Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Chronique | Tour Triangle : l'entretien imaginaire (12-11-2014)

Le mot 'tour' est banni. Triangle est un... triangle ! Jacques Herzog le répète à l’envi à qui veut bien le copier / coller. Pendant ce temps, Anne Hidalgo, maire de Paris, pleure dans les chaumières ; le beau projet de son mentor, Bertrand Delanoë, pourrait ne pas recevoir l’aval du Conseil de Paris. Le Pavillon de l’Arsenal lance donc une opération séduction jusqu’au 4 janvier 2015.

Tours et gratte-ciel | Paris | Herzog & de Meuron

Grand-messe au Pavillon de l’Arsenal. En marge de l’exemplaire exposition 'Matière Grise', l’institution parisienne se livre à un exercice de propagande officielle. Après tout, il en va de sa mission. Aussi, a-t-elle organisé une exposition à la gloire de l’un des projets phares de la deuxième mandature Delanoë : la tour Triangle.

La politique étant un jeu de chaises musicales, l’opposition a pris du corps depuis les dernières élections et, comme il se doit, elle s’oppose aveuglément. Bref, il y a péril Porte de Versailles ! En conséquence de quoi, la ville a organisé une merveilleuse mise en scène du projet d’Unibail au Pavillon de l’Arsenal.

La Presse était invitée en nombre à écouter sans broncher la présentation du projet. Le Courrier de l'Architecte étant persona non grata, nous vous proposons un entretien imaginaire avec un architecte que nous n’avons pas vu.

Le Canard de l’Architecte : Vous avez déclaré que Triangle n’était pas une tour, de quoi s’agit-il alors ?

D’un triangle.

Est-ce un symbole franc-maçon ?

Arrêtez donc de lire les marronniers du Point et de L'Obs ! Notre tour se veut un hommage à l'Egypte. 

Ah! Parisiens, du haut de ce Triangle... Parlons du Point justement. Vous avez déclaré, dans un entretien publié le 6 novembre 2014, que vous inscriviez «Triangle dans le tissu haussmannien avec précision, comme un morceau de ville qu'on aurait fait pivoter et placer verticalement», un propos que vous avez également tenu au Pavillon de l’Arsenal, affirmant que Triangle était une évocation du tissu urbain parisien

Absolument, New York est fait de 'blocks', Paris, de triangles. Voilà pourquoi notre projet new-yorkais empile les cubes ; notre projet parisien reprend quant à lui la forme triangulaire des îlots formés par un réseau complexe de rues. Nous sommes toujours contextuels.

Pour le siège de BBVA à Madrid vous avez conçu une tour... Pardon un triangle rond... Est-ce à dire que les rues madrilènes sont courbes ?

C’était soirée camembert à l’agence. De là est née notre inspiration pour le projet BBVA.

02(@ibanez)_S.jpgVous avez également affirmé que Triangle n’était pas un objet isolé...

Exactement. Triangle sera reliée au système national d’électricité ainsi qu’au tout-à-l’égout. Ce n’est donc pas un objet isolé ! Triangle est intégrée.

Sur les images, Triangle est transparente...

Absolument. Nous travaillons à la conception d’un béton transparent. Une première mondiale ! Nous sommes reconnus pour notre grand savoir-faire question matériaux, ne l’oubliez pas !

Vous avez affirmé que Triangle sera à peine visible depuis la Tour Eiffel...

Oui, Triangle est transparente et disparaîtra aux yeux des Parisiens réfractaires à la hauteur. Triangle est l’évanescence même ! Néanmoins, pour éviter toutes les difficultés à la majorité municipale, nous avons orienté la façade la plus mince en direction de Paris afin que Triangle ne soit pas le traumatisme qu’a été Montparnasse dans les années 70.

Vous avez également affirmé que la «forme triangulaire a deux fonctions : elle préserve de généreux angles de vue du ciel pour les riverains et réduit la projection d'ombres sur les bâtiments voisins». Pourtant, depuis la banlieue ou le périphérique, Triangle en imposera...

Ceux qui roulent sur le périphérique ne sont de toute façon pas les électeurs d’Anne (Hildalgo, ndlr.). 

