Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Chronique | Equerre d'Argent. Hey ! le jury, te niaises-tu donc de nous ? (26-11-2014)

L'Equerre d'argent, c'est un peu comme un concours de beauté. Sauf qu'à la place des miss nounounes toutes sur leur trente-six, on a du béton et d'la charpente. C'est mon cheum qui me parle de ça. Moi, sa blonde, un peu militante granola, quand je vois Hermès gagner ce prix, j'capote ! J'comprends pas.

Equerre d'Argent | France

C'est mon cheum qui m'initie à tous ces cérémoniaux, que ce soit les miss ou les prix d'architecture.

J'imagine toujours ces trucs ennuyeux comme des enterrements de crapauds avec tous ces architectes en noir comme s'ils étaient en deuil de leurs projets restés dans les cartons.

Pantoute ! Mon cheum m'a dit qu'y avait une grand fête, une vraie party sur le go et qu'à la Cité de l'Architecture... bah, ça brassait dans la cabane.

Mais Le Moniteur mange son pain sec et connaît ben des difficultés. Alors, pas de party ! Mais comme j'ai été élevée à la couenne, j'aime pas trop profiter non plus de la bonté des autres ni des bulles qui ne me reviennent pas de droit.

P'is c'est l'automne, i' fait frette en ce moment le soir, j'ai la guédille au nez et j'avais pas envie de me faire chic and swell, de prendre le char et de faire les mondanités à n'y rien comprendre.

Ce qui importe, c'est le prix ! «Alors, accouche qu'on baptise ! Dis moi vite les résultats qu'on aille se bourrer la fraise», que j'lui ai dit.

Devant son écran, il comprend pas les résultats. Il croit d'abord qu'c'est un monument aux morts - tu parles d'un fun ! - p'is il me dit que c'est Hermès qui a gagné...

«Hermès ?», que je lui demande. «T'es-tu donc sur PMU.fr ?Me parles-tu de l'Equerre ou du Prix de Diane ?».

«Non, Hermès, la Cité des Métiers», me répond-il.

Mais qu'avez-vous donc, vous autres avec les Cités ? Cités HLM, Cité des Sciences, de l'Architecture, du Patrimoine... des Métiers... A croire que vous revendiquez un droit de Cité après votre traumatisme socio-architectural des 50's.

«C'est quoi donc cette Cité des Métiers ?», j'ui demande.

Lui, rivé à son écran, marmoune : «Un truc avec de la brique», dit-il.

Tu parles d'une définition. Bah, j'espère en tout cas qu'ça en casse !

A l'image, c'est beau mais plate. P'is pourquoi donc récompenser le luxe ? Louis Vuitton n'a pas eu assez d'pub comme ça ? Sont connus comme Barabbas dans la passion ceux-là ! Tabernacle !

Faut dire que le jury, quand on regarde les autres palmarès, doit avoir la corde courte et pas l'embarras du choix. C't'année, quatre prix au lieu de deux ou trois habituellement. J'en suis toute mêlée.

Ce prix ferait mieux, de toute façon, d'avoir la croupe lisse et d'être un peu plus ouvert. Que Gehry en soit, j'comprends pas... Quoique, une équerre pour construire droit, ce serait ben le fun pour lui !

L'année d'avant c'était Sanaa, maintenant le luxe... C'est poche ! D'autant plus poche qu'on est en période de crise. C'est l'ingéniosité des architectes qui devrait être récompensée. Voilà comment on peut s'enmieuter... Enfin, s'améliorer, j'veux dire.

Quand mon cheum me montre les logements de Sophie Delhay et qu'je lis son portrait dans Le Courrier - parce que je lis Le Courrier présentement qu'j'y écris -, bah j'comprends po.

J'chuis aussi un peu groupie de Lacaton-Vassal. Mon cheum m'a emmenée du pôle nord à Paris en passant par Nantes, Bordeaux, Dunkerque... On a tout vu d'eux. Enfin, moi j'en ai vu assez.

«Ils ont déjà eu un prix, ma pitoune», me dit-il.

«Qu'ils la fondent leur équerre et en réclame une nouvelle ! Un Pacemaker Prize pour des archi-mistes qui avec moins font plus ! Pas besoin d'avoir fait cinq ans à McGill pour ça !».

«Un Pritzker, ma pitoune, un Pritzker».

«Pritzker, pacemaker, baume-au-coeur...».

Mon cheum, lui, se fait chanter la pomme pour essayer de me séduire avec son équerre de luxe. C'est un vrai Roger Bontemps, toujours de belle humeur, sans aucune espèce de souci... Il avale tout !

Chuis granola moi, un brin baba... Alors, les morts c'est sympa mais ça me met pas aux oiseaux, le luxe n'a pas besoin d'un spotlight supplémentaire ! Bon, l'amicale laïque me frise le poil de jambe tant c'est class... L'Equerre c'est un prix de beauté!  Mais c'est pas le message que j'veux ! 

J'veux d'l'optimisme !

Arlette Debonnefoy

Réactions

Li | architecte d'interieur | Moambique | 10-12-2014 à 08:15:00

moi pour ma pomme, j'aime bien, cela change du ton parisien habituel.

Boubiabibel | architecte | Montral | 27-11-2014 à 00:26:00

Franchement, si le propos est intressant la langue utilise est tout fait exasprante.

On dirait le fruit d'un mauvais logiciel de traduction: c'est un ''parler qubcois'' la sauce franaise mtin.

SVP faites un effort d'authenticit ou passez autre chose.

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'AZC

L’équipe AZC vous souhaite à tous, Une Bonne Année 2019 ![Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de GPAA (Gaëlle Péneau architecte et associés)

Cette année a été marquée par un grand nombre de concours réalisés, et deux gagnés à ce jour : la nouvelle école de Design Nantes Atlantique avec l’agence Mimram et Jouin_Manku...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Michel Rémon & Associés

3 bâtiments en chantier // livraison de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon // une large ouverture à l’international : concours en Autriche, Allemagne, Russie et en Belgique enfin avec le concours gagné pour...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'archi5

Encore une année riche en succès lors de concours pour archi5 année : Un collège, gymnase et salle de sport à Orléans, un lycée à Ris-Orangis, un groupe scolaire à Chennevières...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de 2/3/4/

La tour des Jardins de l’Arche est lauréate au BIM d’Argent 2018 dans la catégorie des projets supérieurs à 40 000 m² en neuf. 2/3/4/ urbanisme et paysage : lauréats de la mission de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Stéphane Maupin

En 2018 Richard Scoffier synthétise l’année et toutes les années précédentes dans un bel article de presse papier. Il s’intéresse à tous ces beaux projets que l’agence invente,...[Lire la suite]