Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Chronique | La Blonde découvre la mémoire sélective de l'architecture (15-10-2014)

J'm'en va changer mon capot de bord. Présentement, pour c'te fois, z'allez voir, c'est moi qui vais vous apprendre que'que chose ! Du moins, j'ai réussi avec mon cheum. Il était aux oiseaux ! Connaissez-vous le mémorial de la Résistance à Toulouse ? Inauguré le 19 août 1971... J'm'en va alors vous raconter mon périple. 

Toulouse

Tout commence par la visite d'un ami. Ca f'sait une secousse qu'on s'était pas vu d'ailleurs ! J'ui ai raconté qu'avec mon cheum on était tout énervés de Beauport à l'idée d'aller à Toulouse.

Je voulais pas rester assise sur mon steak et ne rien faire. Sur quoi, l'ami me dit que pour faire plaisir à mon cheum, je devais l'emmener voir un mémorial.

Dit comme ça, c'est platte. J'chuis willing avec vous. Il tenait toutefois le conseil d'une très bonne amie et lui-même avait fait le pèlerinage. En y allant, je ne devais pas être dans les patates !

J'étais au final comme une queue de veau, toute agitée à faire mil choses à la fois. Je n'ai pas eu le temps de tchecker la localisation du fameux mémorial.

02(@DR)_S.jpgSur place, j'm'en va demander discrètement à des architectes que mon cheum voulait retrouver. Il y a ceux qui ne connaissent pas et ceux qui, pour sûr, connaissent... Mais qui n'y étaient jamais vraiment allés. «C'est fermé depuis belle lurette», m'ont-ils dit. «C'est qu'une pissotière pour junkies !».

Comment ? Quand ça bouillonne au fond d'la flute, y'a pas d'autre endroit qu'un mémorial pour se soulager ?

J'étais comme un lendemain de veille. Au lieu de m'allumer les lumières, j'ai eu les deux fils qui se sont touchés au point de renoncer à ce projet de visite.

03(@DR).jpgFinalement, nous n'étions pas loin. Nous créchions dans un hôtel à côté du jardin botanique. C'est là, derrière, qu'il y a la pépite.

Au p'tit matin, je suis allée toute seule à travers les bosquets. C'est kioute, c'te parc ! A l'autre bout, j'ai fini pas trouver le lieu. C'était ouvert. Y'avait pas besoin de lunettes avec fonds de bouteille pour voir que le lieu peut se visiter ! Open ! J'étais toute coq bendy, fière comme pas deux !

Je suis rentrée. Un gardien se tenait sage dans son local. Voilà que je descends l'escalier, que je m'enfonce dans un corridor minéral, une tranchée de béton. Je suis assaillie par des volumes prismatiques. Détournée par de fausses perspectives. Tantôt j'étouffe. Tantôt je respire. Je chancelle. Les murs ne sont pas droits. Je suis troublée. L'endroit est incroyable.

Savez, nous aut'es Canadiens, on aime se recueillir dans les cimetières des deux guerres mondiales. Mes parents sont allés à Vimy, entre autres. Et les chiens ne faisant pas des chats, j'y suis, moi aussi, allée.

A Toulouse, sous terre, l'expérience est extraordinaire. Comment une telle architecture peut-elle être ignorée ? L'oubli pour un mémorial, quel comble !

05(@DR)_S.jpgAprès recherche, je lis et j'apprends que «le monument a été construit entre 1965 et 1971 par les architectes Michel Bescos, Fabien Castaing, Pierre Debaux, Alexandre Labat et Pierre Viatgé. 'Le monument n'est pas réellement revendiqué par ses auteurs. Ils considèrent la portée du projet trop importante pour se mettre en avant', affirme Jean Penent, conservateur du musée Paul-Dupuy et responsable du monument».

Le monument n'est pas réellement revendiqué par ses auteurs ? Imaginez-vous Libeskind renoncer au musée Juif de Berlin ?

Berlin justement. Je vais faire mon p'tit Jean Lévesque... Madame-je-sais-tout. N'avez-vous donc pas lu combien le mémorial de la Shoah est indirectement profané ? Pour le coup, c'est une pissotière.

C'est même une aire de cruising, Tuileries façon béton brut, pour les gays berlinois. Un site Internet avait même recensé toutes les photos de jeunes beaux garçons qui prennent la pose pour la photo de leur profil sur les sites de rencontres. Ainsi va la ville. Faut pas être plus catholique que le pape. Suis open. Et p'tet même qu'Eisenmann a raté son coup avec ce mémorial.

06(@DR)_B.jpgEn tout cas, quand je suis rentrée à l'hôtel, la face de la fille plus forte que quatre as, mon cheum m'a demandé ce qu'il s'était passé. «Accouche qu'on baptise !», me répétait-il sans cesse afin que je crache le morceau. J'i ai rien dit. J'i ai montré.

Il était ému, lui aussi, de voir ce mémorial. Emu aussi par ces humbles architectes.

Allez-y !

Arlette Debonnefoy

07(@DR)_S.jpg

Réactions

barrue michel | architecte D.P.L.G. | toulouse | 16-10-2014 à 14:54:00

Il faut rajouter aux noms des architectes le musicien et compositeur Xavier Darasse, le photographe Jean Dieuzaide et le sculpteur Robert Pagès.
Il faut préciser également que ce monument enterré interactif avec musique et photographie projetées sur les murs des alcôves représente un parcourt souterrain en référence à la lutte clandestine des résistants de Midi-Pyrénées pour sortir à la lumière en référence à la libération.

Pamela | 16-10-2014 à 13:11:00

Je remercie la Blonde de m'avoir fait découvrir ce lieu. Ca donne envie d'y aller, pissotière ou pas.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Michel Rémon & Associés

3 bâtiments en chantier // livraison de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon // une large ouverture à l’international : concours en Autriche, Allemagne, Russie et en Belgique enfin avec le concours gagné pour...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de G+ architectes (Paul Gresham et Michaël Neri architectes)

Groupe scolaire à Viessoix : en chantier. Maison de la danse et du chant : en études. Médiathèque et Ecole des Arts à Champagné : concours. Salle de spectacle à Basse-Goulaine :...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Groupe-6

Expositions, Saclay, santé !    L'exposition Interactions à la Galerie d'architecture s'est prolongée à Grenoble où elle durera encore quelques semaines ! Cette année 2018 a aussi mis à...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Loci anima

       Loci anima a livré cette année la tour de logements ADN à Issy les Moulineaux et ses 69 maisons avec terrasses non superposées qui termine l’ensemble de l’opération du quartier...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de MDNH architectes

L'agence a livré en 2018 la première tranche d’un îlot de 79 logements à Bonnières sur Seine (78), un ensemble urbain qui redynamise le centre bourg et qui s’articule avec la nouvelle urbanité de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Corinne Vezzoni et associés

L’année de l’agence Corinne Vezzoni et associés a été marquée par plusieurs événements, avec notamment la nomination de Corinne Vezzoni au Grand Prix national d’architecture....[Lire la suite]