Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Espagne | Nouveau siège social Repsol à Madrid : Le campus en référence... (10-04-2013)

Inauguré en janvier 2013, le nouveau siège social de Repsol (groupe pétrolier espagnol), situé en centre-ville de Madrid, est formé de quatre bâtiments entourés par de grands portiques en acier et organisés autour d'un jardin central. Le site comporte 123.000m² de bureaux et des espaces communs, des intérieurs spacieux et flexibles qui exploitent au maximum la lumière naturelle. L'agence madrilène Rafael de La-Hoz Arquitectos a créé un complexe inspiré par l'atmosphère de travail collaboratif des campus universitaires. Communiqué.

Madrid | Rafael de La-Hoz Arquitectos

Le nouveau siège social de la société d'énergie Repsol est situé dans une ancienne zone industrielle du sud de Madrid, actuellement en cours de transformation radicale. Ce complexe moderne de quatre étages, dans lequel les espaces verts occupent un tiers de la surface totale, a été construit sur le site d'anciennes installations appartenant également à Repsol.

Le nouveau siège est conçu comme un bâtiment intelligent où l'interaction et l'échange entre les 4.000 personnes qui y travaillent est favorisé. Les 123.000m² sont répartis entre quatre bâtiments de quatre étages chacun, tous reliés par une grande cour. Rafael de La-Hoz a utilisé des solutions innovantes qui améliorent l'architecture durable, l'efficacité énergétique et environnementale de ce projet.

02(@Rafael de La-Hoz Arquitectos-Repsol)_S.jpgL'idée d'un campus

Quand il a été commissionné en 2007 pour concevoir le nouveau siège qui devait rassembler tous les secteurs de l'entreprise Repsol, Rafael de La-Hoz a planifié un groupe de bâtiments disposés autour d'une cour paysagée qui fonctionnerait comme un lieu de rencontres. Ce type d'espace architectural, qui a fait ses preuves dans les campus universitaires, a été utilisé à maintes reprises tout au long de l'histoire.

Repsol a profité de l'opportunité d'avoir un site en centre-ville dans lequel il était possible de construire un siège de type horizontal «parce que nous, les humains, préférons marcher que de monter. Il est beaucoup plus agréable de se promener dans un jardin que de monter les escaliers», ironise Rafael de La-Hoz.

Les parties communes sont l'une des caractéristiques les plus importantes du Campus Repsol ; les bâtiments sont reliés par des passerelles. L'objectif de cette approche architecturale est de faciliter la communication et l'échange entre les presque 4.000 personnes qui travaillent sur le site.

05(@Rafael de La-Hoz Arquitectos-Repsol)_S.jpgL'image industrielle de Repsol

105 grandes armatures en acier, pesant chacune 50 tonnes et mesurant près de 24 mètres de haut, entourent les bâtiments et définissent leur image. «Ce système de portiques ou de nervures repose principalement sur le caractère industriel de Repsol. Nous avons imaginé un portique et nous l'avons répété, en utilisant une largeur et une hauteur fixe, comme dans un processus industriel», confie l'architecte.

Ce système de portiques a également été utilisé pour des raisons d'efficacité, puisqu'il fait office de structure pour les bâtiments, créant des intérieurs lumineux et spacieux, les espaces de bureaux pouvant être adaptés «avec une grande liberté». Cette structure en acier est directement soutenue par une large base qui fonctionne comme un rez-de-chaussée et des bâtiments communs tels que l'auditorium, les sanitaires et le centre des congrès.

Les portiques aident également à résoudre l'un des plus grands problèmes de la construction en Espagne : «Comment laisser passer la lumière tout en gardant la chaleur à l'extérieur ?». Ces larges nervures créent de l'ombre sur les façades vitrées des bâtiments sans obstruer le passage de la lumière. Leur construction a posé un défi d'ingénierie de taille, dans lequel l'architecte souligne le rôle important joué par l'entreprise spécialisée Rafael Urculo.

