Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | CROUS Mini M à Toulouse : une épicerie de proximité dédiée aux étudiants (27-09-2013)

Le projet d’épicerie Mini M pour le CROUS de Toulouse s’inscrit dans un projet de réflexion globale sur la restauration en milieu étudiant initiée par le CNOUS et menée par matali crasset, designer. Le site pilote, situé au campus sud-est, au coeur de l'université Toulouse III - Paul Sabatier a été inauguré le 9 septembre 2013. Communiqué.

Toulouse | matali crasset

Cette étude a donné naissance à deux concepts complémentaires au restaurant universitaire : le mini R pour se restaurer et le mini M pour faire ses achats.

'Mini' pour petit par sa surface, 'M' pour Market, cette épicerie de proximité répond à un besoin dans une zone éloignée du centre ville et de tout espace marchand. Elle propose une offre alimentaire variée : fruits frais, plats cuisinés, plats à emporter, conserves, articles d’hygiène etc.

On remarque l’épicerie de loin : l’extérieur vient contraster avec l’architecture de béton des tripodes. Les couleurs apportent la vie tout autour de cette extension au volume net qui permet d’inscrire tout naturellement une nouvelle identité affirmée. C’est un signal fort et vivant dans l’espace de l’Université.

La nouvelle épicerie reprend les codes et les valeurs développés dans le projet transversal. En effet, Mini M regroupe deux des concepts : 'Global' pour l’épicerie et 'Vital' pour la partie fraiche : le petit marché de légumes.

02(@CGionis-Communication-Crous de Toulouse)_S.jpgL’épicerie est un petit marché bleu et blanc avec des formes octogonales qui viennent habiller subtilement toutes les vitrines froides et les rayonnages, un langage à la fois accessible, gai et contemporain. Le petit marchand des quatre saisons est habillé d’arches tout en rondeur qui forment une pergola de couleur marron à l’image du châtaigner. Les courbes associées au bois et à des aplats de jaune viennent réchauffer l’espace et former le coeur du lieu où viendra tout naturellement se loger la personne qui s’occupe du lieu.

Ces deux esprits cohabitent dans l’espace et le qualifient tout en subtilité et couleur. En lieu vif, il invite à être actif et à voir la vie du bon côté avec le CROUS qui accompagne les étudiants dans les meilleures années de leurs vies.

03(@CGionis-Communication-Crous de Toulouse).jpgFiche technique

Maitre d’ouvrage : CROUS de Toulouse
Maitrise d’oeuvre : matali crasset
Graphisme & signalétique : Praline, David Tanguy
Assistance à la maitrise d’oeuvre : Terres Nuages, Dominique Serrell
Architecte opérationnel : Agence Charrières & Jacob
Agencement : Xylotech
Coût construction globale : CNOUS : 300.000 euros / CROUS de Toulouse : 50.000 euros
Superficie: 130m²

04(@CGionis-Communication-Crous de Toulouse)_S.jpg

Réagir à l'article


Interview |Ingénieur puis architecte : «Si c'était à refaire, je le referais»

Faisant partie de la première promotion d’élèves de l’INSA engagés dans le double cursus 'ingénieur puis architecte', Renaud Delaby a intégré la filière architecture de...[Lire la suite]


Interview |Ingénieur puis architecte : «Si c'était à refaire, je le referais»

Faisant partie de la première promotion d’élèves de l’INSA engagés dans le double cursus 'ingénieur puis architecte', Renaud Delaby a intégré la filière architecture de...[Lire la suite]

Chronique |Réhabilitation d'habitats troglodytiques en hôtels de prestige

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et...[Lire la suite]

Exposition |Pavillon de l'Arsenal : Paris 'out of the box'

Organisées du 2 au 21 octobre 2012 au Pavillon de l’Arsenal (Paris 4e), deux expositions* de travaux d’étudiants se font écho : 'Paris Possible' est composée d’architectures alternatives investissant...[Lire la suite]

Actualité |'Qui ne dit mot consent' : voix au chapitre pour les étudiants

Prévue pour être lancée en janvier 2013, la revue 'Qui ne dit mot consent' (QNDMC) est issue de l’initiative de douze étudiants de l’ENSA Lyon souhaitant conjuguer, autour de «grandes»...[Lire la suite]