vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Thaïlande | Mêlez-vous d'Onion ! (18-02-2015)

«Ce n’est pas le nom le plus répandu mais vraisemblablement le plus mémorable. Il est somme toute unique !», lancent Arisara Chaktranon et Siriyot Chaiamnuay, les deux associés de l’agence. Etre mémorables et uniques c’est aussi leur manière de faire de l’architecture. L'hôtel-boutique Sala Ayutthaya, livré en 2014 à Phra Nakhon Si Ayutthaya, au nord de Bangkok, en témoigne.

Commerces et hôtels | | Onion

Sur papier glacé ou à l’écran, effectivement, la pratique d’Onion est originale. Sans doute les associés versent-ils dans cette nouvelle esthétique de la simplicité et des matériaux bruts.

Alors de la brique, quelques formes originales mais toujours subtiles et le tour est joué, ou presque. Le projet d'hôtel-boutique désigné sous le nom de Sala Ayutthaya ne peut toutefois se réduire à cela.

«Trente-six chambres face au site le plus pittoresque de l’ancienne capitale de Thaïlande le long de la rivière Chao Phraya», résument les architectes. Au loin, le temple Phutthai Sawan agrémente la vue des hôtes du restaurant panoramique. Bref, le luxe.

Pour y accéder, il faut franchir une petite porte ancienne, vestige du passé, qui a été réutilisée et encadrée de façon contemporaine. Elle ouvre sur une étroite cour constituée de murs courbes. «Nous voulions encercler de la sorte le ciel», assurent Arisara Chaktranon et Siriyot Chaiamnuay.

02(@WTungthunya).jpg«Ce qui est unique avec cette circulation principale, ce sont les ombres qui changent constamment. Elles se rencontrent de part et d’autre à 11h00 du matin. L’atmosphère se transforme à chaque heure du jour», poursuivent-ils.

Le caractère simple de ce projet tient, en partie, à quelques références indiennes. «Exposer ce travail artisanal de la brique, le juxtaposer à la simplicité et à l’aspect soigné des murs blancs autant que les dispositifs pour répondre aux crues annuelles sont des solutions inspirées du puits à degré Chand Baori au Rajasthan», disent-ils. La référence est timidement tangible.

03(@WTungthunya)_B.jpgOutre une plateforme surélevée face au cours d’eau, Onion a conçu tout le long du fleuve un espace végétalisé, planté d’essences tropicales. «Notre projet ne sera véritablement achevé qu’avec les années», assurent-ils, puisque de fait ces arbres font partie intégrante de leur vision.

Au sol, des jeux de marches et de gradins caractérisent l’ensemble. Ils sont autant d’évocation au stupa dit Phutthai Sawan, «redessiné et mis à l’échelle du projet». Voilà de quoi, pour les architectes, affirmer une spécificité «thaï». Après tout, un hôtel-boutique n’est pas là pour reprendre les standards internationaux et impersonnels des grandes chaînes hôtelières.

04(@WTungthunya)_B.jpgCette approche, autant que faire se peut, «régionaliste», est certes «décorative» mais aussi «fonctionnelle», assurent-ils.

La finesse du projet tient surtout au fait que les maîtres d’oeuvre ont pu maîtriser le projet jusqu’au moindre détail, de la lampe de chevet aux porte-manteaux, tous «fabriqués par des artisans locaux».

Un rêve vu d’Europe !

Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


tos2016
elzinc

Brève |Espace collectif à Casablanca : Workshop 'CasaLyon'

En réponse à une demande formulée par l’orphelinat de Sidi Bernoussi, à Casablanca, pour l’aménagement de ses espaces extérieurs, le collectif de jeunes architectes PourquoiPas ?! et plusieurs...[Lire la suite]

elzinc

Présentation |Ca plane pour SOM !

«890 millions de dollars» pour un édifice «culturellement significatif». Le magazine anglophone Sourceable, spécialiste des questions industrielles, ne tarit pas d'éloges quant au nouvel aéroport...[Lire la suite]



elzinc novembre

Album-photos |Le centre d'innovation de Santiago ? Elemental, mon cher Watson

«La plus grande menace pour un centre d’innovations est l’obsolescence fonctionnelle et stylistique», affirme Alejandro Aravena. Aussi, le fondateur de l’agence chilienne Elemental a conçu un parti atemporel...[Lire la suite]

elzinc novembre

Brève |Espace collectif à Casablanca : Workshop 'CasaLyon'

En réponse à une demande formulée par l’orphelinat de Sidi Bernoussi, à Casablanca, pour l’aménagement de ses espaces extérieurs, le collectif de jeunes architectes PourquoiPas ?! et plusieurs...[Lire la suite]

elzinc novembre

Brève |Espace collectif à Casablanca : Workshop 'CasaLyon'

En réponse à une demande formulée par l’orphelinat de Sidi Bernoussi, à Casablanca, pour l’aménagement de ses espaces extérieurs, le collectif de jeunes architectes PourquoiPas ?! et plusieurs...[Lire la suite]

elzinc

Album-photos |Mazette ! Quelle extension !

Dans la vallée du Gard, un mazet n’attendait plus qu'une seconde jeunesse. Pour ce faire, une extension lui a été imaginée, un volume de béton, «monolithique et sculptural» selon ses concepteurs,...[Lire la suite]