tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Interview | Les nouvelles du front, la vraie fausse interview d'Alejandro A. (25-05-2016)

Le commissaire de la XVe Biennale de Venise, le fondateur d’Emmental, ce Doux Tank dont tout le monde fait un fromage, a fait l’honneur de donner, au Courrier, quelques heures avant l’inauguration de l’événement, des nouvelles de son front. Un entretien au poil !

Biennale d'Architecture de Venise | Venise

Parlons d’architecture. Quel est le secret de votre coiffure ?

C’est du déconstructivisme capilaire. J’ai beaucoup appris de mon coiffeur, Francisco O. Guerri.

C’est votre couleur naturelle ?

Oui, je suis en adéquation avec la nature. Je ne vais jamais à l’encontre de ce qu’elle nous dicte.

Mais comment tout cela peut-il tenir sur une tête ? L’ingénierie est-elle la base de votre coiffure ?

Absolument pas. Mon secret, c’est Pétrole Hahn ! Vous savez que je suis financé par les compagnies pétrolières du Chili. On me le reproche assez en France ! Vous autres, vous montez sur vos grands cheveux pour me pourfendre ! Mais figurez-vous qu’au Chili, nous avons… et des idées… et du pétrole… contrairement à vous… Na !

Voilà pourquoi vous semblez avoir ignoré la production française lors de cette XVe biennale d’architecture à Venise…

Bingo ! Je n’allais pas me couper les cheveux en quatre pour trouver quelque chose de potable chez vous…

Tout cela n’est pas très catholique…

Et bien si ! Justement ! Je suis aussi financé par l’Université Catholique du Chili qui est d’ailleurs mon principal client…

Vous êtes croyant ?

Demandez plutôt à dieu, s’il croit en moi.

Le Pritzker Prize a-t-il changé votre vie ?

Non, c’est moi qui ai changé la vie du Pritzker Prize ! C’est un prix dorénavant profondément engagé. Le social avant tout !

Votre pratique a le mérite d’être innovante. Mais qu’entendez-vous par « doux tank »… vous semblez toujours être en guerre…

Bon sang ! Vous êtes tiré par les cheveux ! Do Tank ! Doooo Tank !!! Je comprends mieux pourquoi je vous ignore maudits franchouillards anglophobes !

Oh tout doux... bon, il faut donc comprendre que, plus que le «vivre ensemble», vous prônez le «faire char d’assaut»…est-ce bien cela ? Vers qui dirigez vous vos canons ?

Ah ! Enfin un compliment ! Enfin vous arrêtez vos critiques stupides ! Oui, je suis canon !  Merci de le reconnaître !

Bon… et quelles sont les nouvelles du front ?

Vous le voyez bien, plutôt dégagé (et non dégarni !). Je n’aime pas les franges. Voilà pourquoi je tiens à mes mèches en l’air… pour que mon front soit toujours visible. Qu’il respire ! Et que mes cheveux soient en bataille !

Une guerre capillaire, en somme… Et qu’avez-vous pensé de Rem Koolhaas et du travail qu’il a accompli ?

Sa coiffure est assez terrible…

Et de sa biennale ?

Vous parlez de son vide grenier moderniste ? De quoi dresser les cheveux sur la tête  de quelqu’un résolument tourné vers le futur… comme moi !

Abordez-vous aujourd’hui la profession avec…

Pouvons-nous arrêter cet entretien laborieux…j’ai mal aux cheveux…

Bon…et bien merci beaucoup pour vos réponses.

De nada.

Retrouvez, dès la semaine prochaine, les vraies nouvelles du front ! A suivre !

Réagir à l'article


tos2016

elzinc novembre

Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Samuel Delmas, archi-sensible

Crèches, unités psychiatriques, centres de formation… En somme, des programmes de la banalité. Samuel Delmas transmue ce quotidien en espaces de qualité. Son art est, de fait, précis. Il repose sur «le...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]

elzinc

Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Sandra Planchez face à l'appel de la nouveauté

Tout nouveau, tout beau ? Sandra Planchez témoigne d’un goût immodéré pour la nouveauté. Il n’y a là pourtant rien d’une fuite en avant - qu’elle condamne par ailleurs - ni...[Lire la suite]

Erratum : crédit image : cantin-planchez-DR