vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Visite | A Saint-Denis, Atelier du Pont assure la transition (17-04-2013)

En face du Stade de France, un nouveau bâtiment percé de loggias et accueillant 32 logements sociaux fait sans équivoque le pari de lier le centre-ville de Saint-Denis (93) avec la nouvelle ZAC de la Porte de Paris, en voie de réalisation. L’ouvrage, signé Anne-Cécile Comar, Philippe Croisier et Stéphane Pertusier, se distingue par une double peau composée ici de panneaux de béton, là de lames en aluminium.

French Touch | Logement collectif | Béton | Aluminium | Saint-Denis | Atelier du Pont

A la sortie du métro Saint-Denis Porte de Paris, deux bâtiments attirent le regard : au loin, de l’autre côté de l’autoroute du Nord, le Stade de France. Plus proche, juste en face de la bouche de la ligne 13, un nouveau bâtiment en partie bardé de lames en aluminium ne passe pas inaperçu non plus.

Certes, l’emplacement est privilégié : implanté face à la ZAC de la Porte de Paris, en chantier, ce bâtiment livré en mars 2013 par l’agence parisienne Atelier du Pont se situe à la jonction du nouveau quartier et de la rue menant vers la Basilique de Saint-Denis.

Atelier du Pont avait donc pour enjeu d’ériger une pierre angulaire. De fait, «notre parti pris a consisté à lier deux écritures, l’une minérale, l’autre aérienne, afin de marquer la transition entre le centre-ville et l’architecture contemporaine de la ZAC en cours de construction», souligne Philippe Croisier lors d’une visite en compagnie du Courrier le 12 avril dernier.

02(@LucBoegly)_B.jpgL’ouvrage permet en effet de passer de l’un à l’autre grâce à une seconde peau - ponctuée d’ouvertures, celles des loggias - en partie composée de panneaux en béton puis, à partir du deuxième étage, au sud et à l’ouest, d’une résille conçue en tubes d’aluminium anodisé permettant de réguler les apports solaires.

«Tout en évoquant les constructions séculaires en pierre, les panneaux de béton reprennent le gabarit du bâtiment voisin tandis que les tubes annoncent l’architecture à venir de la ZAC», précise Philippe Croisier.

Avec leurs angles biseautés, les cadres de béton, presque blancs selon la lumière, cachent subtilement les menuiseries des fenêtres. 

Quant à la peau anodisé qui se plie et se déplie, les nuages finiront, au fil de la visite, par laisser filtrer quelques rayons de soleil qui permettront d’en apprécier les effets de moirage. «A l’intérieur, le soleil, quand il y en a, crée des ombres portées dans les appartements», sourit Philippe Croisier.

Dans les appartements, Atelier du Pont a déployé son savoir-faire en matière de logements sociaux, un programme familier de l’agence.

D’abord, deux cages d’escalier permettent de créer, malgré leur nombre, autant de logements traversants, avec des séjours orientés sud et ouest. Ensuite, «la parcelle étant très compacte, plutôt que de créer une courette encaissée, nous avons préféré dédier la totalité du rez-de-chaussée à un commerce au-dessus duquel nous avons planté un jardin». Certes, l’espace vert n’est pas rendu accessible aux habitants mais entre un sombre espace résiduel et une étendue plantée, qui n’opte pas pour le plaisir des yeux ?

03(@LucBoegly)_B.jpgRépartis au-dessus du rez-de-chaussée, les logements sont parfaitement insonorisés. Une priorité. «Les postes les plus importants furent l’isolation par l’extérieur, les contraintes acoustiques et les performances pour parvenir à la règlementation BBC», précise Philippe Croisier.

D’ailleurs, lors du concours organisé en 2007, Plaine Commune Habitat visait un bâtiment labellisé THPE. «Nous leur avons précisé que cela signifiait qu’à la livraison, le bâtiment serait déjà daté. Nous avons donc proposé du BBC Effinergie». Atelier du Pont sait convaincre ses maîtres d’ouvrage. Parmi les équipements permettant d’atteindre la performance attendue, le toit accueille des panneaux solaires.

«Nous ne sommes pas dans des dispositions classiques», poursuit l’architecte à propos de l’organisation intérieure des appartements. Effectivement, ici la cuisine prolonge la longueur du séjour, dont elle est séparée par des double-portes toute hauteur. «Sur plan, la profondeur de la cuisine rendait le maître d’ouvrage sceptique». En réalité, en plaçant l’évier et les bancs de travail à la jonction avec le salon, Atelier du Pont fait place à un coin-repas contre la fenêtre. De 'l’espace en plus'.

