Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Entretien | Atelier CALC, 12 rue de Saint Cyr, Lyon (25-06-2014)

Une fin de charrette entre amis. A Lyon, Nicolas Capillon, Pierre Arnaud Marin et Maud Vignane, respectivement associé et collaborateurs d’Atelier CALC, ont échangé à bâtons rompus avec Architects I Met(1). Hôtel à insectes, institutions politiques, logement social... Autant de projets abordés qui se veulent une réponse à la société telle qu’elle évolue. «Notre mode de vie collectif est déraisonnable», assurent-ils.

France | Atelier CALC

Parcours

Nicolas Capillon : J’ai étudié à l’ENSA Versailles. J'ai travaillé à Berlin, puis à Paris. Je devais notamment superviser un chantier... à Lyon. J’ai démissionné de mon agence pour rester à Lyon et quand j'allais me mettre à chercher du travail, j'en ai parlé à Lionel [Lance, ndlr.], un bon copain d'école. Il m'a dit avoir «plein de boulot». Il y avait moyen d’avoir des projets ensemble. Lyon n’est pas si loin de Dijon. Il travaillait seul, en libéral, à Dijon, depuis 2002. En 2005, il m'a salarié pour que j'aie un statut. En 2006, nous avons créé Atelier CALC. Nous voulions un 'atelier' ; 'agence' laisse imaginer une banque, 'cabinet', un médecin. Nous sommes plus proches d'un atelier de menuiserie. Le mot nous plaisait.

Pierre-Arnaud Marin : J'ai poursuivi des études en Arts Appliqués puis à l’école d'architecture de Lyon. Le parcours d’un étudiant lambda. Des stages, j’en ai fait, de Saint-Raphaël à Orléans en passant par Lyon... Des allées et venues, de long en large à travers la France.

Maud Vignane : J'ai fait 2 ans de BTS après un lycée Arts Appliqués. J’ai ensuite rejoint l’école d'architecture de Lyon. J’ai effectué mes stages dans des agences à Lyon, dans des cabinets d'architecture intérieure, notamment quand j’étais en BTS. Mon dernier stage de master a eu lieu à Atelier CALC. J’ai poursuivi alors que je terminais ma dernière année d'école. Je suis allée travailler chez atelier CALC à Dijon pendant un an et je suis revenue à Lyon.

02(@AIM)_B.jpgSuzie Passaquin et Charlotte Vuarchex : Quel bâtiment auriez-vous voulu avoir dessiné ?

NC : Le Pavillon suisse de Peter Zumthor à l'exposition de Hanovre. C’est un tas de bois.

PAM : J'aurais dit un bâtiment de Siza, mais il y en a tellement que je ne pourrais pas en choisir un. Un bâtiment de Souto de Moura aussi. Je suis très architecture portugaise...

MV : Je dirais Lacaton & Vassal. Il n’y aucun bâtiment que je n’aimerais citer en particulier. J’apprécie leur démarche. Le résultat n'est, du point de vue architectural, pas forcément ce que j'aimerais ; toutefois, la démarche est particulièrement intéressante.

Le projet dont vous êtes le plus fier ?

NC : Un projet de logements sociaux, habité depuis deux ans. L’immeuble abrite une partie de l'espace extérieur à l’instar d’un préau. L'office HLM a réalisé un reportage lors de la fête des voisins ; il ne faisait pas très beau ce jour-là mais, dans notre immeuble, tous les habitants étaient attablés sous le préau. Génial, non ? Cet immeuble est esthétiquement très réussi et socialement il fonctionne très bien. Nous avons fait le pari de ne pas donner dans la résidentialisation en faisant, notamment, du jardin individuel... Bien au contraire, nous avons conçu un espace collectif aux usages différents. Ce pari semble être le bon ; les gens finissent par se connaître, organisent des repas ensemble... Voilà qui est à contre-courant de ce qui se fait un peu partout.

Le second projet dont je suis fier se situe dans un village où nous avons été retenus pour concevoir la nouvelle mairie. Le site étant un peu éloigné de la place centrale du village, nous avons proposé de déplacer la mairie sur la place. Nous avons travaillé avec le conseil municipal sur le thème de la démocratie locale au XXIe siècle, sur le rapport entre élus et habitants. La mairie n'est plus un bâtiment représentatif du pouvoir central, c’est davantage une place publique pour que les citoyens se retrouvent. La salle du conseil est une salle associative qui peut fonctionner indépendamment. La mairie est un prolongement de la place.

PAM : L'hôtel à insectes ! Un projet de bureaux pour deux associations pro-environnement. Dans un premier temps, il nous était demandé de mettre des murs végétaux... Et pourquoi ne changerions-nous pas ? Nous en sommes arrivés à l’idée d’un hôtel à insectes. Le projet est en phase d'approbation pour l'instant, c'est en cours.

MV : Je travaille au chantier d'un crématorium. Je ne l’ai pas dessiné mais de le voir se réaliser...

05(@AtelierCalc)_B.jpgLe détail architectural fort de l'un de vos projets ?

MV : Nous avons dessiné un détail pour cacher une boîte à eau au crématorium : il y a deux descentes qui arrivent au même endroit, du coup la boîte, en façade, est assez volumineuse. Comme nous avons un bandeau béton qui fait tout le tour du bâtiment, nous l’avons fait se retourner pour qu'il passe devant la boîte.

