Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brésil | Complexe de bureaux multi-usages à Brasilia (29-10-2013)

Le complexe multi-usages de Brasilia, imaginé en 2011 par l'agence brésilienne Forte, Gimenes & Marcondes Ferraz Arquitetos (FGMF), vise à créer non seulement une nouvelle référence architecturale pour la région mais aussi une nouvelle destination pour la ville. En ajoutant trois utilisations différentes - ommerces, immeubles de bureaux et bureaux modulaires -, le complexe crée un point de repère dans le paysage, mettant en valeur les environs, et établit une nouvelle destination de chalandise. Communiqué.

| Forte, Gimenes & Marcondes Ferraz Arquitetos (FGMF)

Avec un design audacieux, le complexe multi-usages met l'accent sur les espaces publics et privés, qui sont l'un des principaux éléments structuraux de la proposition architectonique. Ainsi, il est présenté comme un espace attrayant et séduisant, ouvert sur la voie locale mais isolé du bruit de l'autoroute ; il est donc en mesure d'attirer les piétons et les automobilistes vers la belle place embrassée par un bâtiment qui tire-bouchonne tout autour d'elle.

Dans le même temps, un système progressif de perméabilité autour des commerces et des espaces de vie profite d'un important flux de piétons, concentré au niveau du passage de service qui relie la passerelle et les arrêts de bus à l'autoroute.

02(@Forte Gimenes & Marcondes Ferraz Arquitetos)_S.jpgEn plus de la perméabilité désirée et de la configuration de la place centrale, la promiscuité des trois types d'utilisation est un facteur déterminant pour la géométrie du bâtiment. Plutôt que de les séparer dans des tours étanches, le complexe les superpose en 'couches' de différentes caractéristiques formant une cohésion nécessaire pour former le bâtiment.

Le rez-de-chaussée (semi-enterré), conçu principalement pour les commerces de détail, cherche une relation naturelle avec la place centrale et les espaces de service, désormais traités en tant que place linéaire attrayante, intégrée à l'ensemble. Le passage et les espaces permanents, entourés de cafés, boutiques, restaurants... créent un espace fluide qui conduit toujours à la place centrale. Six guérites, intégrées à la place et aux commerces, donnent un accès contrôlé aux ascenseurs qui mènent aux étages réservés aux entreprise et aux bureaux.

La base se distingue comme un objet solide sur l'espace du rez-de-chaussée, en contraste avec la fluidité et l'ouverture des galeries qui le définissent. Ce sont les espaces dédiés aux entreprises, disposés de façon linéaire et concentrés sur une grande dalle de 16.515m² et une mezzanine de 2.629m². Contrairement à la superposition standard des dalles, l'intention est ici de créer la plus grande diversité possible au niveau des modalités spatiales, ce qui permet de louer ces espaces à une seule société ou à plusieurs d'entre elles, avec des besoins différents.

Avec un éclairage abondant et offrant des vues sur le paysage en face de la place centrale, la base établit une plate-forme sur laquelle les immeubles de bureaux et un incroyable carré suspendu sont posés. A partir de là, une partie est réservée à l'usage exclusif des entreprises, servant d'espace extérieur pour le déjeuner, de repos pour le personnel, de pergolas pour des réunions informelles les beaux jours venus, etc.

03(@Forte Gimenes & Marcondes Ferraz Arquitetos)_S.jpgPour les immeubles de bureaux, l'éclairage et la ventilation nécessaires pour les nombreux petits et moyens modules ont impliqué la création de bandes minces avec deux façades et une circulation centrale. Ces volumes, avec une distance moyenne de 10m à 12m, créent des bureaux de deux types : ceux qui sont face à la place centrale et les autres qui, au lieu d'avoir une vue désagréable, bénéficie de l'existence d'un espace vert qui accompagne les deux bandes, ouvrant ponctuellement des vues sur le paysage et définissant des perspectives vertes pour ces ensembles.

