vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Allemagne | BCE : Couvrez ce Coop Himmelb(l)au que je ne saurais voir (28-05-2015)

Honteuse, la nouvelle tour de la Banque Centrale Européenne ? L’architecture de Coop Himmelb(l)au passe inaperçue dans la presse. Fort heureusement, les quelques manifestations lors de l’inauguration le 18 mars 2015 ont attiré tous les regards, détournant objectifs et caméras d’un dispendieux édifice. De l’autre côté du fleuve, le Deutsche Architekturmuseum tente à son tour de noyer le poisson.  

Tours et gratte-ciel | Bureaux | Francfort | Coop Himmelb(l)au

Les Autrichiens s’apprêtent à voter pour ou contre le maintien de leur pays au sein de l’Union européenne. Le nouveau siège de la banque centrale a pourtant été conçu par l’Autrichien Wolf Prix autant que les billets de banque ont été dessinés par son compatriote Robert Kalina. L’histoire d’un désamour mis en scène à Francfort-sur-le-Main.

Certes, évoquer l’Europe de la finance et de l’économie passe souvent mal. Pis encore, la mainmise de l’Allemagne sur les décisions européennes a de quoi déchainer quelques passions. Le 18 mars 2015 était pourtant inauguré le nouveau siège de la Banque Centrale Européenne à Francfort-sur-le-Main. Ni cotillons, ni paillettes, l’heure n’était pas à la forfanterie. Une ouverture passée sous silence.

Digne représentant du néo-contorsionnisme, le gratte-ciel conçu par Coop Himmelb(l)au a connu retards et surcoûts. Le 28 octobre 2013, Der Spiegel dénonçait, sous la plume d’Andreas Wassermann, qu’au lieu «d’un coût estimé à 850 millions d’euros, le projet s’élèvera à 1,15 voire 1,3 milliard d’euros. A l’origine, il était question d’une structure qui ne devait pas excéder les 500 millions».

In fine, c’est une facture de 1,2 milliard d’euros qui a été accueillie à Francfort par de violentes manifestations «anti-austérité» le jour de l’inauguration de l’édifice. Casses, fumigènes et voitures brûlées étaient de la partie.

02(@PaulRaftery).jpgA qui la faute ? A l’envolée des prix des matériaux de construction, bien entendu, et à la difficile rénovation de l’ancienne halle de marché en béton armé à côté de laquelle s’érige le gratte-ciel siamois. Et l’incurie de l’Union ?

Pour évoquer l’architecture de l’édifice tout en essayant de dissimuler les 201 mètres de la discorde, le Deutsche Architekturmuseum de Francfort n’a pas eu meilleure idée que de réaliser une exposition sur trois réalisations de Coop Himmelb(l)au : la BCE donc, le musée des Confluences à Lyon et le Centre de Conférences de Dalian en Chine. Trois «méga-projets».

Et plus c’est gros, plus ça passe ! L’événement, contrairement à ceux organisés par la célèbre institution, n’est que peu repris et aucun titre national n’aborde les thèmes de la construction et de l’architecture selon Coop Himmelb(l)au.

Il n’y a que le Journal Frankfurt, bimensuel local, pour évoquer l’exposition et se faire l’écho des mots de Wolf Prix : «Nous construisons comme le FC Barcelone joue au football». «Ce que la tour de la BCE partage avec le club de foot espagnol est, selon l’architecte de 72 ans, la structure claire et la surprise. 'Messi réalise des passes que personne ne peut prévoir', poursuit-il. Wolf Prix depuis Vienne et Los Angeles développe ainsi l’imagination et donne au subconscient un rôle majeur», note Christina Weber.

03(@SergioPirrone)_B.jpgCertes. La note finale adressée aux contribuables relève d’un beau passement de jambes et il faut certainement beaucoup d’imagination aux pouvoirs publics pour trouver l’argumentaire adéquat en vue de justifier l’injustifiable. Question de politique.

A ce sujet, Wolf Prix dit avoir vu le plus mauvais visage de la politique en France - son passage sur les bords du Rhône lui a également donné à voir d’aberrantes mesures de sécurité -. Atermoiements et hésitations des responsables politiques ont condamné le projet à d’inévitables surcoûts. L’homme de l’art les reconnaît mais désigne en coupable idéal le temps.

Treize ans pour ériger un musée en France, voilà qui est bien trop. Et seize ans pour la BCE ? «Pour expliquer le montant d’une facture, on accuse généralement l’architecte [...] 'mais le souhait d’une maîtrise d’ouvrage et l’argent dont elle dispose vont rarement de pair'», relève la journaliste. Alors, chacun laisse aller.

04(@SergioPirrone)_B.jpgLe plus étonnant dans le cas de la Banque Centrale Européenne reste l’absence remarquable d’articles sur le sujet. Voilà une architecture du symbole et du pouvoir, ignorée et cachée. La tour de Coop Himmelb(l)au semble être un monument honteux qu’une mauvaise publicité désignerait comme la cible idéale des eurosceptiques. Motus !

Jean-Philippe Hugron

Réactions

Blandine_Beige | Pr. des Universits | Paris | 28-05-2015 à 15:37:00

Qu'est-ce qui vous donne penser qu'il y a mainmise de l'Allemagne sur les dcisions europennes?
L'euro est en baisse, contre la volont de la chancelire,
la BCE rachte de la dette, contre la volont de la chancelire.
Pour ce qui est de l'inauguration du nouveau btiment, j'ai peine croire que la Frankfurter Allgemeine et la Frankfurter Rundschau n'en aient pas parl.

Réagir à l'article


tos2016
elzinc novembre

Présentation |2/3/4/ dans la balance

Nouveau marché en maîtrise d’œuvre et question de la représentation de la justice...autant de sujets abordés lors d'un projet malheureusement boudé de palmarès en tout genre… pour une raison...[Lire la suite]

elzinc novembre

Visite |Baukunst, d'une splendide ambiguïté

L’histoire est un brin absurde. Sous une pluie drue, elle est encore plus difficilement intelligible. Adrien Verschuere, architecte et associé fondateur de Baukunst, s’efforce pourtant d’être clair. Il serait question...[Lire la suite]


elzinc

Livre |L'architecture 'invisible' de Bernard Zehrfuss

Bernard Zehrfuss, Fitzcarraldo de Fourvière ? En s’appropriant les pentes de la colline sur laquelle, autrefois, se développaient les gradins de l’amphithéâtre de Lugdunum et en y logeant le musée...[Lire la suite]