Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Colombie | Richard Rogers poursuit ses pérégrinations bolivariennes (15-04-2015)

Après s’être vu confié par la très démocratique République bolivarienne du Venezuela le projet de grand stade à Caracas, Richard Rogers est amené à réaliser pour la voisine Colombie - à Bogota plus précisément - un projet qui, selon la presse locale, changera radicalement le visage de la capitale : deux gratte-ciel high-tech. Bref, Londres sous les tropiques.

Tours et gratte-ciel | Bogota | Richard Rogers

Richard Rogers, c’est un peu Shakira qui revient au pays : il y a foule quand il arrive ! Le matin du 18 mars 2015, l’architecte britannique prenait le micro, non pas pour chanter mais pour parler architecture, urbanisme, société et politique. «1.800 personnes ont assisté à la conférence de l’architecte», précise le quotidien colombien Portafolio dans son édition du soir. Un succès.

Richard Rogers était alors venu pour une opération séduction afin de vanter les mérites de son «méga-projet immobilier». Sur scène, c’est avant tout Rogers-le Rouge qui parle : «Tout le monde a le droit de profiter d’un parc, d’une place, d’un environnement agréable», a-t-il déclaré.

Au journaliste de traduire : «le fossé entre riches et pauvres n’a pas changé ; Rogers considère qu’il relève de sa responsabilité sociale de proposer aux deux, sans distinction, des espaces démocratiques».

02(@RHSP).jpgDans un entretien accordé au quotidien national El Tiempo le 5 avril 2015, l’architecte revenait sur son rôle en ces mêmes termes : «Nous vivons à l’ère de la cupidité et les pressions du marché ont réduit la position de l’architecte à l’égard de la société».

Bref, pour cela, rien de mieux qu’un «méga-projet immobilier» au coeur de la ville. «Il faut être réaliste. Tout un chacun veut payer toujours moins d’impôt ; il y aura donc moins d’argent pour les travaux publics. Un de mes espoirs est que le secteur privé finance des initiatives pour combler les manques comme cela peut d’ores et déjà se faire dans bien des villes», dit-il. Soit.

En guise de «responsabilité sociale», deux luxueuses tours dans le plus pur style high-tech : l’une de 44 étages pour 200 mètres de haut et l’autre de 59 étages pour 268 mètres. Tout un symbole.

03(@RHSP)_S.jpgPour parfaire l’image mais aussi pour pouvoir construire en Colombie, Richard Rogers s’est associé à El Equipo de Mazzanti, la fameuse agence locale qui a produit à Medellín, entre autres, quelques architectures spectaculaires dans les quartiers les plus défavorisés de la ville.

Pour l’un comme pour l’autre, l’architecture est affaire de politique. Toutefois, le discours semble désormais faire office de bel emballage pour un projet privé. Les journaux reproduisent alors du rêve en images, croquis et autres perspectives : un enchantement à la fois acidulé et transparent... Même un brin clinquant.

«Que peut faire l’architecture ?», s’inquiète la journaliste. «Rendre heureux», répond Richard Rogers. «C’est une réponse simple mais au fond, tout est là. Chacun veut être agréable, bien se présenter et tendre vers la beauté. Ce n’est pas si difficile. La complexité vient à partir du moment où l’on cherche à démocratiser l’espace. C’est là notre objectif», poursuit-il.

Les gratte-ciel sont beaux, remarquablement séduisants et les 10.000m² d’espace public arboré, délicieusement attractif.

D’une générosité rêvée teintée peut-être de cynisme à la réalité, il faudra attendre 2018 pour assister aux premières livraisons.

Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de THE architectes

2018 fut une année studieuse pour THE architectes : 3 concours remportés (130 logements à Saint Herblain, 126 logements à Carquefou, 29 logements Zac Erdre Porterie) ; 4 chantiers démarrés à Vitry,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Ronald Sirio Architectes

En 2018, l’agence Ronald Sirio Architectes a plusieurs projets de construction à son actif :L’immeuble de bureau, rue de La Vallée à Amiens a été lauréat du concours d’appels...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 d'Elizabeth de Portzamparc

Le Musée de la Romanité de Nîmes, événement architectural et culturel contemporain, a été inauguré le 2 juin. Une monographie sur le travail d’Elizabeth de Portzamparc a été...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Philippe Pumain

2018, comme les précédentes, est passée à toute vitesse. 2019 devrait voir la fin du chantier et la réouverture du théâtre du Châtelet, entre autres…[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de OUALALOU + CHOI

2018. Un point tournant dans la trajectoire de l’agence OUALALOU + CHOI avec l’arrivée et avancement de plusieurs beaux projets en France, à vous dévoiler prochainement. Pourtant nos aventures architecturales et...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Brunet Saunier Architecture

2018…. Avec l’analyse de 90 projets hospitaliers de BRUNET SAUNIER ARCHITECTURE mis en scène lors de l’Exposition « Phylum H » à la Galerie d’architecture qui proposait un regard transversal,...[Lire la suite]