NC : C’est un détail que nous aurions voulu réaliser mais le maître d'ouvrage l’a, finalement refusé. Il s’agit du projet de la mairie. La salle du conseil municipal est un volume rond, en bois, avec de grands volets. Nous voulions que l'intérieur des volets soit de couleurs différentes : ouverts, ils donnent une impression de vie ; fermés, ils forment un ensemble sobre, tout en bois. Finalement, tout est homogène, ils ont même mis un coup de lasure blanche, souhaitant que le bois ne vieillisse pas... Ce n’est pas ce que nous voulions faire...

PAM : Ce sont toutes les réflexions que nous avons eues avec des apiculteurs pour la conception de l'hôtel à insectes. Ces personnes nous ont orientées afin que l’idée farfelue du départ devienne réalité.

03(@AtelierCalc).jpgLa première fois où vous vous êtes sentis réellement architectes ?

PAM : Lors de ma naissance ! Bon, peut-être pas... Dès que je suis entré à l'école, je me suis senti appartenir au milieu de l'architecture. Pourtant, je ne travaillais pas encore. Je ne suis toujours pas architecte ; je pense apprendre le métier toute ma vie... Je me sentirai architecte quand je n’irai plus à l'école.

NC: La première fois que je me suis senti réellement architecte, c’était sur un chantier, avant même Atelier CALC. Il s’agissait de la rénovation des Célestins à Lyon avec Archidev, une agence qui conçoit des salles de spectacles. Le chantier a duré deux ans. Il y avait deux maçons qui ont été là quasiment du début à la fin. Nous nous entendions très bien. Les derniers jours, je les ai invités à manger. L’un des deux, le plus âgé, la cinquantaine, était particulièrement ému et m'a confié que c’était la première fois qu’il mangeait avec un architecte.

MV : Sur le chantier.

Quel programme architectural ne feriez-vous jamais ?

PAM : Une prison.

NC : Je ne suis pas d’accord. Le programme est intéressant. En revanche, je n’aimerais pas concevoir une centrale nucléaire.

MV : Il n’y a rien que je ne veuille pas faire.

Quelle serait pour vous la cité idéale ?

MV : New York.

NC : Une ville imparfaite ?

PAM : Lyon me convient très bien.

Préférez-vous parler ou dessiner ?

PAM : Dessiner.

NC : Je suis bavard... Et j'aime beaucoup dessiner...

PAM : Dessiner en parlant !

04(@AtelierCalc)_S.jpgLa question qui vous tourmente ?

NC : Elle porte sur le fonctionnement social en Europe. Tout semble complètement virtuel. Nous vivons à crédit et cette situation ne peut pas durer. Je n’ai aucune idée quant à l'échéance, je pense seulement que notre mode de vie collectif est déraisonnable. Ceci étant dit, je continue à vivre bien et déraisonnablement ; je ne suis pas un exemple !

Qu'est-ce qui vous exaspère en architecture ?

PAM : Le dumping d’honoraire.

NC : L'architecture moche. Le copier/coller.

MV : Quoi qu'il arrive, c'est toujours notre faute.

NC : Le robinet fuit, on nous appelle !

Le bâtiment le plus grotesque de Lyon ?

MV: L'hôtel de région.

NC : L'annexe de l’hôtel de ville conçue par un architecte des monuments historiques.

MV: Dans le même genre, l'hôpital de la Croix-Rousse. Les bus n'accèdent pas en haut, ils déposent les malades en bas. Les patients sont obligés de monter les escaliers...

PAM : Sans aucune hésitation : le musée des Confluences.

Votre musique du moment ?

MV : Alliance Ethnik.

NC : Nous avons écouté ça cette nuit. Tout ce qui tourne autour des moustaches aussi.

PAM : Ace of Base, 'All that she wants'.

06(@AtelierCalc)_B.jpgQue diriez-vous aux jeunes architectes ?

PAM : Arrête tout ! Face à moi, t'as aucune chance !

NC : Continue comme ça !

L'architecte qui vous accompagne ?

NC : Lionel : ce n’est pas un modèle, c'est mon associé depuis longtemps.

Propos recueillis par Suzie Passaquin et Charlotte Vuarchex

(1) Architectes, curieux et avides de rencontres, les membres de l'association 'Architects I met' vont à la rencontre d'autres architectes autour du monde. A travers ces personnalités, ils explorent différents lieux et thématiques.
En savoir plus : http://architectsimet.com/

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'AAVP

Entre transparence et opacité, ornement et austérité, entre la violence du quotidien et la résistance de certains, l’amour dans tout ça se fraye encore un chemin. Les projets de l’année 2018 ne...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Dietrich | Untertrifaller Architectes

L’actualité de l’agence franco-autrichienne Dietrich | Untertrifaller Architectes est très riche. Parmi les livraisons récentes à l’international et projets en cours, on trouve notamment deux...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Chaix & Morel et Associés

L’année 2018 fut riche en livraisons de bâtiments et en émotions ! Voir sortir de terre des projets emblématiques comme la tour SKY 56, le Village de Roland-Garros ou l’immeuble Lände 3 à Vienne est...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Antonio Virga

C’était une année très dense et riche durant laquelle nous avons reçu le prix AMO pour le CHAI – centre d’hébergement et d’accueil international– comme meilleur catalyseur urbain ; les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Groupe-6

Expositions, Saclay, santé !    L'exposition Interactions à la Galerie d'architecture s'est prolongée à Grenoble où elle durera encore quelques semaines ! Cette année 2018 a aussi mis à...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Bruno Gaudin Architectes

Parmi les belles actualités de l'agence Bruno Gaudin Architectes, deux équipements culturels singuliers qui s'inscrivent dans une démarche de valorisation du patrimoine ont été récemment livrés. Un...[Lire la suite]