Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Une station d'épuration aux airs méditerranéens (16-10-2013)

Jean de Giacinto a livré en 2012 la réhabilitation de la station d’épuration de Saint-Cassien, dans l’agglomération de Cannes-Mandelieu. L’édifice technique présente des atours séduisants : murs végétaux et parasols géants, autant de dispositifs qui, selon l’architecte, «replacent la station dans son cadre méditerranéen».

Réhabilitation | Notice Architecturale | Architecture industrielle | Alpes-Maritimes | Jean de Giacinto

Programme

Au-delà des performances actuelles attendues pour une station de traitement des eaux usées, la station d’épuration de Cannes-Mandelieu cherche à s’inscrire dans une démarche HQE également au niveau de la conception et de la construction (prévision à long terme : 350.000 équivalents / habitants).

Intégration dans le paysage
Voisine de l’aérodrome, plateforme d’affaires et de tourisme de la Côte d’Azur, la toiture est traitée comme une cinquième façade. Palmiers, parasols géants avec une surface bleutée replacent la station dans son cadre méditerranéen.

Le soleil, nature première du climat, est la matière première de l’architecture «solaire» de cette station.

02(@PhilippeRuault)_B.jpgCette station d’épuration à architecture solaire est une vitrine des technologies de mise en oeuvre des énergies renouvelables.

L’usine est recouverte d’un velum de parasols géants qui dématérialisent et pixelisent (vue du ciel) la station d’épuration comme une image changeante et recomposée à la lumière suivant les heures de la journée.

Les deux bassins, disques visibles, en étanchéité photovoltaïque ont une production annuelle de 19.781KWh.

Valorisation du patrimoine industriel et de son évolution
La station s’ouvre au grand public. Des circuits de visite thématiques ont été pensés dès la phase conception. Ils permettent de se rendre compte des performances technologiques de l’usine au niveau de l’exploitation de l’eau mais aussi des performances des bâtiments eux-mêmes et des aménagements environnants.

Jean de Giacinto

03(@PhilippeRuault)_B.jpgFiche technique

Maître d’ouvrage : SIAB
Concessionnaire : Lyonnaise des eaux
Dépôt concours : projet lauréat novembre 2008
Avancement : chantier terminé en 2012
Maîtrise d’oeuvre GC : Degremont-Suez / GTM Triverio / SAFEGE
Architecte : Jean de Giacinto, Architecture Composite
Type de mission : Conception-Construction
Surface : 21.044m² SHON
Montant des travaux : 80M euros HT

Réagir à l'article





Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]

Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]


Portrait |La maquette sans Chichi ? Impensable!

Chichi. Antonio Chichi. Prononcez Kiki. Italien. Plus exactement Romain. Né dans le quartier de San Lorenzo, de parents pauvres. Rien ne le prédestinait à la célébrité si ce n'est son talent. Son oeuvre est...[Lire la suite]

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]