Par ailleurs, la taille des plateaux, plutôt mince, rend le projet peu viable économiquement... Non ?

La minceur ! C’est toute l’élégance de la Parisienne ! Triangle est un hommage à la féminité. Les tours sont toujours des phallus en érection. Triangle est une femme, voyez-vous ! Qui plus est, l’exigüité des plateaux est gage de convivialité. Nous pensons avant tout que les interrelations entre individus sont de prime importance. Travailler dans Triangle sera comme un moment de grâce !

Cette minceur est-elle compatible avec la norme IGH ?

Igée-Hache ? Qu’est-ce que c’est ?

Vous avez dit que Triangle a été conçue pour faciliter les rapports Paris-banlieue...

Bien entendu ! L’effet venturi et les différents appels d’air vous propulseront d'un côté ou de l'autre du périphérique. Voilà un gage de relations efficaces.

Les opposants reprochent au projet l’ombre portée de Triangle

Oui. Malgré sa transparence extrême, Triangle projettera une ombre délicate et intégrée quelques heures seulement sur les immeubles avoisinants et ce, jamais la nuit ! Paris n’est, de toute façon, pas connue pour son grand ensoleillement. Les opposants me font donc bien rire ! S’opposent-ils à Dame Nature aussi ?

03(@DR)_S.jpgLe dessin de Triangle pourrait-il changer ? Votre projet bâlois pour le siège du groupe pharmaceutique Roche est passé d’une tour faisant du hula-hoop à une demi-pyramide... Un triangle rectangle, quoi...

Nous sommes à ce sujet tout aussi transparents. Nous travaillons pour nos clients. Ce que promoteur veut, architecte fait.

Anne Hidalgo est de toute façon un soutien majeur au projet...

Oh oui ! Anne est une sainte ! Sans elle, nous serions devenus fous. Elle nous suit aveuglement. Nous sommes Pritzker après tout !

Propos recueillis par Nathalie Chorizot-Saintmôret

Cet entretien est totalement fictif. Toute ressemblance avec des personnages réels ne peut être que fortuite.

Réactions

regardelalune | architecte | Suisse | 14-11-2014 à 07:33:00

Bravo pour cet article: belle dérision de la starification de l'architecture.
FJ Z'GRAGGEN ci-devant rédacteur en chef de la revue suisse Habitation

JFD | Chef de service | Uzès | 13-11-2014 à 10:48:00

Nathalie Chorizot-Saintmôret, je rêve de vous rencontrer...

Jean-paul Ver-Chabichou | PACA | 13-11-2014 à 10:25:00

J'aime beaucoup l'humour ! que de bons mots pour cette partie fine architecturale Parisienne.

JFD | Chef de service | Uzès | 13-11-2014 à 08:22:00

Mais c'est drôle!

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de MDR

L’année 2018 est déjà écoulée et MDR ne l’a pas vue passer tant les projets furent encore prenants : variés et complexes compte tenu d’une conjoncture tendue par la rareté du...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Antonio Virga

C’était une année très dense et riche durant laquelle nous avons reçu le prix AMO pour le CHAI – centre d’hébergement et d’accueil international– comme meilleur catalyseur urbain ; les...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Philéas

Cette année, Philéas a soufflé ses 25 bougies et se développe joyeusement : une équipe maintenant de 25 collaborateurs, renforcée par un pôle image et un pôle communication, des projets autour de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Valode & Pistre

Valode & Pistre a pour vocation d’intervenir dans tous les domaines de l’architecture, de l’aménagement urbain et de l’architecture d’intérieur. L’année 2018 confirme la...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Tolila+Gilliland

En 2018, deux chantiers terminent et deux démarrent.  Six concours et trois permis de construire ont fait une année pleine ! Notre travail commun avec TVK sur l’ilot O8 à Batignolles s’est terminé avec une...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Bruno Rollet

2018, une année innovante. Deux maisons connectées à Bezannes alliant domotique, télémédecine, et économie d’énergie : une façon nouvelle d’appréhender son lieu de...[Lire la suite]