tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Colombie | L'architecture du recyclage de Mark Victoria  (18-06-2014)

Mark Victoria, l’enfant prodige de Neiva, ville du sud-ouest de la Colombie, a conquis le Mexique à force d’architectures audacieuses. Primé à Mexico, le jeune homme prône un art du recyclage. Juan Manuel Muñoz Cifuentes, journaliste, relate, lors d'un entretien publié dans l’édition du 11 mai 2014 du quotidien local El Diario del Huila, le parcours inédit de l'architecte.

Aménagement extérieur/Paysage | Colombie | Mark Victoria

L’ARCHITECTE MARK 'CONSTRUIT' SA CARRIERE AVEC SUCCES
Juan Manuel Muñoz Cifuentes  | El Diario del Huila

NEIVA - Mark Victoria, natif de Neiva en Colombie, est reconnu dans le champ de l’architecture au Mexique où il réside. Actuellement, il travaille sur les projets de Parque Isla et de Parque Ronda Río Las Ceibas.

Juan Manuel Muñoz Cifuentes : Comment avance le projet de Parque Isla ?

Mark Victoria : Ce projet est très éprouvant ; nous n’avons que peu de moyens. Aussi, nous en sommes venus à développer une architecture du recyclage. Les moyens naturels étant présents sur le site, ils doivent donc être les protagonistes et assurer les lignes du projet. L’objectif est de concevoir des espaces et de faire en sorte que tout un chacun puisse traverser le cours d’eau et profiter du parc.

Quel a été la principale difficulté ?

Le problème est l’accessibilité. Nous sommes en train de faire des quais avec les matériaux que la zone nous offre : bois et bambou par exemple.

02(@Seamless20)_S.jpgQuels espaces pensez-vous concevoir ?

Il y a une structure que nous sommes en train de 'recycler'. Avec les mêmes matériaux, nous allons construire un restaurant qui sera, à terme, un point d’ancrage. Nous réaliserons également des étals pour la vente de repas et nous voulons également développer une plateforme pour la pratique de sports extrêmes. [...]

Qu’en est-il du Parque Ronde Río Las Ceibas ?

Beaucoup s’interrogent sur ce qui va se passer avec ce nouvel espace. Ce que nous prévoyons du point de vue architectural est de créer un parc linéaire qui contient nombre d’éléments : des sentiers, des aires de récréation, des petites places pour les repas, des boutiques, des bibliothèques, des lieux de repos...

Le projet sera vraisemblablement à l’origine d’une valorisation du quartier...

Nous pensons que le Parque Ronda Río Las Ceibas va générer une rénovation urbaine à l’instar de ce qui se passe en ce moment même Avenue La Toma. Notre projet indique la manière dont nous voulons que la ville change.

Sentez-vous, malgré votre jeunesse, que vous avez beaucoup de responsabilités sur vos épaules ?

Oui. J’ai une grande responsabilité mais je ne la porte pas comme une croix. L’architecture est ma passion. Je vis en pensant à elle tous les jours, en imaginant ce que je peux apporter pour le développement du métier. Ma profession est plaisante ; je travaille avec des amis et nous nous réjouissons ensemble de chaque projet.

Quel autre aspect de votre carrière vous passionne ?

J’aime l’aspect académique. J’ai eu l’opportunité de travailler dans quelques universités en Colombie et au Mexique. L’expérience a été merveilleuse. L’enseignement est une 'rétro-alimentation' constante. J’ai pu également engager des étudiants dans des processus de conception.

Vous vous référez à l’architecture recyclée. Qu’est-ce à dire ?

Nous pensons que l’architecture ne doit pas être pensée depuis un bureau. Il s’agit davantage d’une architecture qui est faite in situ, celle qui surgit, qui est pensée à partir de matériaux économiques, réversibles et respectueux de l’environnement. L’idée est d’entrer dans ce mouvement environnemental, sans perdre de vue toutefois la sécurité des usagers.

Que peut-on construire avec ce type d’architecture ?

Avec mes collègues d’Origen Architects, notre agence, nous avons fabriqué des véhicules pour les moins valides et des hangars de protection dans des zones désertiques, par exemple. Nous travaillons actuellement au Mexique à la réutilisation de conteneurs venus des Etats-Unis. Nous avons pour projet de les convertir en studios et appartements. Jusqu’à maintenant tout fonctionne bien.

Vous avez obtenu une certaine forme de reconnaissance. Quelle distinction avez-vous reçu ?

Nous avons reçu un prix pour 'l’innovation architecturale' qui nous a été remis lors d’un congrès qui a eu lieu à Mexico. L’ambition est de récompenser le développement d’une architecture du recyclage. Nous avons été invités et nos projets ont été appréciés. Ils sortent de l’ordinaire.

Comment voyez-vous cette distinction ?

C’est un encouragement pour poursuivre dans cette voie. Cela nous oblige à ne pas être tranquille et à fouiller plus encore ce monde fascinant qu’est l’architecture.

Profil

L’architecte Mark Victoria, originaire de Neiva, a obtenu un master en Projet Architectural Avancé. Il travaille actuellement entre le Mexique et la Colombie. Depuis 2008, il est associé d’Origen Architects, agence indépendante ayant une expérience et des projets en Colombie, en Uruguay, au Mexique et à Panama. Il travaille également en tant que consultant architectural pour le gouvernement colombien et est professeur à l’Institut Supérieur d’Architecture de l’Université Autonome de Chihuahua, au Mexique. Il est également directeur de projets de diplômes à l’Université Antonio Nariño à Neiva.

Juan Manuel Muñoz Cifuentes  | El Diario del Huila | Colombie
11-05-2014
Adapté par : Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |Jorge Ayala, un architecte sans architecture ?

Jorge Ayala poursuit son activité loin des chantiers, loin même des plans d’exécution. L’horizon du professionnel s’est élargi et l’imaginaire peut aisément s’émanciper des...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]