Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Equerre 2015 : BQ+A, retour aux sources (11-03-2015)

«Nous n’aurions sans doute pas su faire ce projet il y a dix ans sans en avoir presque honte», assure en toute franchise Bernard Quirot, fondateur de BQ+A. L'architecte a depuis changé. Il n'est plus l'élève de Ciriani, même s'il lui conserve son admiration et une profonde reconnaissance, et a quitté la grande ville pour «s’occuper concrètement d’un territoire» et mettre en oeuvre une architecture «simple et unitaire». Exemple à Vézelay, à travers un projet lauréat de l'Equerre d'Argent 2015.

Santé | Yonne | Bernard Quirot

Des bureaux à Paris, puis à Besançon, l’agence BQ+A a, en 2008, rejoint  le village natal de Bernard Quirot, Pesmes, en Franche-Comté, afin de s’occuper majoritairement de projets plus modestes échappant à la tyrannie des images de concours.

L'ambition était alors de «s'occuper concrètement d'un territoire tout en cherchant à renouer avec une architecture simple et unitaire, centrée sur la qualité constructive et la matérialité», des sujets somme toute assez éloignés des premières années de formation. 

Par ailleurs, l’évolution récente de la commande publique, qui fait qu’un architecte est le plus souvent sélectionné en fonction de sa proposition d’honoraires, n’est pas étrangère, non plus, à ce choix. Revoir le positionnement de l’agence était donc un enjeu en vue de trouver de nouveaux modes d’exercice du métier. 

A rebours mais aussi avec recul, l'architecte s'engage, sans animosité et avec mesure, dans une «critique de la société». Il n'y a, dans les propos de Bernard Quirot et de ses associés, aucune vindicte mais une grande cohérence. Aux paroles, les actes.

02(@DamienCabiron)_B.jpg Leur principale recherche est celle du «bien construire», à savoir réaliser une architecture qui soit «d’abord l’expression d’un mode constructif plutôt que le résultat d’un assemblage de produits manufacturés». L’art de bâtir, celui de la tectonique et de la proportion, doit être compréhensible par tous. En résumé, concevoir un projet équivaut à «savoir distiller des forces, du général au particulier, dans une même unité constructive parfaitement proportionnée» comme le fait, par exemple, «la façade d’un palais de la Renaissance».

Pour les associés de l’agence, le secret tient dans «l’équilibre subtil entre l’origine structurelle de l’architecture et son origine textile». «Nous sommes aidés par l’exemple des architectes suisses tel Valerio Olgiati qui a voulu voir dans la conception un processus scientifique», assure Bernard Quirot.

L'important serait donc de privilégier l’expression de la structure et non de se laisser aller vers la facilité de façades qui ne sont plus que des «peaux» abstraites. 

03(@LBoegly)_B.jpgAussi, à Vézelay, l'agence BQ+A a livré une maison de santé dans toute sa vérité constructive. Chacun peut y lire l'assemblage réalisé et entendre la manière dont a été érigé cet ensemble de quatre bâtiments, unis par un tracé régulateur et réunis par un même module proportionnel.

Et de reprendre la formule selon laquelle «en Suisse, on dessine une construction et en France, on construit un dessin». Certes, la formule tient lieu du «raccourci», mais elle incarne la pensée de l'agence qui privilégie l'art de la construction à toute autre considération.

04(@LBoegly)_S.jpgDe prime abord, cette grappe de bâtiments évoque un imaginaire local. Les architectes se défendent néanmoins de tout «mimétisme» et ils évoquent simplement le principe d’une «composition pittoresque» en étroit rapport avec le site. 

Il fallait - et ils insistent sur ce point - penser la réalisation d'un programme dans un contexte historique puissant : la colline éternelle et sa basilique classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le projet devait également assurer l'articulation entre un parking et l'entrée de la ville  et initier le cheminement vers le célèbre monument religieux. Les architectes s'en remettent alors à Auguste Choisy, aux perspectives et aux points de vue : «à la leçon de l’acropole».

«Le site n'attendait pas un manifeste. Dans certaines situations particulières, il faut, à l'instar d’Alvaro Siza, accepter de ne plus se poser la question de la forme, mais principalement celle de la mesure. Nous avons donc travaillé la question de la travée constructive et de la proportion», assure Bernard Quirot.

En somme, une architecture sensible qui tente, humblement, d'en «revenir aux sources».

Jean-Philippe Hugron

Fiche technique

Programme : pharmacie, cabinets paramédicaux, ophtalmologiste, dentiste, médecin généraliste, espace d’attente
Maîtrise d’oeuvre : Bernard Quirot, Olivier Vichard, Alexandre Lenoble, Francesca Patrono, architectes associés et Fabien Drubigny, architecte, chef de projet
Structure : bois
Année de réalisation : 2014
Durée des études : 30 mois
Durée des travaux : 12 mois
Surface S.H.O.N : 1.340m²
Coût HT : 2.200.000€

Cet article a paru le 11 mars 2015 a été réactualisé le 25 novembre 2015.

Réactions

jmr | PACA | 29-11-2015 à 11:27:00

De plus en plus surpris par l'Equerre d'Argent ?

Soissons | Architecte et Élu local | Nord | 26-11-2015 à 02:31:00

Superbe projet, juste récompense, commentaire agréable.

Réagir à l'article


tos2016

Présentation |2/3/4/ dans la balance

Nouveau marché en maîtrise d’œuvre et question de la représentation de la justice...autant de sujets abordés lors d'un projet malheureusement boudé de palmarès en tout genre… pour une raison...[Lire la suite]

Notice |Casa MO par Gonzalo Mardones Viviani

Gonzalo Mardones Viviani aime à citer son maitre Alberto Cruz Covarrubias pour qui, un architecture sans idée relèverait simplement de la construction. «Il est à mon sens l’architecte le plus profond de la...[Lire la suite]


Actualité |Niemeyer, d'outre-tombe

Cinq ans après sa mort, l'architecte brésilien promet encore des chantiers et des réalisations. Le dessin aurait été imaginé peu avant sa mort en 2012. Son commanditaire promet sa concrétisation d'ici...[Lire la suite]

Livre |L'architecture 'invisible' de Bernard Zehrfuss

Bernard Zehrfuss, Fitzcarraldo de Fourvière ? En s’appropriant les pentes de la colline sur laquelle, autrefois, se développaient les gradins de l’amphithéâtre de Lugdunum et en y logeant le musée...[Lire la suite]

Présentation |Ca plane pour SOM !

«890 millions de dollars» pour un édifice «culturellement significatif». Le magazine anglophone Sourceable, spécialiste des questions industrielles, ne tarit pas d'éloges quant au nouvel aéroport...[Lire la suite]

Présentation |2/3/4/ dans la balance

Nouveau marché en maîtrise d’œuvre et question de la représentation de la justice...autant de sujets abordés lors d'un projet malheureusement boudé de palmarès en tout genre… pour une raison...[Lire la suite]