vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Visite | Le coeur sacré d'Architecture-Studio (30-09-2015)

L’œuf ou la conque ? Loin de la Cathédrale d’Evry et de ses polémiques, la Cathédrale de Créteil – du moins son extension – n’a soulevé aucune controverse. Les formes douces et ovoïdes conçues par Architecture-Studio portent une vision renouvelée de l’architecture chrétienne. 

Cultes | Bois | | AS.Architecture-Studio

«Cette cathédrale incarne un changement de paradigme à l’œuvre depuis la fin des années 80. L’église des années 70 voulait des constructions discrètes, y compris en pied d’immeuble, pour être au plus près des habitants. Il est désormais question de redonner de la visibilité», débute Alain Bretagnolle.

De fait, la cathédrale construite à Créteil, dans les années 70, par Charles-Gustave Stoskopf, prix de Rome, était un bâtiment relativement modeste, loin d’ailleurs des premières esquisses du plan masse de la ville nouvelle qui prévoyait un édifice pyramidal au même titre que le tribunal.

02(@YMernier).jpgArchitecture-Studio, riche de son expérience, à Paris, pour Notre-Dame de l’Arche d’alliance, fut contacté par l’évêché et les Chantiers du Cardinal en vue de concevoir une nouvelle cathédrale doublant la capacité de la première.

La page offerte n’était alors pas tout à fait blanche. La maîtrise d’ouvrage souhaitait conserver une relique moderne de sa construction d’origine. Au-delà, parcelle et plan d’urbanisme contraignaient la forme. «L’extension ne pouvait être que verticale», assure l’architecte. Les contours arrondis du terrain ont ensuite guidé le crayon en plan puis en volume.

«Nous ne sommes pas dans une logique technique, nous nous inscrivons dans un concept architectural», souligne Alain Bretagnolle. «Tous les arcs de structure sont parallèles à l’axe liturgique qui relie la chapelle, le baptistère et l’autel. De cette idée, qui définit l’architecture des deux coques en bois, nous avons tracé une esquisse qui a fixé l’imaginaire de tous», poursuit-il.

03(@LBoegly)_B.jpgRestait néanmoins la difficile «question du sacré». «C’est désormais un sujet qui laisse toute liberté d’interprétation. Nous ne sommes ainsi plus contraints par un plan en croix ou d’autres schémas préétablis. Nous avons voulu ici travailler le sentiment d’élévation à travers la modénature et l’unicité des matériaux», indique l’architecte.

In situ, deux vastes coques laissent évoquer, depuis l’intérieur, des «mains jointes». Les arches de bois se font protectrices. Le vitrail d’Udo Zembok qui traverse de part en part la cathédrale présente des teintes allant du rouge au bleu en passant par le vert : «les trois composantes de la couleur ; une trinité», loue Alain Bretagnolle.

À chacun donc de trouver quelques signes éloquents. Par la même, la Cathédrale de Créteil réveille le souvenir d’églises des années 60 où le parti formel et structurel se voulait exacerbé et puissant. D’aucuns pourraient penser, en région parisienne, à l’église de Viroflay ou encore à Stella Matutina à Saint-Cloud.

Alain Bretagnolle préfère, plus que cette parenté, définir ce projet comme «unique» et «singulier». «Nous n’avons pas travaillé à partir d’une idée préconçue, ni même dans un désir d’inscription dans un patrimoine récent. Tout est affaire de contexte, de programme et de créativité», répond-il.

04(@YMernier)_S.jpgAussi, la Cathédrale de Créteil est somme toute éloignée de l’église livrée par Architecture-Studio dans le XVe arrondissement de la capitale, rue d’Alleray. «Nous avions, à cette occasion, pensé la retranscription d’un archétype de la tradition. La configuration des lieux nous avait également amené à inventer des dispositifs nouveaux ; la résille en inox à l’extérieur introduit les notions de distance et de rayonnement», note Alain Bretagnolle.

Toutefois, dans cet élan de réinterprétation, l’architecte indique que la Cathédrale de Créteil pourrait être aussi le renouvellement de l’ogive. Elle est de fait, «un projet parfaitement géométrique».

«Sa complexité résidait dans les tensions de l’enveloppe et de la structure qui la porte. Nous avons travaillé avec l’Atelier T/E/S/S qui a réalisé les voiles de verre de la Fondation Louis Vuitton. Ses ingénieurs ont une part importante dans la réussite de ce dessin», assure l’architecte. Là aussi, main dans la main.

La Cathédrale de Créteil se veut donc un symbole simple. Sans ostentation, l’édifice s’inscrit peut-être même encore trop discrètement dans le paysage. La faute, vraisemblablement, à cette partie conservée, utile mais ô combien encombrante. Le campanile, enfin, matérialisé par une grande flèche, devait être plus haut que les tours voisines. La ville n’a pas souhaité une querelle de clocher et celui-ci perdit quelques petits mètres seulement.

 À sa mesure donc, la cathédrale éclot et «l’église peut à nouveau faire signe».

Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


tos2016
elzinc novembre

Visite |Baukunst, d'une splendide ambiguïté

L’histoire est un brin absurde. Sous une pluie drue, elle est encore plus difficilement intelligible. Adrien Verschuere, architecte et associé fondateur de Baukunst, s’efforce pourtant d’être clair. Il serait question...[Lire la suite]

elzinc novembre

Présentation |Un art de la douceur, Atelier Martel

Sur un élégant dossier consacré à la Maison d’Accueil Spécialisée pour épileptiques à Dommartin-lès-Toul, Atelier Martel fait figurer son nom en lettres capitales ainsi que les mots...[Lire la suite]



elzinc novembre

Présentation |«Faire de l'architecture devient la part intime du projet», assure Joe Vérons

La technique n'est plus le sujet. En revanche, l'administration et la lutte face à la bureaucratie devient un enjeu majeur. Coûts et délais en découlent. Dans ce contexte, faire de l'architecture semble annexe voire...[Lire la suite]

elzinc novembre

Présentation |Ca plane pour SOM !

«890 millions de dollars» pour un édifice «culturellement significatif». Le magazine anglophone Sourceable, spécialiste des questions industrielles, ne tarit pas d'éloges quant au nouvel aéroport...[Lire la suite]

elzinc

Album-photos |Mazette ! Quelle extension !

Dans la vallée du Gard, un mazet n’attendait plus qu'une seconde jeunesse. Pour ce faire, une extension lui a été imaginée, un volume de béton, «monolithique et sculptural» selon ses concepteurs,...[Lire la suite]

elzinc novembre

Présentation |Fernando Menis, volcan, soupe et kilomètre zéro

Depuis Tenerife, Fernando Menis imagine une architecture tellurique, quasi volcanique. La plupart de ses édifices sont d’imposantes structures minérales, plus ou moins torturées, autant que peuvent l’être...[Lire la suite]