Au sixième étage, retraits et prospects créent inévitablement des recoins inattendus. Là encore, Anne-Cécile Comar, Philippe Croisier et Stéphane Pertusier n’ont rien laissé au hasard. Ainsi de cette alcôve : «plutôt que d’en faire un placard, nous avons dessiné une fenêtre pour créer un coin bureau».

04(@LucBoegly)_B.jpgEn prolongement des séjours, Atelier du Pont tenait à créer des loggias. «Cela fait partie des efforts que nous faisons toujours en terme d’usage». 

Aux maîtres d’ouvrage - et bien des architectes - de craindre que les habitants ne se servent de ces balcons comme d’espaces de stockage ? 

«La vêture sud-ouest en aluminium, qui sert de protection solaire, permet, sans masquer la vue depuis l’intérieur, de préserver l’intimité des balcons vus depuis la rue».

Au sol, les terrasses sont composées de larges lattes de bois. D’ailleurs, dans le hall, pourtant des plus fonctionnels, les architectes ont fait poser de la pâte de verre.

«Oui, nous avons réussi à obtenir de belles prestations ; l’entreprise a joué le jeu». Pour autant, compter, in fine, 1.760 euros le mètre carré utile, parking compris. Sans oublier un bâtiment qui conte quelque chose des transformations apportées à son quartier.

Emmanuelle Borne

05(@LucBoegly)_B.jpgFiche technique

Programme : 32 logements sociaux et 1 commerce, premier bâtiment livré de la ZAC Porte de Paris
Adresse : angle rue Gabriel Péri et rue de la Barbacane, Saint-Denis (93)
Maître d’ouvrage : Plaine Commune Habitat
Architecte : Atelier du Pont (Anne-Cécile Comar, Philippe Croisier, Stéphane Pertusier)
Chef de projet : Luc Pinsard; Suivi de projet: Luc Pinsard et François Kharrat
BET TCE : Betom
BET HQE : Capterre
Economiste : RPO
Entreprise générale : Demouy
Bureau de contrôle et Qualitel : Socotec
Coordonnateur SPS : BTP Consultants
Surface : 2.815m² SHON / 2.526m² SU
Coût : 4.452M€ HT
Performance : BBC Effinergie
Calendrier : livraison en mars 2013

Réagir à l'article


tos2016
vz

Présentation |Manuelle Gautrand. Avant / Après

Ce qui est fait, est fait. Manuelle Gautrand n'apprécie pas, à proprement parler, les retours en arrière. A Béthune, elle y était pourtant contrainte et forcée. L'architecte devait en effet penser l'extension...[Lire la suite]

vz

Projet |Quand c'est trop, c'est Kengo !

Le refrain est bien connu. La surprise feinte par les traîtrises d’ouvrage est désormais un brin déplacée. Imaginez un projet de musée conçu par un label-architecte dont le prix initialement fixé...[Lire la suite]


vz

Chronique |AS.Architecture-Studio dans la ronde du modernisme triomphant

Dix fois moins cher que la Philharmonie de Paris dans un projet tout aussi coûteux ou presque. L’arithmétique des grands desseins est parfois surprenante. Le prix de la restructuration de la Maison de la Radio s'élève...[Lire la suite]

vz

Présentation |Studio 02, régionaliste ? Et puis quoi encore !

Baud, un village d’irréductibles ? Une vision parisianiste ! Pourquoi donc imposer un régionalisme, aussi critique soit-il, à un bourg breton ? Lors du concours pour la réalisation de la...[Lire la suite]

vz

Visite |A Charleroi, l'icône est morte, vive Archiscenographie Roland

Arthur Rimbaud et Jean Nouvel y ont certes laissé leur trace. La ville change tant bien que mal et la tour bleue du nouveau commissariat présage de futures métamorphoses à la verticale mais aussi à...[Lire la suite]

vz

Actualité |Les ruines modernes : c'est pas moi, c'est l'autre !

Signée Serge Kalisz, une lettre ouverte datée du 5 février 2016 et adressée à Michel Sapin, ministre des Finances, dénonce l’état de ruine du célèbre bâtiment conçu par...[Lire la suite]