Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Une composition picturale hospitalière signée Jean-Philippe Pargade (10-07-2013)

L’Hôpital Privé de Villeneuve d’Ascq (59), livré en juin 2012, s’étend sur un territoire gagné sur des friches agricoles. Jean-Philippe Pargade, son architecte, propose une organisation en plateaux horizontaux "qui favorise la mise en commun des moyens, la proximité et la co-visibilité entre plusieurs services". Notice.

Notice Architecturale | Santé | Villeneuve d'Ascq | Jean-Philippe Pargade

L’Hôpital Privé de Villeneuve d’Ascq répond au programme régional de modernisation en faveur de la qualité des soins. Cet équipement s’inscrit comme un élément structurant en synergie avec les cliniques déjà présentes en périphérie de Lille.

L’Hôpital Privé assure une prise en charge pluridisciplinaire en ambulatoire et en hospitalisation complète. Son programme comprend 225 lits et places de médecine, chirurgie et obstétrique, et un plateau médico-technique. Il dispose ainsi d’une importante maternité de 42 lits, de 10 blocs opératoires et d’unités de radiothérapie, chimiothérapie et médecine nucléaire.

L’agence Jean-Philippe Pargade a été désignée en 2007 lauréate du concours lancé par La Générale de Santé avec une équipe constituée du bureau d’études TCE Egis Bâtiments Nord et du bureau d’études Martin & Guiheneuf, spécialiste en économie de la construction.

L’hôpital s’étend sur une surface de 22.681m² (shon). Son coût global des travaux s’élève à 41M€ (valeur 2012). En activité depuis le 26 juin 2012, l’Hôpital Privé de Villeneuve d’Ascq a été inauguré le 27 septembre 2012.

02(@LucBoegly)_S.jpgDémarche architecturale

Un signal en périphérie de Lille
L’Hôpital Privé de Villeneuve d’Ascq s’étend sur un territoire gagné sur des friches agricoles situé dans la nouvelle zone d’urbanisation du quartier du Recueil. Il est un pôle de santé de proximité à la limite d’un quartier résidentiel et d’une zone d’activités commerciales. Une même écriture architecturale unifie l’ensemble des éléments du programme et signale le nouvel équipement comme un projet contemporain dans le territoire de l’agglomération lilloise.

Le projet de l’agence Pargade est conçu comme un volume simple, composé sur un plan rectangulaire, qui assure une transition harmonieuse entre l’échelle des bâtiments commerciaux et celle du tissu pavillonnaire environnant.

Implanté en recul de l’alignement, le projet libère un jardin qui précède le parvis d’entrée. La zone logistique est répartie sur l’arrière du bâtiment et les parkings se situent latéralement. L’hôpital s’ouvre ainsi sur un grand espace vert qui évoque les béguinages.

03(@LucBoegly)_S.jpgEsthétique contemporaine et contextuelle
L’enveloppe du bâtiment est traitée comme une composition picturale. Les façades, en brique de couleur anthracite, sont la réinterprétation de l’architecture vernaculaire du nord. Elles sont découpées par de larges fenêtres traitées comme un motif, sur lesquelles se dessinent des imprimés floraux. Cette composition est soutenue par une galerie vitrée en rez-de-chaussée qui se prolonge sur le hall et s’ouvre sur l’espace jardin.

L’ensemble crée un jeu de formes graphiques qui capte le regard. L’idée est de rompre avec l’image traditionnelle des hôpitaux, en offrant un objet sculptural contemporain tout en restant dans un vocabulaire contextuel et proche des habitants.

04(@LucBoegly)_S.jpgValoriser l’image de l’hôpital
L’architecture a un rôle majeur à jouer dans la valorisation de l’image de l’hôpital. Lieu symbolique, l’hôpital doit être à la fois accueillant, rassurant mais aussi efficace et sécurisé.

L’accueil et le confort des patients sont particulièrement valorisés pour assurer à chacun une prise en charge personnalisée et adaptée. Le hall d’entrée est traité à l’image d’un lobby d’hôtel. Monumental, il s’érige sur deux niveaux et se déploie en un espace accueillant et généreux.

