tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Pays-Bas | Un canard, c'est aussi de l'architecture ! (01-04-2015)

Un nom aux consonances asiatiques, un autre aux accents provocateurs, un projet de bazar, des atours dorés pour accueillir des bijouteries... Voilà une réalisation située, contre toute attente, aux Pays-Bas, et non au Moyen ou en Extrême Orient, à Beverwijk plus exactement, soit à une dizaine de kilomètres à l’ouest d’Amsterdam. Une surprise livrée en février 2015 signée Liong Lie et Leaders Against Routine.

Commerces et hôtels | Amsterdam | Liong Lie Architects

Le programme était, à l’origine, ingrat. Grosso modo, il s’agissait de concevoir un hall pour bijoutiers. Bref, une mission pour réaliser le grand écart entre la boîte commerciale et l’expression grandiloquente voire bling-bling que l’or et les pierres précieuses peuvent appeler.

Au final, la commande a donné naissance à un joli canard sans colonne ni fronton, une architecture commerciale entièrement assumée. «N’avez-vous jamais considéré que votre marque, votre société ou votre organisation pouvait inspirer l’imagination ?», lance de but en blanc Liong Lie sur son site Internet. Il n’y a pas plus racoleur. Mais quoi de moins cohérent ?

De son côté, Leaders Against Routine, fondé par Barbara van Veen, diplômée de l’Université Technique de Delft, prône un discours où prospection et prospective ne font plus qu’un. Alors, qui, quoi, comment... ? Dans la provocation, assurément.

Profession ? «Futuriste !», écrit-elle. Voilà qui ne veut pas dire grand-chose. «Je développe des concepts pour le commerce et l’hospitalité fondés sur les besoins changeants des consommateurs. Mon travail le plus récent a porté sur le Bazaar, [...], un centre pour bijoutiers plutôt habitués à vendre leurs marchandises dans des souks façon Dubaï. Ce centre commercial est la prise en considération de la signification de la bijouterie et de l’or dans nos vies : beauté, sécurité, célébration, investissement. Alors, vous aimez ?».

02(@HannahAnthonysz).jpgLe ton est vindicatif, clair et net. De la com-mu-ni-ca-tion !

«Notre client et les occupants du projet se sont montrés positifs et enthousiastes quant au plan et à l’expérience visuelle que nous leur avons proposés. Un seul espace réunissant tous les bijoutiers soit un concept fort pour les exploitants et les visiteurs du Goud Souk. Et tout cela dans un bâtiment qui ressemble à un lingot couvrant une grotte», assure Liong Lie.

Une architecture plutôt rare en Europe où chacun évite généralement dans son dessin toute traduction littérale d’une fonction.

03(@HannahAnthonysz)_B.jpgC’est pourtant cette architecture décomplexée qui appelle l’émerveillement - ou du moins la surprise - dans les grosses mégapoles. Un fastfood en forme de hot-dog ou un marché en forme de panier. Il n’y a plus en Europe de spontanéité et même la laideur se trouve l’objet des plus grands calculs. Alors, une bijouterie en forme de lingot peut bien lutter contre la «routine»

Jean-Philippe Hugron

 

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Ludwig Leo, le techno-pop berlinois

L’AA School rend hommage à Ludwig Leo, figure discrète de la scène architecturale allemande disparue en 2013. L’exposition, qui fait escale à Londres du 5 mai au 6 juin 2015, a d’ores et...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |André Ravéreau par le détail

La disparition d'André Ravéreau le 12 octobre dernier ne signifie pas pour autant la dissolution de son enseignement. L'hommage invite aujourd'hui à la relecture immédiate de son œuvre ; l'exercice pertinent...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Jorge Ayala, un architecte sans architecture ?

Jorge Ayala poursuit son activité loin des chantiers, loin même des plans d’exécution. L’horizon du professionnel s’est élargi et l’imaginaire peut aisément s’émanciper des...[Lire la suite]