La tension créée par la rupture d'un parallélisme plus rigide, combinée avec des inflexions plus violentes sur la place centrale, marquent un paysage toujours dynamique, évitant ainsi la monotonie. Résultat des inflexions des volumes sur la place centrale, le corridor vert s'élargit à l'extrémité du bâtiment, ce qui permet un aperçu de ce riche jardin suspendu.

04(@Forte Gimenes & Marcondes Ferraz Arquitetos)_S.jpgLa perception est celle d'un grand jardin continu, alors que ce sont en fait des espaces privés appartenant à chaque module, les rendant plus attrayants et facilitant ainsi la vente de ces espaces. Ces étages sont dotés d'ensembles modulaires de différentes tailles, avec ou sans jardin ou mezzanine, afin d'accueillir les entreprises et les professionnels de caractéristiques différentes et d'assurer la diversité qui favorisera l'efficacité des commerces de détail du rez-de-chaussée, ainsi que les utilisations prévues de l'étage supérieur.

Malgré une lecture continue, les immeubles de bureaux ont été conçus avec une certaine indépendance entre les parties qui les composent, permettant la construction et le lancement par étapes, si nécessaire.

En contournant la législation, il est possible de créer un étage supérieur pour les loisirs et les usages culturels dans la limite de 40% du dernier étage. Par conséquent, le projet prévoit l'utilisation de ces espaces à des fins récréatives : salle de sport, écoles de musique ou linguistique, restaurants (autres que ceux visés à l'aire de restauration au rez-de-chaussée), en plus des auditoriums et des centres culturels des grandes entreprises, éventuellement avec des contrôles d'accès et des ascenseurs exclusifs pour ces espaces.

Les espaces intérieurs sont entourés de terrasses couvertes et de jardins à découvert, la création d'espaces attractifs étant compatibles avec la nature des utilisations prévues. Ces usages culturels permettent l'extension horaire de l'utilisation du complexe, en élargissant la synergie entre les usages complémentaires (commerces et parking) et attirant les utilisateurs extérieurs du complexe. L'importance de l'utilisation de l'étage supérieur se traduit par une meilleure proportion du volume construit sur l'espace ouvert sur le rez-de-chaussée, qui se démarque dans le projet.

Adapté par : AH | Le Courrier de l'Architecte

05(@Forte Gimenes & Marcondes Ferraz Arquitetos)_S.jpgFiche technique

Programme : bâtiment multi-usages à Brasilia, Brésil
Surface du site : 32.000m²
Surface construite : 85.000m²
Date du projet : 2011
Architectes : Fernando Forte, Lourenço Gimenes e Rodrigo Marcondes Ferraz

06(@Forte Gimenes & Marcondes Ferraz Arquitetos).jpg

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Valode & Pistre

Valode & Pistre a pour vocation d’intervenir dans tous les domaines de l’architecture, de l’aménagement urbain et de l’architecture d’intérieur. L’année 2018 confirme la...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Perraudin Architecte

La France, la Suisse, le Liban et le Sénégal furent des lieux de développement et de recherches sur la sobriété constructive. La terre non stabilisée a été éprouvée par les...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Lina Ghotmeh - Architecture

Lina Ghotmeh — Architecture affirme sa quête vers un avenir juste et durable. L'agence franco-libanaise dessine son architecture par un regard écologique et historique comme en témoignent cette année le programme de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Thibaud Babled Architectes Urbanistes

Thibaud Babled Architectes Urbanistes est une agence installée à Paris. Sa démarche trouve des terrains d’expression à des échelles variées, tant architecturales qu’urbaines et paysagères,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Bruno Gaudin Architectes

Parmi les belles actualités de l'agence Bruno Gaudin Architectes, deux équipements culturels singuliers qui s'inscrivent dans une démarche de valorisation du patrimoine ont été récemment livrés. Un...[Lire la suite]