq mousquetaires

Un bâtiment en peau de girafe. La proposition est étonnante d’autant plus qu’elle revêt le musée de la céramique de La Louvière. Sans doute faut-il y voir une allusion aux craquelures du...[Lire la suite]

PM de Wallonie 2013

Visite |Keramis et les cinq mousquetaires

Un bâtiment en peau de girafe. La proposition est étonnante d’autant plus qu’elle revêt le musée de la céramique de La Louvière. Sans doute faut-il y voir une allusion aux craquelures du...[Lire la suite]

Pierre de Bourgogne 2013

Album-photos |Villefranche-sur-Mer : CAB à bonne école

«Ce projet est un hold-up sur le paysage», affirme Bita Azimi, associée de l’agence niçoise CAB. A quelques pas de la Citadelle Saint-Elme de Villefranche-sur-Mer (06), la nouvelle école maternelle livrée...[Lire la suite]