vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Turquie | Polémique en Turquie, une mosquée sans coupole (04-12-2013)

Recep Tayyip Erdoğan, Premier ministre turc, l'a affirmé. Cette mosquée n'est pas de son goût. Le journal régional en ligne Malatya Güncel a rapporté, dans un article non signé daté du 13 juillet 2013, les propos tenus par Mehmet Kavuk, maire de Yeşilyurt et promoteur du projet. Une mosquée sans coupole sur un terrain public... Voilà qui défraie encore la chronique en Turquie.

Cultes | Turquie | Nevzat Sayın

Contexte
Le journal régional en ligne Malatya Güncel a rapporté, dans son édition du 13 juillet 2013, les propos tenus par Mehmet Kavuk, maire de Yeşilyurt (région de Malatya, dans l’Est de la Turquie), lors d’une émission télévisée sur une chaîne locale, concernant le projet de mosquée qui va porter son nom.
Le projet est signé d’un architecte renommé, Nevzat Sayın, qui a réalisé notamment la bibliothèque du campus de l’Université de Bilgi, à Santral Istanbul.
Ce projet de mosquée a fait l’objet d’un certain nombre de critiques en raison de problèmes fonciers ; l’emplacement proposé, entre l’Hôtel de Ville et le centre commercial MalatyaPark, est un terrain municipal sur lequel un particulier, même s’il s’agit du maire lui-même, ne peut construire. Pour que la mosquée puisse être construite, le terrain doit être transféré au ministère des Finances puis cédé gracieusement au ministère des Affaires Religieuses.
Par ailleurs, l’absence de coupoles et ses allures d''architecture industrielle' contrastent avec les projets de mosquées néo-ottomanes de ces dernières années auxquels la Turquie est habituée. En septembre 2013, le projet a été présenté par le maire lui-même au Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, qui ne l’a pas trouvé à son goût et a même demandé au maire (qui appartient également au parti au pouvoir, l’AKP) de revoir le projet.
L’originalité du projet tient essentiellement dans l’absence de coupole et dans l’utilisation de panneaux solaires pour réguler la température des espaces intérieurs.
MP

02(@NevzatSayin).jpgLA MOSQUEE N’AURA PAS DE COUPOLE MAIS ELLE AURA QUATRE MINARETS
Malatya Güncel

YESILYURT - Le maire de Yeşilyurt, Mehmet Kavuk, a déclaré qu’une mosquée qui portera son nom sera construite entre la mairie et le centre commercial, précisant que le choix de l’emplacement plus que l’édifice lui-même pose problème à ses détracteurs. Le maire a affirmé que «la mosquée sans coupole coûtera 12 millions de livres turques [4,4M€, ndt.] et comportera quatre minarets. La mosquée produira sa propre énergie et 6.000 personnes pourront y faire leur prière simultanément».

Sur Malatya TV, dans 'La 4e Force' [4.kuvvet, ndt.], émission du vendredi présentée par Vahap Güner et Alişan Hayırlı, le maire de Yeşilyurt, Mehmet Kavuk, invité, a déclaré : «Alors que le processus lié au coup d’Etat du 28 février était en cours*, il avait été question de construire une grande mosquée à Malatya mais, vu les conditions de l’époque, il avait fallu renoncer à ce projet. L’emplacement du centre culturel sur la place de la gare avait été désigné, discuté puis abandonné. Ensuite, un terrain de 10 hectares, sur les 55 hectares appartenant à la Municipalité, avait été choisi comme lieu destiné à la prière, entre le centre commercial [AVM, ndt.] et l’Hôtel de Ville. C’est le Groupe d’Investisseurs de Malatya qui a décidé de construire la mosquée à cet endroit-là. C’était un projet qui devait coûter 6 millions de livres [2,2M€, ndt.]. Finalement, ma famille et moi-même, la famille Kavuk, avons décidé de faire construire cette mosquée. Hormis les personnes travaillant à la mairie, il y a en effet 700.000 personnes par mois qui viennent au centre commercial. Et chaque jour, il y a 2.000 entrées de véhicules. Une mosquée dans cette zone apparaît comme une nécessité ; l'actuelle ne suffit plus. La mairie a désigné un emplacement et nous avons décidé de réaliser cette mosquée là».

03(@NevzatSayin).jpg«Ils ne s'étaient pas interrogés sur la construction ; c’est l’emplacement choisi qui leur posait problème»

Mehmet Kavuk dit que même le coût de la mosquée n’a pas posé problème. «Concernant le lieu, nous sommes victimes de critiques injustes. On nous accuse en raison du lieu choisi et non pas du coût. On essaie presque de nous faire couler. Notre mairie a attribué cet emplacement au Diyanet [Direction des Affaires Religieuses, ndt.] avec l’accord de l’assemblée, à l’unanimité, pour faire les aménagements nécessaires sur cet emplacement. Et nous, nous allons réaliser la mosquée et la 'livrer' au Diyanet».

