Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Philippe Balc'h monte au créneau (05-11-2015)

Dans une paisible rue du XIVe arrondissement mêlant ateliers d’artistes et bourgeoises demeures, Philippe Balc’h imagine, parfois, quelques fantaisies verticales. Son book fait état de recherches sur des tours-jardins mais sa dernière référence est quasi médiévale : la transformation d’une folie du XIXe siècle en centre d’exposition à Saint-Pierre-du-Perray. 

Essonne | Philippe Balc'h

D’abord un ancien village gallo-romain. Puis, une ferme fortifiée. Enfin, la folie d’un noble anglais. Le site a des allures de cadavre exquis. Son état de décomposition était d’ailleurs fort avancé. Reste aujourd’hui une tour néo-médiévale ou presque.

Ce reliquat d’un dessin né de l’esprit d’un excentrique chasseur britannique interpellait la mairie de Saint-Pierre-du-Perray. Qu’en faire ? La destruction eut été dommageable. La triomphante ruine trônait au milieu du golf de la ville attendant son sort prochain.

02(@PhBalch)_S.jpgUn projet est né d’un accord entre la ville et l’établissement public d’aménagement de la ville nouvelle de Sénart. La réhabilitation était enfin actée. «Quand nous avons commencé les travaux, il était question d’en faire une salle de réunion», explique Philippe Balc’h. Pseudo château fort pour jeune breakdancer et chorale en tout genre.

Les premières esquisses montrent un parti centré sur la tour. L’architecte tenait à ce que l’édifice soit le point d’orgue d’une longue rampe d’accès serpentant sur l’ensemble du terrain. La solution est finalement vite abandonnée. Une salle ex-nihilo est alors proposée en marge du donjon. «Nous avons pensée la réhabilitation complète de la tour et la construction d’une salle neuve», dit-il.

Avec le changement de municipalité, le programme évolue. La tour crénelée devient un lieu d’exposition et la salle en marge, entre autres, un espace pour accueillir des mariages ; bref, une salle polyvalente.

«Nous avons alors évidé la tour. Il était impossible avec les normes PMR et leur coût de la rendre accessible et, qui plus est, de proposer des espaces d’expositions intéressants. Nous avons imaginé un seul ensemble piranésien sur toute la hauteur de la construction», indique Philippe Balc’h.

Quant à modeler ce volume intérieur, l’architecte s’y est refusé. «Je ne suis pas sculpteur, dit-il. Ce n’était ni mon envie, ni ma démarche».

A l’intérieur, l’ambition était de jouer avec la pierre. Le matériau était de trop faible qualité pour s’y prêter. Le tour présente des murs blancs, immaculés, comme presque toute salle d’exposition.

03(@PhBalch)_S.jpgEn marge de cet improbable donjon, Philippe Balc’h a conçu un volume simple habillé de d’acier Corten pour abriter la salle exigée par le programme. «Accoler cette construction à la tour aurait été difficile», soutient-il. Il y a certes des raisons techniques mais aussi esthétiques.

L’architecte tenait à préserver le splendide isolement de l’objet et proposer un plan masse permettant la répétition, si besoin est, du même module. Et pour cause, le passé ne présage pas de l’avenir. 

D’une Folie à l’autre.

Jean-Philippe Hugron

Fiche technique

Lieu: St Pierre du Perray (91280)
Maîtrise d’ouvrage: EPA Sénart
Maîtrise d’œuvre: P. Balc'h, architecte
Calendrier: Etude, Sept. 09 / Déc. 12 ; Chantier, Mai 13 / Janvier 15
Surface: 79 + 84 m²
Coût: 996 652 €TTC

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de MDNH architectes

L'agence a livré en 2018 la première tranche d’un îlot de 79 logements à Bonnières sur Seine (78), un ensemble urbain qui redynamise le centre bourg et qui s’articule avec la nouvelle urbanité de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Pierre-Alain Dupraz

Après une riche année 2017, notamment avec les 1ers prix obtenus pour deux concours majeurs sur Genève que sont l’aménagement de la rade et la réalisation de la Cité de la musique, ce dernier en...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Metek

En 2018 Metek s’engage pour parler d’architecture autrement en accompagnant« Crimée enchantée, histoire (s) d’une architecture », (film de Sophie Comtet Kouyaté), et « Villa...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Corinne Vezzoni et associés

L’année de l’agence Corinne Vezzoni et associés a été marquée par plusieurs événements, avec notamment la nomination de Corinne Vezzoni au Grand Prix national d’architecture....[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Parc Architectes

Cette année Parc Architectes traverse les frontières et les océans avec le démarrage des études pour le Centre culturel de la Polynésie française à Tahiti et sa sélection au concours...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Mikan

Une année commencée avec quelques concours perdus, terminée par un concours gagné le 20 décembre. Entre les deux quelques projets chez nous au Japon, aux Philippines, une exposition en Australie et un jardin avec...[Lire la suite]