vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Opinion | Le Pavillon du Sahara Occidental par Manuel Herz (22-06-2016)

Qu'est-ce qu'un pavillon national pour une nation en exil? Quelle est la production spatiale et architecturale d'un peuple vivant depuis 40 ans dans des camps de réfugiés? Manuel Herz répond à la tribune de Tarik Oualalou, publiée le 8 juin 2016 sur le Courrier de l'Architecte, intitulée 'Le pavillon du pays qui n'existait pas' (1).

Afrique

Le Sahara occidental est situé à l'extrémité ouest du continent africain. Auparavant colonie espagnole, ce territoire a été occupé par le Maroc depuis 1975, et a été appelé la dernière colonie restante d'Afrique. Avec le début d'une guérilla contre le Maroc, la majeure partie de la population du Sahara occidental - les Sahraouis - ont dû fuir à travers la frontière avec l'Algérie, où ils se sont installés dans des camps de réfugiés, qui abritent aujourd'hui environ 160.000 personnes. Même si les Sahraouis ne disposent pas du contrôle de leur propre territoire, ils ont proclamé l'indépendance du Sahara occidental, le 27 février 1976. Sa souveraineté est aujourd'hui reconnue par environ 40 pays, bien que son statut reste non résolu (2).

02(@IwanBaan)_B.jpgLa contribution à la Biennale de Venise 2016 présente l'architecture et l'urbanisme sahraouie des camps de réfugiés. Ayant vécu pendant 40 ans dans ces camps àla zone frontalière du sud-ouest de l'Algérie, la population sahraouie a mis au point un ensemble unique d'outils urbains et architecturaux, ainsi que des méthodologies de conception pour faire face à l'état de fugacité et de liminarité. Au lieu de se concentrer sur l'absence ou la pauvreté, les bâtiments présentent une grande ingéniosité et témoigne de la manière dont l'architecture est consciemment utilisée comme instrument pour la construction d'une nation (nation-building) et de contrôle sur ses propre vies. Les bâtiments abordent des sujets tels que le permanent et le temporaire, la modestie et la décoration, la tradition et la modernité. Ces termes ne sont pas à prendre comme des contraires, ils co-existent toujours simultanément dans l'architecture des camps.

03(@IwanBaan)_B.jpgL'un des camps, Rabouni, a été transformé en un centre administratif, avec plusieurs bâtiments ministériels, un palais présidentiel et le parlement sahraoui. Avec ces institutions nationales, les réfugiés se gouvernent eux-mêmes, et pratiquent la souveraineté. Au lieu de voir les camps comme un lieu de limitation, les Sahraouis les ont utilisé pro-activement comme outil de construction de la nation et d'émancipation, où ils ont le contrôle de leur propre vie. En fait, les camps sont devenus des sites de conditions architecturales et urbaines nouvelles et ils peuvent être vus comme des laboratoires urbains. L'architecture devient l’intermédiaire pour exprimer et concrétiser des revendications politiques.

Le pavillon est un projet collaboratif entre l'Union Nationale des Femmes Sahraouies, le photographe Iwan Baan, et moi-même. Il présente de grandes tapisseries qui ont été tissées dans les camps et qui racontent l'histoire du refuge et les typologies architecturales et urbaines des camps. Les photographies d’Iwan Baan donnent une impression très visuelle de la réalité physique du presque tissu-urbain, pendant que les grandes cartes ajoutent une couche de documentation rationnelle. Le pavillon lui-même fait référence à la typologie de la tente utilisée avec prédominance dans les camps, mais transformée suivant la typologie d'un pavillon. Sa peau en textile, revêtue de polyuréthane argenté, suggère la simultanéité du temporaire et du permanent.

04(@IwanBaan).jpgCette contribution est la première fois où une nation en exil est représentée avec un pavillon à la Biennale d'Architecture de Venise. Elle vise également à utiliser le - parfois contesté - concept de «Pavillon National» comme un instrument pour amener le Sahara occidental au niveau des autres nations représentées à la Biennale, tout en permettant à des idées novatrices pour l’Etat-nation d’entrer dans le débat.

05(@IwanBaan)_B.jpgA une époque, où le sujet des réfugiés domine les médias, et où le monde occidental est en contradiction sur la façon de faire face à ces dynamiques, une contribution qui apporte une nouvelle perspective des réfugiés en tant qu'individus autonomes et souverains à travers l'architecture, est plus que cruciale et montre la pertinence de nos disciplines que sont l’architecture et l'urbanisme.

Enfin, ce projet est un pavillon national officieux, puisque la Biennale de Venise ne permet la présence que de pavillons de pays reconnus par l'Italie. Officiellement, il fait partie de la section organisée par Alejandro Aravena dans le pavillon principal, le Pavilione di Italia.

Manuel Herz

(1) 'Le pavillon du pays qui n'existait pas' par Tarik Oualalou : http://lecourrierdelarchitecte.com/article_7434

(2) Les Nations Unies ont depuis 1966 demandé la décolonisation du Sahara occidental (anciennement appelé Sahara espagnol), et ont accepté le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui dans plusieurs résolutions.

Réactions

Ahmed | Empêcheur de tourner en rond | 26-06-2016 à 17:38:00

"Le pavillon du pays qui n'existait pas"
Le titre parle de lui même, ce pays n'existe pas, il n'a d'ailleurs jamais existé. Citez moi un seul de ses rois ou présidents, qu'elle est sa monnaie? L'histoire du "Sahara occidental" a commencé en même temps que la création du polisario dans les années soixante dix. Ce bout de désert a toujours fait parti des provinces marocaines preuves historiques à l'appui. De plus, j'attire votre attention sur le fait que les Sahraouis qui se trouvent à Tindouf ne sont pas des réfugiés mais des séquestrés.

