vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Notice | Hutong 2.0 par ZAO/standardarchitecture (05-10-2016)

Les hutongs de Pékin disparaissent rapidement. Ces ensembles résidentiels, dédales d’espaces imbriqués et de cours intérieures, sont souvent jugés peu fonctionnels et insalubres – confinant aux bidonvilles. S’ils subsistent dans la ville moderne, c’est sous forme aseptisée, transformés en attractions touristiques, voire en galeries commerciales. ZAO/standardarchitecture a imaginé un autre scénario récompensé en 2016 d'un prix Aga Khan.  

Aga Khan | Culture | Béton | Brique |

Trouver un nouvel usage à ce type de bâtiment traditionnel – au profit de la communauté locale –, tel était le point de départ de ce projet : d’où la proposition, avec le projet Micro Yuan’er, d’un lieu qui servirait à la fois aux élèves de l’école primaire voisine et aux résidents, pour la plupart âgés, du Cha’er Hutong. Outre une bibliothèque pour enfants et un espace d’exposition, le centre abrite ainsi un atelier d’artisanat et propose des cours de peinture et de danse.

La conception a misé sur la rénovation et la réutilisation des éléments existants de la cour, notamment des constructions informelles ajoutées par les habitants, comme de petites cuisines. L’agencement des masses répond aux impératifs du site, tandis que la hauteur des cubes est dictée par celle des toitures alentour. Aussi vieux que la cour elle-même, environ 600 ans, un grand arbre pagode surplombe les bâtiments, matérialisant un lien entre les diverses activités auxquels ils sont dévolus.

02().jpg

Les édifices centraux, repensés, présentent une structure en acier léger, et leur fondation flottante – des poutres d’acier creuses posées à même le sol – protègent les racines de l’arbre. Choisis pour se fondre dans l’environnement urbain, les matériaux sont essentiellement des briques grises, neuves et remployées, mais la bibliothèque est en béton mâtiné d’encre de Chine – innovation inédite.

Dans cette bibliothèque, les fenêtres offrent des points de vue inhabituels sur la cour et s’adaptent aux fonctions de l’aménagement intérieur – comme le coin lecture, enserré de baies vitrées, que les enfants atteignent en grimpant quelques marches. Le mobilier ajustable – des sièges transformables en tables ou en cabanes – s’accorde parfaitement à la spontanéité de l’enfance.

03().jpg

Dehors, l’ajout d’un escalier le long de chaque bâtiment crée, parmi les branchages, autant de plates-formes panoramiques d’où les usagers de la cour, enfants et adultes, observent le voisinage et profitent d’un peu d’air pur, assaini par la végétation.

Réagir à l'article


tos2016
elzinc

Visite |CAB, hold-up sur le paysage

CAB, encore CAB. La CAB, dit-on d’ailleurs. Equerre en poche, un coup de projecteur inespéré pour l’agence niçoise. Au Courrier de visiter la réalisation primée à La Trinité ainsi...[Lire la suite]

elzinc

Présentation |Fernando Menis, volcan, soupe et kilomètre zéro

Depuis Tenerife, Fernando Menis imagine une architecture tellurique, quasi volcanique. La plupart de ses édifices sont d’imposantes structures minérales, plus ou moins torturées, autant que peuvent l’être...[Lire la suite]


elzinc novembre

Livre |L'architecture 'invisible' de Bernard Zehrfuss

Bernard Zehrfuss, Fitzcarraldo de Fourvière ? En s’appropriant les pentes de la colline sur laquelle, autrefois, se développaient les gradins de l’amphithéâtre de Lugdunum et en y logeant le musée...[Lire la suite]