Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Publireportage | Prix spécial innovation CAMPUS ARCHIZINC de VMZINC® : Matriochka (18-11-2015)

Le concours bisannuel CAMPUS ARCHIZINC de VMZINC® avait pour thème la ville sur la ville. L’enjeu était alors pour des étudiants d’imaginer des dispositifs astucieux associant zinc et bois dans le cadre de surélévations légères. Florian Mercier de l’ENSA Montpellier a reçu un prix spécial de l’innovation pour son projet Matriochka.

Zinc | Montpellier

Le futur quartier de la gare et de la Place Saint-Denis à Montpellier est relié par la rue Grand Saint-Jean, destinée à devenir piétonne dans un avenir proche. Le projet proposé possède deux objectifs : d’une part, réinsuffler dynamisme et vie à cette parcelle, non intégrée dans le nouveau plan d’urbanisme concentré sur la gare, et d’autre part, préserver le patrimoine bâti tout en transformant l’environnement urbain. L’ancienne maison de ville et son atelier deviennent ainsi un espace d’activité en rez-de-chaussée qui se veut une résonnance directe de la rue en devenir.

02(@FMercier)_S.jpgLa seconde partie se consacre uniquement au logement. Le zinc sert de double peau à l’ensemble du bâtiment. Il joue à la fois un rôle esthétique et de protection solaire. Modulaire, il fait de ce volume abstrait une figure nouvelle du quartier. Dans cette région soumise à de fortes chaleurs estivales, l’étudiant a opté pour une stratégie d’éclairage naturel fondée sur le principe de lumière indirecte. Celle-ci se traduit par de larges ouvertures au Nord pour les parties «de jour». Au rez-de-chaussée le grand volume est illuminé par une verrière et des brise-soleil régulent la chaleur en été.

03(@FMercier).jpgL’appréciation du jury

Cette proposition architecturale osée pose la question de l’habitabilité relative. Elle constitue une réponse formelle qui explore de nouvelles pistes dans les modes de vie, questionne l’architecture et interroge sur l’évolution des matériaux. Le zinc est utilisé non pas comme une enveloppe mais comme une résille légère. Ce matériau unitaire assure une protection visuelle. Ici la fenêtre n’existe plus, elle est cachée derrière la résille en zinc ! Cette réponse, peu ordinaire, pourrait correspondre à une demande personnalisée d’un propriétaire qui offrirait à l’architecte retenu la possibilité d’expérimenter.

04(@FMercier).jpg

Réagir à l'article


Portrait |Nuno Teotónio Pereira, le modernisme contre Salazar

Dans la lignée des reconnaissances tardives, après Frei Otto, lauréat du Prix Pritzker 2015, Nuno Teotónio Pereira s’est vu récompensé le 13 avril 2015, à 93 ans, du Prix de...[Lire la suite]




Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]


Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]