04(@Repsol-DR).jpgLumière et paysage

La structure extérieure en acier agit comme un cadre pour les 45.000m² de façades en verre et définit également une autre caractéristique fondamentale du campus : la lumière naturelle et la transparence de l'ensemble du complexe. «Nous avons besoin de cette luminosité, parce que c'est le bonheur et la vie», affirme Rafael de La-Hoz. «C'est pourquoi nous avons voulu faire en sorte que la lumière atteigne chaque recoin du bâtiment et que tout le monde puisse regarder à l'extérieur et voir le jardin» ou les terrasses paysagées «qui sont agencées à tous les étages», précise l'architecte.

L'aménagement paysager a été fondamental dans le concept d'un bâtiment conçu pour rassembler les gens «autour d'un espace naturel rempli de végétation». Le jardin central est traversé par l'eau «qui sort d'un côté pour finir en cascade au-dessus de la cafétéria, offrant un bruit de gazouillement», indique Rafael de La-Hoz.

Il y a également beaucoup de verdure autour du site, sur les terrasses et les toits terrasses, qui ont été plantés avec des espèces adaptées au climat madrilène, comme les pins, la sauge et le thym, qui exigent une irrigation minimale «et qui ont l'avantage d'être durables, tout comme le bâtiment», note l'architecte.

La conception de l'aménagement intérieur, par Estudio Rosellini, poursuit l'idée du campus, avec un espace ouvert et transparent. Les vastes zones contenant la plupart des postes de travail sont situées à côté des façades et sont équipées de meubles dont la hauteur ne bloque pas la vue, tandis que les espaces fermés, tels que les bureaux et les salles de réunion, se trouvent dans les zones intérieures de chaque étage.

06(@Repsol-DR)_B.jpgIntégration urbaine

Le complexe n'est pas plus élevé que ses environs, ce qui signifie que la lumière naturelle peut atteindre à la fois la cour du campus, les maisons voisines et les bâtiments. Il s'agissait d'une volonté de la part de Repsol, qui «nous a dit dès le début : 'nous ne voulons pas agir de façon arrogante dans un quartier de Madrid en pleine mutation à laquelle nous aimerions contribuer'», confie Rafael de La-Hoz.

Les alentours de ce quartier sont aujourd'hui transformés en un quartier résidentiel et de bureaux et relève de la zone d'influence de l'opération 'Madrid Río', en vertu de laquelle le conseil municipal a régénéré cette partie de la ville. Le Campus Repsol apporte une contribution au rééquilibrage de l'environnement urbain de ce quartier et également «la responsabilité qu'un bâtiment de ce type peut améliorer ses environs», indique l'homme de l'art.

Le Campus Repsol est un site ouvert au quartier et aux visiteurs, avec une grande entrée et des points d'accès à ses angles, ce qui en fait «un campus urbain» intégré à la ville, «ce qui est particulièrement pertinent car tous les projets de ce genre développé à Madrid ces dernières années - et peut-être tous ceux qui se feront à l'avenir - sont en banlieue», conclut Rafael de La-Hoz.

03(@Repsol-DR)_S.jpg

Adapté par : AH | Le Courrier de l'Architecte

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de B/NT

A Paris, à Vienne, à Toulouse...et même à Versailles. [Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Engasser & associés

Encore une année à 100 à l’heure pour l’agence Engasser & associés !  2018 aura été intense, rythmée par une douzaine de concours, de belles réussites, un certain nombre de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de FABRE de MARIEN architectes

En 2018, l’agence s’est diversifiée encore et encore. Peu importe la taille des projets, seule compte l’histoire à raconter. Dans cette continuité, 2019 sera l’année du basculement de l’agence...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Naud et Poux Architectes

2018, c’est trois livraisons significatives : 81 logements pour personnes âgées à Lyon, 37 logements en accession sociale à Gennevilliers et l’aménagement des espaces intérieurs du 55 Amsterdam....[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Philéas

Cette année, Philéas a soufflé ses 25 bougies et se développe joyeusement : une équipe maintenant de 25 collaborateurs, renforcée par un pôle image et un pôle communication, des projets autour de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Inessa Hansch Architecte

IHA est une agence d’architecture crée à Paris en 2007 par l’architecte Belge Inessa Hansch. L’agence répond à deux types de commandes, la définition de structures à grande échelle...[Lire la suite]