Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | A Créteil, le collège Amédée Laplace : un bâtiment riche selon Brenac & Gonzalez (02-10-2013)

Le collège Amédée Laplace, livré en 2010 à Créteil (94), traduit la sensibilité des associés de l'Atelier d'Architecture Brenac & Gonzalez. En effet, dans un quartier en mutation, ceux-ci s'appuient sur «une topographie riche, une mémoire urbaine et une géométrie dominante orthogonale». Une école pour préparer l'avenir sans injurier le passé.

French Touch | Notice Architecturale | | Atelier d'Architecture Brenac & Gonzalez

Un projet, c'est tout d'abord un lieu et notre parcelle bénéficie, à ce titre, d'un site en pleine requalification. Malgré la mutation en cours, il existe cependant une topographie riche, une mémoire urbaine et une géométrie dominante orthogonale sur laquelle nous avons souhaité nous appuyer.

C'est ainsi que nous avons implanté le programme du collège autour d'une figure orthogonale en U, ouverte au nord sur le lointain. L'angle de la rue Casalis et de la rue Laplace est valorisé par le grand dégagement du parvis et la présence du volume spécifique du Hall.

Cette disposition permet à la fois de cadrer la perspective offerte par la profondeur de la cour mais aussi de renforcer 'volumétriquement' et symboliquement la monumentalité du carrefour.

A la manière d'une urbanité intérieure, cette organisation générale offre aux élèves une lecture facile du fonctionnement de l'établissement ; on identifie rapidement les différentes polarités.

02(@Sergio Grazia).jpgLe bâtiment sur la rue Casalis est sans doute le plus «riche» par son assemblage de volumes ; il symbolise la présence urbaine du collège. Dans ce volume sont regroupés outre le hall, la salle polyvalente, le CDI et les salles d'enseignement artistique.

A l'ouest, un bâtiment linéaire sur 3 niveaux abrite les salles de classes ; sa longueur est recoupée au centre par un évidement, ce qui permet à la fois d'éclairer naturellement les circulations et de réduire visuellement l'effet de longueur.

A l'Est, reprenant la déclivité naturelle du sol, un volume long et bas regroupe la cuisine, le restaurant et, à son extrémité, les logements de fonction.

Enfin, échappant à la figure, le pôle sportif se développe comme une entité autonome vers l'ouest.

La cour de récréation est traitée comme une grande place centrale qui fédère l'ensemble des pôles et des flux extérieurs. Celle-ci se développe en longueur avec une grande zone de jeux et, à l'extrémité, un jardin qui s'achève par un glacis végétal.

03(@Sergio Grazia)_S.jpgDans ce quartier en totale mutation urbaine, chaque équipement a son importance car, formant les éléments singuliers de la ville, ils doivent en constituer les nouveaux repères et ses nouveaux monuments.

La recherche de l'identification de notre futur collège est ainsi devenue un objectif prioritaire du projet.

Ainsi, l'image la plus significative est donnée par la vue depuis la rue Casalis : l'équipement se présente comme un assemblage sculptural de volumes aériens qui jouent avec les formes, les textures et les couleurs. La pierre du socle est striée verticalement de manière à confondre le calepinage. 

L'aspect monobloc obtenu contraste avec l'aspect ondoyant et métallisé de la vêture métallique ; ce parement est mis à distance et agit comme un rideau aux ourlets changeants. Ses plis habillent et protègent du soleil ; ils offrent également une légèreté et constitue un volume aérien. Des ouvertures orientées déchirent le voilage de métal perforé et orientent vers des vues protégées.

A la fois vêtement, parement, voilette et protection solaire, cette maille contribue également à l'identité du collège. Son aspect aérien s'oppose à la minéralité, à la solidité et à l'opacité du socle en pierre de Valls.

La terre, l'air, la lumière, la fluidité, la micro-urbanité, l'identité : voici exposés les fondements du projet qui s'inscrivent à la fois dans une tradition classique et dans un regard sur l'épiderme architectural plus contemporain.

Atelier d'Architecture Brenac & Gonzalez

04(@Sergio Grazia)_S.jpgFiche technique

Maître d'ouvrage : Département du Val-de-Marne
Ville : Créteil
Shon : 6.075m²
Coût : 13,7M€
Année : 2010
Statut : réalisé

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Marjan Hessamfar et Joe Vérons Architectes Associés

Une année 2018 intense et stimulante pour l’agence avec 3 projets livrés : le Gymnase Alice Milliat à Bordeaux, l’extension des locaux de la CC2R à Valence d’Agen et le Centre technique environnemental de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de PCA-STREAM

Parmi ces projets cette année : les livraisons du nouveau siège social de Gide Loyrette Nouel rue de Laborde, de l’immeuble de bureaux à énergie positive Be Issy à Issy-les-Moulineaux, du paquebot Art...[Lire la suite]


Album-photos |O-S-architectes

En 2018 Le théâtre de Cachan accueil son public, accompagné par Cyrille Weiner orchestré par Rafaël Magrou, illustré par Lucas Harari, et Alexis Jamet, avec les contributions de Jacques Lucan et Arnaud Anckaert,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Michel Rémon & Associés

3 bâtiments en chantier // livraison de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon // une large ouverture à l’international : concours en Autriche, Allemagne, Russie et en Belgique enfin avec le concours gagné pour...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Gilbert Weil

AuroreLe permis de démolir était en cours.Mais “La tour prends garde de te laisser abattre“ a été entendu.[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Ronald Sirio Architectes

En 2018, l’agence Ronald Sirio Architectes a plusieurs projets de construction à son actif :L’immeuble de bureau, rue de La Vallée à Amiens a été lauréat du concours d’appels...[Lire la suite]