«La mosquée sera sans coupole et avec quatre minarets»

Mehmet Kavuk, qui a donné des informations concernant le projet de la mosquée, a ajouté : «Le projet de mosquée dessiné par l’architecte Nevzat Sayın a reçu l’accord de toutes les instances. Nous avons reçu des critiques parce que la mosquée sera sans coupole mais nous avons estimé que copier une autre mosquée ne serait pas approprié. Il y aura une entrée séparée pour les femmes et, dans cette partie accessible par un ascenseur, 1.000 femmes pourront prier. Il y aura une salle de prière et tous les autres espaces nécessaires. Nous allons réaliser une mosquée qui produira sa propre énergie et fonctionnera avec des unités qui donneront de la fraicheur l’été et de la chaleur l’hiver. Nous importerons les parties en bois et les colonnes d’Italie. Ils disent que grâce au bois, l‘édifice résistera pendant 800 ans. La mosquée n’aura pas de coupole mais elle aura quatre minarets. Nous allons construire une mosquée moderne dans laquelle entre 5.000 et 6.000 personnes pourront prier en même temps. Le projet a été préparé, le mur de qibla a été arrangé, son emplacement a été déterminé, et moi j’ai vendu un immeuble de bureaux pour 750.000 livres turques que j’ai mis de côté comme premier apport pour la mosquée, donc nous y travaillons».

04(@NevzatSayin).jpg«Un centre commercial peut être détruit mais pas une mosquée»

Mehmet Kavuk, le maire de Yeşilyurt, constate que dans le monde entier et en Turquie, les centres commerciaux ont une durée de vie maximum de 20 ans.

«Dans 20 ans, ils pourront détruire le centre commercial pour construire autre chose. Mais la mosquée restera. Parce que les centre commerciaux ont une durée d’existence de 20 années maximum. Cette mosquée rapportera plus de 10 millions de livres. Elle portera mon nom et, une fois terminée, elle sera remise entre les mains du Diyanet. Elle servira de mosquée modèle et fonctionnera pendant des siècles. Je remercie quand même les critiques. Eux aussi ils finiront par nous comprendre».

Malatya Güncel | Turquie
13-07-2013
Adapté par : Mathilde Pinon

* Il s’agit du coup d’Etat dit Post-moderne du 28 février 1997. Le conseil de sécurité nationale avait demandé au gouvernement dirigé par l’islamiste Necmettin Erbakan de respecter la laïcité. Un processus était alors mis en place par l’armée pour déstabiliser le gouvernement et ses institutions.

Réagir à l'article


tos2016
vz

Présentation |Manuelle Gautrand. Avant / Après

Ce qui est fait, est fait. Manuelle Gautrand n'apprécie pas, à proprement parler, les retours en arrière. A Béthune, elle y était pourtant contrainte et forcée. L'architecte devait en effet penser l'extension...[Lire la suite]

vz

Actualité |Les ruines modernes : c'est pas moi, c'est l'autre !

Signée Serge Kalisz, une lettre ouverte datée du 5 février 2016 et adressée à Michel Sapin, ministre des Finances, dénonce l’état de ruine du célèbre bâtiment conçu par...[Lire la suite]


vz

Visite |Peter Zumthor ? Au fond du fjord, à droite

Exit les alpages suisses, les douces collines de Westphalie... La dernière œuvre de Peter Zumthor se situe au fin fond d'un fjord norvégien qui mousse... d'humidité. Et pour cause, en cette mi-septembre, les rayons du...[Lire la suite]

vz

Actualité |Les ruines modernes : c'est pas moi, c'est l'autre !

Signée Serge Kalisz, une lettre ouverte datée du 5 février 2016 et adressée à Michel Sapin, ministre des Finances, dénonce l’état de ruine du célèbre bâtiment conçu par...[Lire la suite]

vz

Visite |Babin+Renaud, de rouille et de plots

Comptant 84 logements, un centre social, une halte-garderie, une bibliothèque et un centre d'animation, le bâtiment livré en janvier 2014 par les architectes Jean-François Renaud et Eric Babin dans le XVIIIe arrondissement...[Lire la suite]

vz

Présentation |Vector Architects, coquillages et béton armé

Une bibliothèque sans livres ni lecteurs. «La plus reculée», paraît-il, sur une plage abandonnée. L’environnement et l’architecture assure la belle photographie. L’esthétique semble...[Lire la suite]