Le coeur du bâtiment, tout en transparence, permet de voir à la fois le paysage extérieur et les divers espaces intérieurs. Des galeries vitrées assurent les liaisons transversales entre les unités de soin et participent au bon fonctionnement de l’hôpital.

Géométrique et compact, le volume est percé par intervalles de petits jardins en patios qui créent des respirations. Il s’évide ainsi ponctuellement pour apporter la lumière naturelle au coeur des plateaux et s’adapter aux potentielles contraintes programmatiques.

05(@LucBoegly)_S.jpgLes couleurs
Dans les espaces intérieurs, les couleurs sont l’une des composantes essentielles de l’organisation spatiale de l’hôpital. Les teintes douces et claires sont privilégiées de façon à contribuer à la sérénité des lieux. L’alternance d’aplats de couleurs de tons différents, rose, bleu, vert, scande les espaces et crée des effets de contrastes.

Au gré de la déambulation se dévoilent des compositions graphiques, des associations, des tableaux en surimpression de l’espace. Les couleurs participent ainsi à humaniser les différentes fonctions, à créer un cadre de vie chaleureux, convivial.

Un modèle de fonctionnalité
L’organisation globale de l’équipement s’inscrit comme un modèle de fonctionnalité hospitalière. Elle est basée sur un système de plateaux horizontaux qui favorise la mise en commun des moyens, la proximité et la co-visibilité entre plusieurs services.

Sa volumétrie, rectangulaire, en forme de peigne compact, permet de créer facilement des extensions verticales sans travaux de reprise du bâtiment tant pour les blocs opératoires surmontés de locaux techniques que pour les consultations et l’imagerie médicale, située en rez-de-chaussée.

Cette géométrie simple offre une grande souplesse d’organisation ; elle rationalise les circulations et réduit les déplacements en privilégiant les juxtapositions horizontales. L’organisation garantit l’évolutivité du bâtiment pour répondre à d’éventuelles modifications programmatiques.

Jean-Philippe Pargade

06(@LucBoegly)_B.jpgFiche technique

Nom de la réalisation : Hôpital Privé de Villeneuve d’Ascq
Adresse : 20 avenue de la Reconnaissance | Quartier du Recueil | 59657 Villeneuve d’Ascq
Maîtrise d’ouvrage : Générale de Santé
Maîtrise d’oeuvre : Jean-Philippe Pargade (architecte mandataire)
Programme : 225 lits et places de médecine, chirurgie et obstétrique, plateau médico-technique
Surfaces 22.681m² (SHON) - 13.297m² (SU)
Calendrier Projet lauréat : 2007 / Livraison : juin 2012
Coût total 41M€ HT (valeur 2012)

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Tolila+Gilliland

En 2018, deux chantiers terminent et deux démarrent.  Six concours et trois permis de construire ont fait une année pleine ! Notre travail commun avec TVK sur l’ilot O8 à Batignolles s’est terminé avec une...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Randja

La jolie expérience que nous vivons actuellement sur notre chantier de la maison du technopôle à Saint-Lô illumine notre année 2018. La phase de construction nous procure du plaisir et une satisfaction savoureuse....[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Pierre-Alain Dupraz

Après une riche année 2017, notamment avec les 1ers prix obtenus pour deux concours majeurs sur Genève que sont l’aménagement de la rade et la réalisation de la Cité de la musique, ce dernier en...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Loci anima

       Loci anima a livré cette année la tour de logements ADN à Issy les Moulineaux et ses 69 maisons avec terrasses non superposées qui termine l’ensemble de l’opération du quartier...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'OLGGA

En 2018, OLGGA est lauréat de 3 nouveaux projets : le stade Gagarine sur les hauteurs du Havre (76), un gymnase à Wallers Arenberg (59) et le nouveau stade de Chambéry (73) d’une capacité de 5000 places.  ...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de DVVD

2018 est dans la continuité des années précédentes avec le démarrage de plusieurs chantiers : la couverture du central de Roland Garros, l’hôtel Meininger Porte de Vincennes, le cinéma MK2 Nation,...[Lire la suite]