Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Jardin & roof-bar contemporains à la piscine Molitor, Paris 16e (28-10-2014)

La Piscine Molitor ? Encore ! Suite à notre chronique, publiée en mai 2014*, Le Courrier de l'Architecte vous emmène cette fois-ci dans le jardin et le roof bar potager, livrés en mai 2014, dessinés par Thierry Dalcant, paysagiste et designer au sein de l'agence Perceptions, Prix de la Création Paysagère 2012. Communiqué.

75016 | Thierry Dalcant

Un jardin-cocon méditerranéen

Le projet repose sur une topographie végétale qui résulte de la plantation de végétaux en bacs, un modelé de jardin dans lequel viennent s’inscrire deux salons, au plus près du végétal... Il s’agit d’un jardin qui éveille les sens, un jardin où le minéral exhale les senteurs, un jardin cocon qui transporte le visiteur dans un univers apaisant et dépaysant.

Cette terrasse est totalement marginale dans le sens où elle n’est pas conçue comme une terrasse classique. A côté d’une topographie en bacs, certains végétaux sont plantés directement sur le substrat posé sur la dalle, conférant au projet un visuel de jardin à part entière.

02(@Yann Monel)_S.jpgLe minéral y flirte avec le végétal, inspiré d’une garrigue et planté en partie d’essences aromatiques et de végétaux supportant un ensoleillement conséquent.

L’approche délibérément naturaliste évoque çà et là un chemin creux colonisé par une végétation méditerranéenne.

Il s’agit d’un jardin poétique qui prône la diversité de feuillages et de floraisons, un jardin évolutif au fil des saisons.

Il apporte de la souplesse à l’espace avec des vivaces mobiles qui dansent au gré du vent. Toutes les strates végétales y sont représentées : couvre sols, vivaces et arbustes de terrain sec.

Quelques bacs en chêne sablé accueillent de beaux sujets de Parrotia persica dont la silhouette contribue à apporter de la souplesse au jardin, en plus de leur superbe coloration automnale.

Les cheminements sont délibérément pensés intimistes, le jardin se découvre au détour d’un massif, la pierre volcanique est colonisée en bordure par les couvre sols rampants.

03(@Yann Monel)_B.jpgLes salons à même le jardin

Au-delà du solarium, deux salons susceptibles d’accueillir six à huit couverts chacun se lovent dans un jardin d’inspiration méditerranéenne. Ils seront à la disponibilité des clients qui souhaitent partager un déjeuner ou un dîner à même le jardin, en marge de la terrasse du restaurant.

04(@Yann Monel).jpgLe roof-bar : cuisine, bar et bibliothèque potagère

Cet ensemble, entièrement conçu et designé sur mesure par Thierry Dalcant, possède une identité à part entière en marge des limites du roof-top. Sa fonction de cuisine-bar agrémentée d’une bibliothèque potagère crée une inscription forte dans l’ensemble du projet.

La conception de cet espace, à la fois 'Objet et jardin', s’exprime au travers d’une géométrie affirmée librement inspirée du travail des artistes des années trente comme Sophie Tauber Arp et Sonia Delaunay.

05(@Yann Monel)_S.jpgLe mur 'bibliothèque' de plantes aromatiques est traité comme un véritable jardin, qui privilégie une réelle diversité d’espèces et de floraisons comestibles... Dans l’idée que les chefs et barmen se l’approprient et qu’il puisse servir leur démarche créative.

Par sa présence, il apporte une qualité supplémentaire à cet espace grâce à sa végétalisation diversifiée.

La structure du mur-bibliothèque est en Iroko, une essence de bois très résistante à l’humidité, qui a été entièrement cintré dans sa phase de découpe. 

Les jardinières, dessinées spécifiquement, sont en inox laqué avec une finition acier Corten naturelle qui a l’aspect du cuir vieilli et se patine avec le temps, alors que le bar et le pôle de cuisson sont en inox brossé.

Fiche technique

Client : Accor
Conception : Thierry Dalcant pour Perceptions
Surfaces : Roof bar : 90m² / Jardin : 220m²
Date de livraison : mai 2014

06(@Yann Monel).jpg

* 'Molitor ? J'adore !' : chronique signée Romain Castevet

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de CFSA

Il n'y a aucune excuse pour faire quelque chose qui ne soit pas d'une beauté frappante - William Morris[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Bruno Rollet

2018, une année innovante. Deux maisons connectées à Bezannes alliant domotique, télémédecine, et économie d’énergie : une façon nouvelle d’appréhender son lieu de...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de PietriArchitectes

En 2018, l’agence PietriArchitectes a livré 3 projets de logements qui illustrent sa  volonté d’une démarche architecturale contextuelle. Dans le Sud de la France pour La Crique, entre lac et montagne pour Les...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Valode & Pistre

Valode & Pistre a pour vocation d’intervenir dans tous les domaines de l’architecture, de l’aménagement urbain et de l’architecture d’intérieur. L’année 2018 confirme la...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Comte & Vollenweider

L'année 2018 de Comte & Vollenweider s'est déroulée sous le signe de la diversité tant au niveau des programmes que des maîtres d'ouvrages. Une année bien remplie avec le développement BIM du...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Atelier(s) Alfonso Femia

Atelier(s) Alfonso Femia est la nouvelle dénomination de l’agence 5+1AA depuis 2017.  Les Atelier(s) Alfonso Femia développent des projets participant à la transformation des villes méditerranéennes et...[Lire la suite]

Une villa possède une relation unique, poétique avec son parc ; un dialogue fait de références visuelles et de perceptions, de relations collectives et «intimes». Notre proposition veut créer un moment de réflexion afin de permettre à la Villa Bo