Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Exposition | Caio Reisewitz, le cliché moderne (21-10-2015)

Caio Reisewitz, sur invitation de la Maison Européenne de la Photographie, présente à Paris jusqu’au 31 octobre 2015 une série de clichés et de collages allant dans le «sens de [ses] recherches sur l’influence de l’architecture moderne brésilienne» et sur «les modifications du paysage» sous le poids des intérêts économiques et financiers de l’Etat. Le photographe compose ses image, dit-il, comme, l’on construit une cabane pour se loger à la périphérie d’une grande de ville.

Photographes |

Caio Reisewitz, photographe, travaille aujourd’hui sur l’histoire de l’architecture moderne au Brésil, son origine et son expérience. «L’autre jour, j’ai découvert le travail des frères Roberto qui, en plus de réaliser des concepts et des projets incroyables à Rio de Janeiro, ont participé également à l’élaboration du plan pilote de Brasilia. J’y vois une relation entre le désordre des favelas avec la volonté d’une architecture moderne», assure-t-il.

02(@CaioReisewitz).jpgDéjà, dans des collages récents, l’artiste avait inséré dans les jungles du Brésil quelques formes urbaines. «J’essaye de représenter  le désordre dans l’ordre : il y a à la fois la forêt vierge qui harmonise le désordre et j’imagine y remettre de l’ordre», dit-il. Encore faut-il que la ville soit synonyme d’organisation. Le Brésil reste le pays des formes spontanées et l’image du bidonville est indissociable des noms des plus grandes métropoles.

03(@CaioReisewitz)_S.jpg «Un jour, à São Paulo, un professeur m’a expliqué que le mot favela désignait quelque chose qui pousse en haut d’un arbre, comme une plante qui pousse au-dessus d’une autre. Cette  idée a un lien direct avec ma façon de construire un collage», affirme Caio Reisewitz. Toutefois, dans l’imaginaire moderne du photographe, si l’architecture régule la ville, le paysagisme ordonne la nature. L’œuvre de Roberto Burle Marx est source d’inspiration.

04(@CaioReisewitz)_S.jpgCaio Reisewitz dit également être influencé par le photographe brésilien d’origine française Marc Ferrez (1843-1923). «Il était le photographe de l’empereur Dom Pedro II et a exposé de nombreuses fois son travail dans des expositions internationales, notamment à Paris et à Philadelphie. Marc Ferrez avait un réel talent pour la composition et la distribution des éléments dans ses œuvres photographiques» déclare-t-il.

La peinture romantique allemande joue également un rôle important. Caio Reisewiz cite volontiers les œuvres de Caspar David Friedrich. Le rapport à la nature et aux grands espaces tel qu’évoqué par la peinture de Peter Doig interpelle autant que les compositions monumentales et surréalistes de Neo Rauch.

05(@CaioReisewitz)_S.jpgSur sa méthode de travail, Caio Reisewitz précise prendre parfois des notes à partir de situations imaginaires. La promenade ou le voyage devient ensuite l’occasion de partir à la recherche de ces atmosphères rêvées. La photographie peut alors aussi bien être documentaire que collage.

L’œuvre est faite de paradoxe. Du méli-mélo organique des forêts à la pureté des lignes blanches de l’architecture moderne. Voilà, peut-être, le désordre du Brésil et celui de Caio Reisewitz.

Lívia Alvès

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Mikan

Une année commencée avec quelques concours perdus, terminée par un concours gagné le 20 décembre. Entre les deux quelques projets chez nous au Japon, aux Philippines, une exposition en Australie et un jardin avec...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Martin Duplantier Architectes

Des idées, des envies. De ville, de pièce. Une association, un renouveau. Un livre, une histoire. Des mots, des formes. Dessus, dessous. Loser, winner. [Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Search

L’Agence Search, fondée à Paris en 2005 par Caroline et Thomas Dubuisson, s’illustre dans des registres variés d’équipements publics et privés. L’actualité de l’agence concerne,...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de ChartierDalix

L'année 2018 de l’agence ChartierDalix c’est 7 chantiers dont la restructuration de la Caserne Lourcine à Paris 13e  en université de Droit Paris I, un bâtiment de bureaux entièrement en structure...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Jean-Pierre Lott

2018 a été une année « sudiste » qui a vu l’achèvement de deux projets monégasques, le Stella et les Cigognes, le démarrage de la Villa Troglodyte toujours à Monaco. Mais aussi 2...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de DVVD

2018 est dans la continuité des années précédentes avec le démarrage de plusieurs chantiers : la couverture du central de Roland Garros, l’hôtel Meininger Porte de Vincennes, le cinéma MK2 Nation,...[Lire la suite]