AhmedSalem | Sahara Occidental / Maroc | 23-06-2016 à 13:50:00

Cette tente n'a rien de Sahraoui. Cette nouvelle manœuvre algérienne a été condamnée par la communauté sahraouie CORCAS représentant l'ensemble des tribus du Sahara Occidental. Toute manifestation sociale, culturelle, sportive...n'ayant pas l'aval de la communauté sahraouie, n'est pas légale. L'algérie est derrière cette nouvelle mascarade regrettable. La tente du Sahara Occidental est plus belle que celle exposée à la Biennale. Cette tente a été érigée pour propager les thèses algériennes sur le conflit absurde du Sahara Occidental opposant le Maroc à l'algérie via le polisario. La Biennale de Venise n'est pas un champ de bataille diplomatique. C'est la fête de l'architecture, de l'art et de la culture. L'ambassade d'algérie en Italie en a déformé la substance pour des fins de propagande. Dommage!

said | cadre entreprises pétrolière | algerie | 23-06-2016 à 12:17:00

Salem
la présence marocaine par la force au sahra occidental n'apporte rien au peuple marocain frère
le roi fait tout pour que cette situation reste aucune solutions pour faire du peuple son
sujet et il ne pense qu'au sahara occidental le peuple frère marocain oublie sa misère
et sa dignité humaine
que dieu aura pitié de mes frères marocain je suis leurs moitié et je les récent

Mohamed | Neant | Maroc | 23-06-2016 à 05:44:00

Tout le monde sait que ce Front à pris naissance durant la guerre froide soutenue par certains pays hostiles au Maroc,principalement l'Algérie et la Libye du temps de Kaddafi. D'autres pays minoritaires soutiennent cette théorie pour des intérêts différents.
Le polisario ne représente en aucun cas le peuple sahraoui.
Ce sont des séparatistes instrumentalisés par le régime algérien à des fins bien connus.comment expliquer que le père du séparatiste Mohamed Abdelaziz vit au Maroc avec sa famille. Se trempe celui qui rêve que le Sahara n'est pas marocain.le sahara dans son maroc et le maroc dans son Sahara. Le reste c la politique.

Parain59 | Cadre informatique | Paris | 22-06-2016 à 20:49:00

le maroc n'a fait que récupérer ce qui lui appartient....
A la limite s'il est extrémiste de dire que c'est marocain, il est tout aussi extrémiste et bien plus grave de et dangereux de donner du crédit à une milice qui a inventé un drapeau.... Pourquoi ne reconnaissez vous pas daesh, ils sont 25 milles comme le polisario et ils ont un drapeau!!!!
C'est horrible d'agir ainsi, donc il suffit qu'une poignée de gens s'inventent un drapeau et on parle d'eux comme un pays alors qu'il n'est pas reconnu par l'ONU, ni aucune organisation internationale, d'ailleurs cette entité fantoche qui sa considère arabe n'est reconnu par aucuns pays arabe!!! Vous imaginez la chose, ils s'attribuent des origines arabe mais ne sont même pas reconnu par eux, et voila que ce sont des pays européens qui veulent encore une fois imposer leur désir, le temps des frontières coloniales est révolu!!
Le maroc ne sera jamais coupé en deux sauf avec une guerre total, tout le monde le sait, les marocains sont prêts, c'est une nation qui a toujours réussi à récupérer ce qui lui appartient, d'ailleurs l'empire chérifien renaît chaque jour un peu plus, aujourd'hui ce sont les provinces du sud, demain ce sera le nord de la Mauritanie, ensuite tindouf et enfin Ceuta et Melilla occupé et peut être même les Canaries!!!!

Réagir à l'article


tos2016
vz

Présentation |Loci Anima : troisième lieu pour septième art

Françoise Raynaud, fondatrice de l’agence Loci Anima, aime à citer le sociologue américain Ray Oldenburg et son concept de «troisième place». «Comment donner l’envie d’aller au...[Lire la suite]

vz

Visite |Buffi, AIA et les autres font leur cinéma !

Encore un ! Et différent ! Cette fois-ci le Gaumont Convention vient d'ouvrir ses portes. Les Parisiens s'y pressent. Un véritable succès. En effet, ce cinéma «de quartier», dit-on, a subi plus qu'une...[Lire la suite]


vz

Visite |Bernard Ropa a raccroché la lune

«Un cinéma en coque froide». Bernard Ropa, avec cette expression, aiguise la curiosité. Et pour cause, l’équipement que l’architecte vient de livrer à Montreuil s’inscrit dans un volume...[Lire la suite]

vz

Projet |Quand c'est trop, c'est Kengo !

Le refrain est bien connu. La surprise feinte par les traîtrises d’ouvrage est désormais un brin déplacée. Imaginez un projet de musée conçu par un label-architecte dont le prix initialement fixé...[Lire la suite]

vz

Présentation |Vector Architects, coquillages et béton armé

Une bibliothèque sans livres ni lecteurs. «La plus reculée», paraît-il, sur une plage abandonnée. L’environnement et l’architecture assure la belle photographie. L’esthétique semble...[Lire la suite]

vz

Présentation |Bijou de cuivre à Copenhague par BBP Arkitekter

Le quartier de Nyhavn, à Copenhague, est réputé par ses maisons colorées et ses façades joyeuses. Quelques immeubles modernes ont pu entraver une belle harmonie. Ils se présentent aujourd’hui comme...[Lire la suite]